SME Server

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
SME Server
Logo

Famille Linux
État du projet en développement
Plates-formes i386, AMD64
Licence Licence publique générale GNU
États des sources Logiciel libre et Open Source
Dernière version stable 8.0 (25 mai 2012) [+/−]
Dernière version avancée n/a (n/a) [+/−]
Méthode de mise à jour Yum
Environnement graphique Aucun
Gestionnaire de paquets RPM Package Manager
Site web contribs.org

SME Server est une distribution Linux permettant de créer une passerelle sous Linux afin de partager une connexion Internet (ADSL, réseau câblé ou même réseau commuté) sur un réseau local privé (LAN). SME Server v7.1 est une distribution Linux basée sur CentOS 4.4, clone GPL de RedHat Enterprise Linux version 4 (RHEL 4).

Cette distribution permet également de créer ses propres services internet (messagerie, http, ftp, vpn…) et ses services de réseau local (serveur de fichiers, serveur d'impression, filtre antivirus sur la messagerie…)

Une interface web très intuitive offre une prise en main rapide de toutes les fonctions d'administration du serveur.

La distribution SME server s'appelait auparavant e-smith (de la société e-smith, inc.). Elle n'a fait que changer de nom pour prendre celui de SME Server lors de son rachat par le groupe Mitel Networks en 2001. Fin novembre 2003, Mitel Networks a décidé d'arrêter le développement de la distribution et le projet a été repris par un groupe de développeurs bénévoles sur le site fédérateur http://contribs.org. Le nom SME Server a été conservé pour désigner la distribution.

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

Voici, de façon simplifiée, les fonctionnalités les plus intéressantes qu'apporte cette distribution (ce n'est qu'un aperçu)[1] :

  • Installation et configuration d'une simplicité exemplaire
  • Prise en charge du RAID (1, 5 et 6) logiciel
  • Installation de logiciels et mises à jour aisées grâce au système des packages RPM
  • Personnalisations du système faites à partir de templates simples à créer ou à modifier
  • Possibilité d'administrer complètement le serveur à distance à partir de la console du serveur (en passant par SSH) ou du gestionnaire du serveur (depuis n'importe quel navigateur)
  • Connexion et reconnexion automatique à Internet, que ce soit en ADSL (protocoles PPPoE et DHCP intégrés) comme en RTC et également avec certaines lignes spécialisées
  • Possibilité d'utiliser certains serveurs DNS dynamique quand on héberge soi-même un site sur une connexion avec adresse IP dynamique
  • Règles de pare-feu (firewall) pré-configurées pour bloquer certaines attaques extérieures. Globalement, l'aspect sécurité est pris en compte à tous les niveaux
  • Serveur HTTP pour créer ses propres sites Web (éventuellement sécurisés). Perl, PHP5 et MySQL sont intégrés dans la distribution pour "dynamiser" vos sites
  • Serveur FTP pour partager vos données sur Internet
  • Serveur de messagerie sécurisé pour envoyer et recevoir des mails directement depuis chez soi, avec possibilité d'accéder à distance (via Internet, par exemple) à ses comptes de messagerie depuis un client de messagerie ou une interface WebMail sécurisée
  • Filtres antivirus et anti-pourriels pour la messagerie qui permettent de se prémunir de ces fléaux de plus en plus répandus
  • Serveur de fichier Samba et AppleShare compatibles Windows et Macintosh
  • Des clients HTTP, FTP, NTP, LDAP, messagerie (avec un système d'analyse de logs) permettent parfois de se sortir de situations délicates
  • Le système des i-bays (concept facilitant la création de serveurs virtuels) apporte une souplesse d'utilisation et une solution à de nombreux problèmes pour des réseaux ayant un grand nombre d'utilisateurs, ou pour héberger plusieurs sites
  • Redirection de certains ports entrants vers des machines spécifiques
  • Possibilité de faire des sauvegardes sur bandes
  • etc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Liste vue sur le (fr) Site non officiel

Liens externes[modifier | modifier le code]