Sépiolite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sépiolite
Sépiolite de Východná, Slovaquie

Sépiolite de Východná, Slovaquie
Général
Classe de Strunz
Classe de Dana
Formule brute Mg4Si6O15(OH)2 · 6H2O
Identification
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La sépiolite est un minéral du groupe des argiles à structure fibreuse. Le nom de ce minéral dérive d'un terme grec ancien, francisé en sépion et qui désigne l'os de seiche.

Chaque fibre est formée d'une multitude de tunnels (ou canalicules) d'environ 1 nm^2 régulièrement espacés (voir "Structure cristalline"). Cette configuration particulière en briques creuses allongées, propre à son arrangement cristallin, lui confère une surface spécifique très importante: 394 m^2/g.

Suivant les carrières dont elle est extraite, on note la présence de fer, d'aluminium voire de nickel et même de manganèse dans la structure cristalline de la sépiolite.

Propriétés physiques
Couleur blanc, blanc gris, blanc rosé, blanc carmin,
quelquefois légèrement jaunâtre
Densité 2.0 - 2.3
Dureté (mohs) 2.0 - 2.5
Échange cationique 10-15 meq/100 g
Point de fusion 1 550 °C
Résistance aux acides Attaquée par l'acide chlorhydrique

Structure cristalline[modifier | modifier le code]

La formule générale retenue dans la littérature est Mg4 Si6 O15 (OH)2 · 6(H2O).

La structure est en doubles feuillets de type mica, mais la polarité de chaque feuillet s’inverse tous les 6 tétraèdres, formant ainsi une structure 3D de doubles rubans anastomosés créant les canalicules décrits ci-dessus.

Elle appartient au groupe d'espace Pnan, avec comme paramètre de maille : a = 13.43 Å, b = 26.88 Å, c = 5.281 Å.

Références[modifier | modifier le code]

  • Simonne Caillère et Stéphane Hénin, Minéralogie des Argiles, Paris, Masson,‎ 1963
  • Georges Millot, Géologie des Argiles, Paris, Masson,‎ 1964
  • Simonne Caillère, Stéphane Hénin et Michel Rautureau, Les Argiles, Paris, Éditions Septima,‎ 2004