Sénergues

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sénergues
Senergues, le château
Senergues, le château
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Midi-Pyrénées
Département Aveyron
Arrondissement Rodez
Canton Conques
Maire
Mandat
Paul Goudy
2008-2014
Code postal 12320
Code commune 12268
Démographie
Gentilé Sénerguois
Population
municipale
459 hab. (2011)
Densité 10 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 36′ 24″ N 2° 29′ 08″ E / 44.6066666667, 2.48555555556 ()44° 36′ 24″ Nord 2° 29′ 08″ Est / 44.6066666667, 2.48555555556 ()  
Altitude Min. 188 m – Max. 664 m
Superficie 44,9 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aveyron

Voir sur la carte administrative d'Aveyron
City locator 14.svg
Sénergues

Géolocalisation sur la carte : Aveyron

Voir sur la carte topographique d'Aveyron
City locator 14.svg
Sénergues

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sénergues

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sénergues
Liens
Site web Site officiel

Sénergues est une commune française située dans le département de l'Aveyron, en région Midi-Pyrénées.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Grand-Vabre Vieillevie Le Fel Rose des vents
Conques N Espeyrac
O    Sénergues    E
S
Saint-Cyprien-sur-Dourdou Pruines Saint-Félix-de-Lunel

Site[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

C'est une ancienne viguerie carolingienne.

Époque moderne[modifier | modifier le code]

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2008 Pierre Vernhes    
mars 2008 en cours Paul Goudy    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 459 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
935 1 366 1 442 1 363 1 441 1 465 1 599 1 666 1 668
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 630 1 631 1 571 1 641 1 621 1 671 1 603 1 527 1 478
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 405 1 379 1 359 1 158 1 160 1 175 1 160 1 038 918
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
910 898 815 732 608 545 500 487 459
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2])
Histogramme de l'évolution démographique


Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

Église Saint Martin[modifier | modifier le code]

Elle fut reconstruite sur l’emplacement d’un prieuré cité en 819 et fut donnée, ainsi que le château, à l’abbaye de Conques.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Église Notre-Dame-d'Aynès[modifier | modifier le code]

Chapelle de Montarnal[modifier | modifier le code]

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

Château de Sénergues[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Château de Sénergues.

 Inscrit MH (1979)[3]

La construction de l'édifice remonte au XIe siècle pour le donjon et au XIIe siècle pour le reste du château. Dans les années 1580, Abraham de Guirard, seigneur de Sénergues, chercha à convertir les habitants au protestantisme. Il s’attira les foudres de la communauté de Conques de laquelle dépendait l’église de Sénergues. C'est une vaste demeure seigneuriale aux fenêtres tréflées.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Château de Montarnal[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Château de Montarnal.

Logo monument historique Classé MH (1997)[4]

Ce château qui date des XIe et XIVe siècles, présente des dispositions architecturales et militaires uniques en Rouergue, à l'image de son donjon qui développe un plan circulaire, rare dans cette région.

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

Sénergues est une étape du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle sur la Via Podiensis. Elle est précédée d'Espeyrac et suivie de l'étape majeure de Conques et son abbatiale Sainte-Foy.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henri Gras-Rascol et Monique Lajugie-Clot, Sénergues-en-Rouergue : histoire des paroisses de Sénergues, Saint-Sulpice-Pomiès et Notre-Dame d'Aynès-Montarnal-Lagarde de la sénéchaussée de Villefranche-de-Rouergue, (canton de Conques), Sénergues, H. Gras,‎ 1998, couv. ill. en coul. ; 24 cm, 223 p. (notice BnF no FRBNF37039212p)
  • (oc+fr) Christian-Pierre Bedel, Concas : Gand-Vabre, Noalhac, Sant-Faliç, Senèrgas, Sent-Cebrian / Christian-Pierre Bedel e los estatjants del canton de Concas, Rodez, Mission départementale de la culture, coll. « Al canton »,‎ 1993, ill., couv. ill. ; 28 cm, 248 p. (ISBN 2-907279-14-9, ISSN 1151-8375, notice BnF no FRBNF36679015w)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]


Précédé par Suivi par
Espeyrac
Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle
Coquille Saint-Jacques
Via Podiensis
(? km jusqu'à Saint-Jacques-de-Compostelle)
Conques