SC Fribourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec SC Fribourg (féminines).

47° 59′ 21″ N 7° 53′ 30″ E / 47.98909, 7.89164 ()

SC Fribourg

Logo du SC Fribourg
Généralités
Nom complet Sport-Club Freiburg
Surnoms Breisgau-Brasilianer
Fondation 30 mai 1904
Couleurs Rouge et noir
Stade Mage Solar Stadion
(25 000 places)
Siège Schwarzwaldstraße 193, 79117 Fribourg
Championnat actuel 1. Bundesliga
Président Drapeau : Allemagne Fritz Keller
Entraîneur Drapeau : Allemagne Christian Streich
Site web www.scfreiburg.com

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Autre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat d'Allemagne de football 2013-2014
0

Le SC Fribourg (en allemand : Sport-Club Freiburg e.V.) est un club de football allemand basé à Fribourg-en-Brisgau

Le club, qui évolue de longue date entre les deux premières divisions d'Allemagne, participe à la Bundesliga, l'élite du football allemand, suite à sa promotion de 2009. Depuis 1954, il est le résident du Mage Solar Stadion.

Historique[modifier | modifier le code]

L'origine du SC Fribourg remonte à 1904, l'année de la fondation de deux clubs : le FC Schwalbe Freiburg en janvier et le Freiburger Fußballverein 04 deux mois plus tard. Les deux entités, rebaptisées respectivement FC Union Freiburg et FC Mars, puis Sport Verein 04, fusionnent en 1912 et créent le Sportclub Freiburg. Le griffon est choisi comme emblème à cette occasion.

En 1918, au lendemain de la Première Guerre mondiale, le SCF se lie temporairement au Freiburger FC pour former le KSG Freiburg. Le 13 décembre 1919, il rejoint au Freiburger Turnerschaft von 1844 (de), un club omnisports dont il devient la section football. En 1928, le club change temporairement d'attache et rejoint le Polizeisportvereins (PSV) Freiburg 1924 mais l'accord ne dure que deux ans. Sur le terrain, le club connait quelques succès, parvenant à jouer au plus haut niveau à partir de 1928, d'abord en Bezirksliga Baden (en) puis en Gauliga Baden, dont il est relégué dès sa première saison en 1934.

La fin de la Seconde Guerre mondiale voit les forces alliées dissoudre de la plupart des organisations existantes en Allemagne, parmi lesquelles les clubs sportifs. Ces derniers sont autorisés à se reconstituer après un an, mais sous un nouveau nom : l'ancien Sportclub devient le Verein für Leibensübungen Freiburg (VfL). En 1950, l'interdiction est levée ; deux ans plus tard, le club retrouve son identité, sous la présidence d'Hubert Pfaff. Au delà de ces changements d'identité, le club ne connait qu'un succès modeste, dans l'ombre du Fribourg FC : à partir de 1950, le club évolue en Amateurliga Südbaden (en) (D3), et les seuls trophées qu'il remporte sont locaux. En 1965 et 1968 il remporte son championnat, mais s'incline en barrage de promotion en Regionalliga Sud.

En 1972, Achim Stocker (en), 37 ans, prend la tête du SCF et fait de Manfred Brief, arrivé comme joueur en 1964, son entraineur. L'équipe va progressivement se rapprocher des meilleures équipes de la compétition, jusqu'à décrocher en 1978 la promotion en 2. Bundesliga, la deuxième division allemande, où il rejoint son rival du FC Fribourg. Brief est remplacé par le vétéran Heinz Baas (en), qui assure le maintien du club. Malgré une grande instabilité sur le banc (le club connait dix-huit changements d'entraineur entre 1978 et 1991), le club parvient à se sauver chaque saison. Bien que modeste, l'équipe est reconnu pour son état d'esprit combatif.

En 1991 arrive Volker Finke, un entraineur qui a connu un certain succès dans des clubs amateurs. Pour sa première saison son équipe remporte la poule Sud mais ne termine que 3e place du groupe de montée. Avec le renfort de l'attaquant albanais Altin Rraklli, les Fribourgeois remportent la poule unique la saison suivante et accèdent pour la première fois à la première division. La découverte est difficile mais l'équipe parvient à se maintenir de justesse, à la différence de buts. L'année suivante, elle réalise pourtant un exercice historique, terminant la saison à la 3e place à seulement trois points du champion, le Borussia Dortmund. Les joueurs de Fribourg sont alors surnommés les Breisgau-Brasilianer (en français : « les Brésiliens du Brisgau ») pour la qualité du jeu pratiqué, et Rodolfo Esteban Cardoso (en) est un de ses joueurs vedettes. Éliminé au premier tour de la coupe de l'UEFA en 1995-1996 par le Slavia Prague[1], le club est finalement relégué en 1997, après quatre ans dans l'élite. Finke est maintenu au poste et obtient dès 1998 un retour dans l'élite. Après deux maintiens solides, le club crée de nouveau la surprise en 2001 en terminant à la 6e place, de nouveau qualificative pour l'Europe. Le parcours se termine cette fois en 16e de finale face au Feyenoord Rotterdam[2], reversé de la Ligue des champions et futur vainqueur de la compétition. Mais le club sombre en championnat et se trouve de nouveau relégué. Finke ramène de nouveau son club dans l'élite en un an, en remportant un nouveau titre de champion de deuxième division, dix ans après le premier. Le retour dans l'élite dure cette fois deux ans. Finke échoue à faire remonter le club, qui reste au pied du podium en 2006 et en 2007 (à la différence de buts), et démissionne finalement après seize ans à la tête du club, dont dix en première division.

