SAFN 1949

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
SAFN-49 chambré en calibre 8 mm.
SAFN-49 égyptien et de sa lunette

Le fusil militaire SAFN 1949 fut réglementaire dans l'armée belge avant et avec le FN FAL.

Présentation[modifier | modifier le code]

Conçu par Dieudonné Saive en Grande-Bretagne pendant la Seconde Guerre mondiale et fabriqué par FN Herstal, il est adopté en 1949. Construit en bois et en acier usiné, il fonctionne par emprunt de gaz, tir semi-automatique et verrouillage par culasse-béquille. Le magasin de l'arme contenait 10 cartouches à approvisionner par le dessus soit individuellement soit au moyen de lames chargeur de 5 cartouches. L'ajout d'un tromblon permet le tir de grenades défensives antipersonnel avec une fusée always fuse ou le tir d'une grenade HEAT anti-char à charge creuse. Pour lancer la grenade, il faut tourner le bouchon du cylindre à gaz afin d'obturer le mécanisme de récupération des gaz et faire usage d'une munition spéciale à forte charge de poudre .30-06 ballist. Différentes munitions .30-06 : BDR (ordinaire sur lames chargeur) Trac (tracante) Aperf (perforante) Inc (incediaire) blank (à blanc) ballist (tir de grenades) sec plast (munition de sécurité à tête en plastique efficace à 100m)

Variantes[modifier | modifier le code]

L'arme fut fabriqué en plusieurs calibres mais la firme belge créa aussi :

  • l'AFN 1949 pouvant tirer par rafale*

le SAFN de tireur d'élite munie d'une lunette de visée fabriquée en Belgique. Tant l'AFN que le SAFN était encore en usage à la force aérienne belge en 1986(3 Wing Tac, centre d'instruction de Coxyde, centre d'instruction de St Trond, les autres bases aériennes opérationnelles étaient équipées du FAL et/ou du FNC).

Les arsenaux argentins le rechambrèrent en 1974 en 7,62 OTAN en y ajoutant le chargeur du BM-59.

Production et diffusion[modifier | modifier le code]

Plus de 175 000 SAFN et AFN furent produits entre 1950 et 1970. En plus des 50 000 fusils livrées à la Belgique, 125 000 armes furent livrées aux pays suivants : Argentine, Brésil, Colombie, RDC, Égypte, Indonésie, Luxembourg et Venezuela. Elles furent utilisées durant la Guerre de Corée, la Violencia, la Crise de Suez et la Crise congolaise.

Données numériques[modifier | modifier le code]

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Arme similaire[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]