Sénat du Zimbabwe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sénat.
Politique au Zimbabwe
Image illustrative de l'article Sénat du Zimbabwe

Le Sénat du Zimbabwe fut supprimé en 1990. Un projet de Constitution de février 2000, prévoyant une seconde assemblée, a été repoussé par référendum. Le 30 août 2005, le président Mugabe a fait adopter par le Parlement une réforme constitutionnelle[1] rétablissant le bicamérisme. Les premières élections ont eu lieu le 26 novembre 2005. En septembre 2007, Assemblée et Sénat ont adopté des amendements à la Constitution pour organiser en même temps les élections législatives et présidentielle, en mars 2008. Le nombre des membres du Sénat a aussi été porté à 93, dont 60 membres élus au suffrage direct, contre 50 auparavant.

Composition[modifier | modifier le code]

Le Sénat est composé de 93 membres :

  • 60 membres élus au scrutin direct ;
  • 10 gouverneurs provinciaux ;
  • Le Président et le Vice-Président du Conseil des chefs traditionnels ;
  • 16 chefs traditionnels ;
  • 5 membres nommés par le chef de l'État.

Élection[modifier | modifier le code]

Les sénateurs élus le sont par scrutin uninominal majoritaire simple à un tour au sein de 60 circonscriptions (6 pour chacune des 10 provinces du pays).

Éligibilité:

  • avoir 40 ans.

Compatibilité avec la fonction de ministre ou vice-ministre.

Aux élections du 29 mars 2008, les sièges ont été répartis entre:

  • ZANU-PF 30 sièges;
  • MDC 6 sièges
  • MDC-AM 24 sièges.

Présidence[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. promulgué et publié le 14 septembre 2005

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]