L’entraîneur Christian Streich.

Robin Dutt (en) arrive du SV Stuttgarter Kickers pour reprendre l'équipe. Après des débuts difficiles, il retrouve le succès et remporte à son tour le championnat de deuxième division pour sa deuxième saison, grâce notamment au renfort de Mohammadou Idrissou, puis assure le maintien du club à deux reprises. Après départ de Dutt pour le Bayer Leverkusen et son remplacement en interne, le SCF réalise une très mauvaise première moitié de saison 2011-2012. Le remplacement de Marcus Sorg (en) par Christian Streich, son adjoint, fin décembre 2011 contribue au maintien du club, qui remporte un an plus tard, en 2013, la troisième qualification de son histoire pour une compétition européenne : la Ligue Europa 2013-2014. En coupe d'Allemagne, Fribourg atteint pour la première fois les demi-finales mais s'incline face au VfB Stuttgart.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Le SC Fribourg est résident du Mage Solar Stadion (anciennement Dreisamstadion jusqu'en juin 2004 puis Badenova-Stadion jusqu'en décembre 2011), un stade inauguré en 1954. Initialement très modeste, l'enceinte s'est développée progressivement, avec les succès sportifs du club. Une première grande tribune est bâtie en 1970. En 1980, la capacité du stade passe à 15 000 places avec la construction d'une tribune et de gradins supplémentaires. Sa forme actuelle, faite de quatre tribunes rénovées, date des années 1990[3].

En 2013, le stade a une capacité de 24 000 places et comprend notamment la tribune où les supporters sont debout, la Nordtribune, de 6 000 places. Le stade est particulier pour la grande proximité des tribunes et des buts, séparés d'un mètre environ.

Cliquez sur une image pour l'agrandir, ou survolez-la pour afficher sa légende.


Personnages emblématiques[modifier | modifier le code]

Entraîneurs et présidents[modifier | modifier le code]

Volker Finke, ancien entraîneur du SCF.

Volker Finke, entraîneur du SCF de 1991 à 2007, détient le record du plus long mandat à la tête d'un club professionnel allemand. Il a connu pour unique président Achim Stocker (en), resté à la tête du club de 1972 à sa mort le 1er novembre 2009.

Liste des entraîneurs du SC Fribourg depuis 1946[4]

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

Joachim Löw, devenu par la suite sélectionneur de l'équipe nationale allemande, est en tant que joueur le meilleur buteur de l'histoire du club avec 81 buts en 252 matchs professionnels, sur trois périodes différentes[5]. Andreas Zeyer (en) détient le record du nombre de matchs joués toutes compétitions confondues (438, dont 236 en 1.Bundesliga)[6].

Finke aura entrainé à Fribourg des joueurs comme Alain Sutter, Mehdi Ben Slimane, Adel Sellimi, Sebastian Kehl, Zoubeir Beya ou encore Alexander Iashvili. En 2011, Papiss Cissé est 2e meilleur buteur de Bundesliga avec 22 buts. L'international sénégalais est transféré pendant l'hiver 2012 à Newcastle United en échange d'une indemnité d'environ 12 millions d'euros[7], un record pour le club.

Voir aussi la Catégorie:Joueur du SC Fribourg.

Effectif actuel 2014-20515[modifier | modifier le code]

