Séminaire théologique de Westminster

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

40° 05′ 56″ N 75° 10′ 34″ O / 40.099, -75.176 ()

Peter Lillback, président du Séminaire théologique de Westminster

LeSéminaire théologique de Westminster est une institution universitaire privée chrétienne, presbytérienne et réformée diplômante avec un campus situé à Glenside en Pennsylvanie (dans la banlieue de Philadelphie en Pennsylvanie), et à Dallas au Texas, et un programmes d'études à New York, et à Londres. En 1982, la branche californienne du séminaire de Westminster devint une institution indépendante, le Séminaire de Westminster Californie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le séminaire a été fondé en 1929, largement sous la direction de John Gresham Machen, avec la vision de continuer la tradition théologique du Séminaire théologique de Princeton.Constitué comme indépendante, il a eu une relation proche avec l'Eglise Presbytérienne Orthodoxe, que Machen fonda en 1936. Le premier président du séminaire fut Edmund Clowney, qui servit de 1966 jusqu'en 1984. Il fut suivi par George Fuller et Samuel T. Logan.Le président actuel est Peter Lillback, qui sert aussi comme pasteur et chef du groupe chrétien américain connu comme le Providence Forum.

Le séminaire devint une école accréditée en 1986 par l'Association des écoles théologiques des États-Unis et du Canada[1] et reçut une "accréditation spéciale" en 1954 par la Middle States Association of Colleges and Schools.[2]

Cursus académique[modifier | modifier le code]

La formation pastorale est le premier objectif du séminaire ; de plus, Westminster a historiquement donné du prix à ces standards académiques rigoureux, en requérant que les étudiants qui n'arrivent pas à maitriser le grec biblique et l'hébreu biblique passent une année dans chaque langue,

Tous administrateurs et membres de la faculté doivent affirmer leur accord avec la perspective théologique présentée dans la confession de foi de Westminster et le Grand catéchisme de Westminster et le Petit catéchisme de Westminster, le cœur de la doctrine de nombreuses églises presbytériennes conservatrices.

Les caractéristiques théologiques du séminaire incluent un attachement à l'apologétique présupposée [3] développé avant tout par Cornelius Van Til, l'approche théologique biblique de Geerhardus Vos, la prédication de la rédemption historique tel qu'enseigné et pratiqué par Edmund Clowney, Timothy J. Keller, et la mission urbaine.

Le domaine du conseil biblique à Westminster est développé en coopération avec la Fondation pour l'éducation et le conseil chrétien (Christian Counseling and Educational Foundation (CCEF)), [4] situé à proximité du campus de Westminster.Les classes de conseil biblique du séminaire sont assurés par le CCEF.

Westminster a une réputation internationale, attirant en gros un tiers de son corps d'étudiants de Corée, et aussi de nombreuses autres pays d'Asie, d'Europe et d'Afrique bien représenté.

Le séminaire propose comme diplôme la maitrise de théologie (cursus long), la maitrise en arts religieux, la maitrise de lettres, la maitrise de théologie, le doctorat en philosophie, et le doctorat en théologie pastorale.[5]

Westminster publie la revue bisannuelle Journal théologique de Westminster.

Références[modifier | modifier le code]

Cet article est la traduction en français de l'article en anglais de Wikipédia "Westminster Theological Seminary"

Liens externes[modifier | modifier le code]