Sōfu Teshigahara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sōfu Teshigahara

Sōfu Teshigahara (勅使河原 蒼風, Teshigahara Sōfu?) est un peintre et sculpteur japonais du XXe siècle, né en 1900 à Tokyo, mort en 1979.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sōfu Teshigahara vit et travaille à Tokyo. Il est le fondateur de l'Institut Sogetsu, l'une des plus célèbre école moderne d'enseignement de l'art floral « ikebana ».

Il montre des expositions personnelles de ses œuvres, au Japon mais aussi à Neuchâtel, en 1969, et au Musée Galliera à Paris, en 1971. En prolongement des symboliques mises en œuvre dans l'art de l'arrangement Floral, Sōfu Teshigahara crée des peintures et des sculptures. Il réinvestit dans l'art de son pays ce que les arts occidentaux en ont emprunté, singulièrement depuis les graphismes de l'abstraction lyrique[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire Bénézit, Dictionnaire des peintres,sculpteurs, dessinateurs et graveurs, vol. 13, éditions Gründ,‎ janvier 1999, 13440 p. (ISBN 2700030230), p. 549.
  • Catalogue de l'exposition Sofu Teshigahara, Musée Galliera à Paris, 1971.
  • Jean-Jacques Lévêque: Sofu Teshigahara, Galerie des Arts, Paris, octobre 1971
  • Christine Croubois: traduction en français du livre de Sofu Teshigahara: " les 50 règles de l'ikebana"