Effectif professionnel du SC Fribourg de la saison 2014-2015
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[8] Nom Date de naissance Sélection[9] Club précédent
1 G Drapeau de l'Allemagne Baumann, OliverOliver Baumann 2/6/1990 (24 ans)
Formé au club
19 G Drapeau de l'Allemagne Batz, DanielDaniel Batz 12/1/1991 (23 ans)
FC Nuremberg
21 G Drapeau de l'Allemagne Mielitz, SebastianSebastian Mielitz 18/7/1989 (25 ans)
Werder Brême
2 D Drapeau de la République tchèque Krmaš, PavelPavel Krmaš 3/3/1980 (34 ans)
FK Teplice
3 D Drapeau : Sénégal Fallou, DiagnéDiagné Fallou 14/8/1989 (25 ans)
FC Metz
5 D Drapeau de la France Jullien, ChristopherChristopher Jullien 22/3/1993 (21 ans)
AJ Auxerre
15 D Drapeau : Serbie Mitrović, StefanStefan Mitrović 22/5/1990 (24 ans)
Real Valladolid
20 D Drapeau de l'Allemagne Kempf, Marc-OlivierMarc-Olivier Kempf 28/1/1995 (19 ans)
Eintract Francfort
22 D Drapeau de l'Allemagne Riether, SaschaSascha Riether 23/3/1983 (31 ans)
Fulham
24 D Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Mujdža, MensurMensur Mujdža 28/3/1984 (30 ans) Bosnie-Herzégovine NK Zagreb
25 D Drapeau de l'Allemagne Sorg, OliverOliver Sorg 29/5/1990 (24 ans)
Formé au club
30 D Drapeau de l'Allemagne Günter, ChristianChristian Günter 28/2/1993 (21 ans)
Formé au club
41 D Drapeau de l'Allemagne Höhn, ImmanuelImmanuel Höhn 23/12/1991 (22 ans)
Formé au club
7 M Drapeau de la République tchèque Darida, VladimírVladimír Darida 8/8/1990 (24 ans) Rép. tchèque Viktoria Plzeň
8 M Drapeau de l'Allemagne Frantz, MikeMike Frantz 14/10/1986 (27 ans)
FC Nuremberg
17 M Drapeau de la France Schmid, JonathanJonathan Schmid 26/6/1990 (24 ans)
Offenburger FV
23 M Drapeau de l'Allemagne Schuster, JulianJulian Schuster Capitaine 15/4/1985 (29 ans)
VfB Stuttgart
26 M Drapeau de l'Allemagne Philipp, MaximilianMaximilian Philipp 01/3/1994 (20 ans)
"Formé au club"
27 M Drapeau de l'Allemagne Höfler, NicolasNicolas Höfler 9/3/1990 (24 ans)
Formé au club
33 M Drapeau des États-Unis Stanko, CalebCaleb Stanko 26/7/1993 (21 ans)
"Formé au club
36 M Drapeau de l'Allemagne Klaus, FelixFelix Klaus 13/9/1992 (21 ans)
Greuther Fürth
37 M Drapeau de l'Allemagne Kerk, SebastianSebastian Kerk 17/4/1994 (20 ans)
Formé au club
9 A Drapeau de l'Autriche Zulechner, PhilippPhilipp Zulechner 14/4/1990 (24 ans) Autriche SV Grödig
14 A Drapeau de la Suisse Mehmedi, AdmirAdmir Mehmedi 16/3/1991 (23 ans) Suisse Dynamo Kiev
35 A Drapeau de l'Allemagne Freis, SebastianSebastian Freis 23/4/1985 (29 ans)
FC Cologne
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
  • Drapeau : Allemagne Lars Voßler
  • Drapeau : Allemagne Patrick Baier
  • Drapeau : Allemagne Iraklis Metaxas
Préparateur(s) physique(s)
  • Drapeau : Allemagne Markus Behrens
  • Drapeau : Allemagne Uwe Vetter
  • Drapeau : Allemagne Torge Schwarz
Entraîneur(s) des gardiens
  • Drapeau : Suisse Andreas Kronenberg
Médecin(s)
  • Drapeau : Allemagne Andreas Aust



Légende

Consultez la documentation du modèle

Supporters et rivalités[modifier | modifier le code]

L'équipe peut compter sur un soutien fidèle et bruyant. Lorsque le club évolue en première division, le stade du SCF affiche régulièrement complet : les affluences moyennes sont supérieures à 22 000 (23 276 en 2012-2013), pour une capacité de 24 000 places[10]. L'atmosphère y est particulièrement électrique lors des matchs face aux rivaux du SCF, notamment le VfB Stuttgart lors du « derby du Bade-Wurtemberg ». Par ailleurs, les supporters revendiquent par ailleurs des liens d'amitié avec ceux du Borussia Dortmund et ceux du FC Sankt Pauli.

La principale organisation de supporters du SCF est le « Supporters Crew Freiburg », qui distribue à chaque match à domicile un fanzine baptisé Fanblock. Mais d'autres groupes existent, comme le « Freiburg United », le « Goalgetter United », les « Goldener Löwen » ou encore l'« Inferno Breisgau »[11].

Cliquez sur une image pour l'agrandir, ou survolez-la pour afficher sa légende.


Galerie photographique[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une image pour l'agrandir, ou survolez-la pour afficher sa légende.


Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Arnhold, Matthias, « The UEFA Cup 1995/96 - SC Freiburg (GER) », RSSSF
  2. (en) Arnhold, Matthias, « The UEFA Cup 2001/02 - SC Freiburg (GER) », RSSSF
  3. (de) MAGE SOLAR Stadion, The Stadium Guide
  4. (de) « SC Freiburg.:. Trainer von A-Z », weltfussball.de (consulté le 18 septembre 2011)
  5. (en) Peter Martin, Hundert Jahre 90 Minuten: Die Geschichte des SC Freiburg von 1904–2004, Freiburg,‎ 2004
  6. « SC Freiburg - Most games », transfermarkt
  7. « Cissé, de Fribourg, signe à Newcastle », sur fifa.com, AFP,‎ 17 janvier 2012
  8. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  9. Seule la sélection la plus importante est indiquée.
  10. « SC Freiburg - attendance development », transfermarkt
  11. « SC Fribourg », pariermieux-gagnerplus.fr

Lien externe[modifier | modifier le code]