Sō Yoshiyori

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
One mon du clan Sō, dérive de celui appartenant au clan Taira.
Sō Yoshiyori est un nom japonais traditionnel ; le nom de famille (ou le nom d'école), , précède donc le prénom (ou le nom d'artiste).

Sō Yoshiyori (宗 義和?), 4 septembre 1818 - 13 août 1890, est un daimyo du clan Sō du domaine de Tsushima à la fin de l'époque d'Edo de l'histoire du Japon

Yoshinori est le chef du clan Sō de 1842 jusqu'en 1862.

Navires noirs[modifier | modifier le code]

Tsushima-no-kami est un membre éminent de la Commission impériale à laquelle est déléguée la responsabilité de rencontrer le commodore Perry et ses hommes le 8 mars 1854. Il est assis à côté du Daigaku-no-kami Hayashi Akira dans la réunion de la conférence.

  • 8 mars 1854 (ère Kaei 7, 10e jour du 2e mois) : Le commodore Matthew Perry revient dans la baie d'Edo pour contraindre les Japonais à accepter le traité de Kanagawa. Le chef des négociateurs japonais est Daigaku-no kami Hayashi Akira[1], connu des Américains sous le sobriquet « Prince Commissioner Hayashi »[2].

Dans le cadre de cette négociation unique avec les Américains, le rang de Yoshinori vient juste en second derrière celui de Hayashi. Perry interprète ses homologues comme faisant partie d'une commission impériale composée de cinq commissaires avec le personnel de soutien et le soutien militaire :

  • Hayashi Daigaku-no-kami[3].
  • Sō Yoshinori Tsushima-no-kami - Américanisé en « Ido, prince de Tsus-sima »;
  • Izawa Mimasaki-no-kami - Américanisé en « Izawa, prince de Mimasaki »[3] nommé « gouverneur » de la ville de Simoda récemment élevée au statut de ville impériale[4].
  • Tzudsaki, Suruga-no-kami - Américanisé en « Tsudzuki, prince de Suruga »[3], also named "governor" of the Imperial city of Simoda[4].
  • U-dono Minboi-shiogū - Américanisé en « Udono, membre du conseil des recettes »; et
  • Matsusaki Michitaro[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cullen, Louis M. (2003). A History of Japan, 1582-1941: Internal and External Worlds, p. 178 n11.
  2. Sewall, John. (1905). The Logbook of the Capatin's Clerk: Adventures in the China Seas, p.lxiv; Cullen, p. 178 n11.
  3. a, b, c et d Hawks, Francis. (1856). Narrative of the Expedition of an American Squadron to the China Seas and Japan, p. 549.
  4. a et b "United States Treaty with Japan; an Account of Commodore Perry's Second Visit to Japan," Daily Southern Cross (Aukland), Vol. XI, Issue 759, 6 octobre 1854, p. 3.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]