Série mondiale de baseball féminin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Série mondiale
de baseball féminin

Généralités
Sport Baseball
Création 2001
Disparition 2004
Organisateur(s) IBAF
Catégorie Coupe du monde
Périodicité Annuelle
Statut des participants Amateurs
Site web officiel
Palmarès
Tenant du titre Drapeau du Japon Japon
Plus titré(s) Drapeau du Japon Japon (2)
Crystal Clear app kworldclock.png
pour la dernière compétition voir :
Série mondiale de baseball féminin 2004

La Série mondiale de baseball féminin était une compétition internationale mettant aux prises les sélections nationales féminines sous l'égide de la Fédération internationale de baseball. Cette épreuve se joue chaque année entre 2001 et 2004, et disparaît suite à la création de la Coupe du monde qui devient l'unique compétition officielle internationale reconnue par l'IBAF.

En 2005 et 2006, la Série prend la forme d'un tournoi pour des clubs féminins nord-américains souhaitant s'engager. Après deux éditions, la compétition est abandonnée.

Histoire[modifier | modifier le code]

Suite au succès du passage d'une équipe japonaise, la Team Energen, au South Florida Dimond Classic en 1999 aux États-Unis, un match entre les sélections nationales des États-Unis et du Japon est organisé à Tokyo le 1er mai 2000 au Seibu Dome. Devant 3 000 spectateurs, le Japon remporte le match et les officiels japonais et américains décident de créer une compétition aux États-Unis ou au Canada en 2001. La Série mondiale est née[1].

En 2001, la compétition rassemble les États-Unis, le Japon, l'Australie et le Canada notamment au SkyDome de Toronto, prêté par les Blue Jays. Les américaines sont les premières couronnées.

En 2002, la compétition rassemble les États-Unis, le Japon et l'Australie, le Canada faisant défection après une mauvaise performance en 2001. Au Tropicana Field des Marlins de Floride à St. Petersburg, l'Australie remporte la deuxième édition devant le Japon.

En 2003, l'Australie accueille l'événement, initialement prévu au Japon mais annulé en raison de l'épidémie du virus SRAS, au Palm Meadows Baseball Complex de la Fédération situé sur la Gold Coast dans le Queensland. Le Japon remporte son premier titre devant l'Australie, les États-Unis fermant la marche.

En 2004, huit équipes participent, un record depuis la création de l'événement. Le tournoi est reporté en juillet pour ne pas empiéter sur la toute nouvelle Coupe du monde dont la première édition se déroule en août[2]. Le Canada fait son retour, alors que la Corée du Sud, l'Inde, Hong Kong et Taïwan participent pour la première fois à une compétition féminine internationale. Le Japon remporte le titre face aux États-Unis devant 10 000 spectateurs à Uozu City.

En 2005 et 2006, la compétition devient une coupe de clubs nord-américains disputée au Disney's Wide World of Sports Complex d'Orlando en Floride, puis est abandonnée.

Format de compétition[modifier | modifier le code]

Variable selon les équipes engagées, il se résumait souvent à une phase de poule (une ou deux en fonction du nombre d'équipes) suivies de demi-finales et finales, ou directement de la finale.

Les matchs avaient une durée de sept manches, à l'exception des cas de figure où une équipe menait par plus de douze points d'écart à partir de la 4e manche ou dix points à partir de la 5e manche. Le match était alors gagné par l'équipe menant en mercy rule.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès de la Série mondiale de baseball féminin[3]
Année Lieu Équipes Gold medal world centered.svg Or Silver medal world centered.svg Argent Bronze medal world centered.svg Bronze
2001 Détails Toronto
Drapeau du Canada Canada
4 Drapeau des États-Unis États-Unis Drapeau du Japon Japon Drapeau de l'Australie Australie
2002 Détails St. Petersburg
Drapeau des États-Unis États-Unis
4 Drapeau de l'Australie Australie Drapeau du Japon Japon Drapeau des États-Unis États-Unis
2003 Détails Gold Coast
Drapeau de l'Australie Australie
3 Drapeau du Japon Japon Drapeau de l'Australie Australie Drapeau des États-Unis États-Unis
2004 Détails Uozu City
Drapeau du Japon Japon
8 Drapeau du Japon Japon Drapeau des États-Unis États-Unis Drapeau du Canada Canada
2005 Orlando
Drapeau des États-Unis États-Unis
Ocala Lightning Colorado Diamonds
2006 Orlando
Drapeau des États-Unis États-Unis
Orlando Heat

Tableau des médailles[modifier | modifier le code]

Tableau des médailles
Rang Pays Gold medal world centered.svg Or Silver medal world centered.svg Argent Bronze medal world centered.svg Bronze Medals world.svg Total
1 Drapeau du Japon Japon 2 2 0 4
2 Drapeau des États-Unis États-Unis 1 1 2 4
3 Drapeau de l'Australie Australie 1 1 1 3
4 Drapeau du Canada Canada 0 0 1 1

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) WWS, « Some WWS History »,‎ 2004 (consulté le 5 janvier 2011)
  2. (en) IBAF, « WWC History »,‎ 2011 (consulté le 5 janvier 2011)
  3. (en) WWS, « Past WWS Champions »,‎ 2006 (consulté le 5 janvier 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]