Fédération des électeurs du Schleswig du Sud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
(de) Südschleswigscher Wählerverband
(da) Sydslesvigsk Vælgerforening
(fy) Söödschlaswiksche Wäälerferbånd
Image illustrative de l'article Fédération des électeurs du Schleswig du Sud
Logo officiel
Présentation
Président Flemming Meyer
Fondation
Siège Kiel
Vice-présidents Rüdiger Schulze
Elke Putzer
Secrétaire général Martin Lorenzen
Députés régionaux
4 / 95
Idéologie Centre gauche
Défense de la minorité danoise
Affiliation européenne Alliance libre européenne
Adhérents 3 500
Couleurs Bleu, jaune
Site web http://ssw.de/www/de/

La Fédération des électeurs du Schleswig du Sud (Südschleswigscher Wählerverband, en allemand, abrégé en SSW, Sydslesvigsk Vælgerforening, en danois et Söödschlaswiksche Wäälerferbånd, en frison septentrional) est le parti politique de la minorité danoise du Schleswig-Holstein (Allemagne).

Histoire[modifier | modifier le code]

Situation de la minorité danoise après 1945[modifier | modifier le code]

Immédiatement après la guerre, face aux profondes difficultés économiques de la région et en réaction aux restrictions à la pratique de leur langue et à l'expression de leur culture imposés par le régime nazi, de nombreux membres de la minorité danoise songent au rattachement avec le Danemark[1]. En 1947, la fédération des associations culturelles danoises SSV (Südschleswigscher Verein, en danois Sydslesvigsk Forening) est autorisée par le gouvernorat militaire britannique à participer aux premières élections pour le parlement régional. Elle recueille un tiers des suffrages au Südschleswig (près de 100 000 voix) ce qui équivaut à 9,3 % sur l'ensemble de la région et obtient sept mandats au parlement. Sa revendication principale, le rattachement au Danemark des territoires situés au Nord de l'Eider, doit cependant être rapidement abandonnée devant les réticences du gouvernement danois et de l’administration d'occupation[2].

Fondation[modifier | modifier le code]

La SSW est créée l'année suivante (25 juin 1948) pour représenter politiquement les minorités danoises et frisonne. Elle se présente alors aux élections locales dans le nord du Land et obtient 26 % des suffrages. En 1949 la SSW recueille encore 5,4 % des voix lors des élections fédérales et un siège au Bundestag.

Baisse des résultats[modifier | modifier le code]

La SWW ses résultats baisser régulièrement jusqu'aux années 1970. Cependant, jouissant d'un statut spécial lié à son rôle de représentation des minorités locales, le parti est dispensé de la « clause des 5 % » et de ce fait, a toujours été représenté depuis 1958 au parlement régional, quels que soient ses résultats.

Regain et rechute[modifier | modifier le code]

Après un regain d'intérêt à la fin des années 1990, qui l'ont vu culminer à 4,1 % des voix et trois sièges lors du scrutin de l'année 2000, le SSW emporte 3 % des voix et deux élus aux élections de 2005, ce qui aurait pu contribuer à lui faire jouer le rôle d'arbitre entre les deux blocs CDU/FDP et SPD/Alliance 90 / Les Verts, si une grande coalition CDU-SPD n'avait pas été finalement retenue.

Idéologie[modifier | modifier le code]

Les exigences de rattachement au Danemark ou d'autonomie régionale de l'immédiat après-guerre ont laissé la place à des revendications plus modérées. Politiquement le parti revendique la volonté d'introduire les évolutions sociales en provenance de Scandinavie. Le parti était proche des gouvernements SPD puis SPD-Alliance 90 / Les Verts qui se sont succédé au pouvoir dans la région de 1988 à 2005 sans toutefois participer à l'exécutif régional.

Résultats aux élections pour le Landtag[modifier | modifier le code]

Année Voix Mandats Rang
1947 9,3 %
6 / 70
3e
1950 5,5 %
4 / 69
6e
1954 3,5 %
0 / 69
6e
1958 2,8 %
2 / 69
5e
1962 2,3 %
1 / 69
5e
1967 1,9 %
1 / 73
5e
1971 1,4 %
1 / 73
4e
1975 1,4 %
1 / 73
4e
1979 1,4 %
1 / 73
5e
1983 1,3 %
1 / 74
5e
1987 1,5 %
1 / 74
5e
1988 1,7 %
1 / 74
5e
1992 1,9 %
1 / 89
6e
1996 2,5 %
2 / 75
6e
2000 4,1 %
3 / 89
5e
2005 3,6 %
2 / 69
5e
2009 4,3 %
4 / 95
6e
2012 4,6 %
3 / 69
6e

Informations complémentaires[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Manfred Rowold, Im Schatten der Macht - Nicht-etablierte Kleinparteien, p. 343-345, in Alf Minzel et Heinrich Oberreuter (dir.) Parteien in der Bundesrepublik Deutschland, Bundeszentrale für Politische Bildung, Bonn, 1990.
  2. Ibid. L'histoire du parti est également présentée sur le site du parti

Liens externes[modifier | modifier le code]