Séminaire et Institut (mormonisme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Student Center, Institut de religion, Long Beach, Californie
Séminaire et Institut à Baranquilla, Venezuela

Les Séminaire et Institut sont des programmes d’éducation religieuse qui dépendent de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours. Ces programmes permettent l'enseignement quotidien des jeunes de l'Église en matière religieuse. L'enseignement religieux en semaine est un domaine en croissance rapide aux États-Unis et ailleurs, dans lequel l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours a fait œuvre de pionnier.

Séminaire[modifier | modifier le code]

Pour s'assurer que les jeunes de l'Église reçoivent une formation religieuse quotidienne, l'Église créa des séminaires adjacents aux lycées publics, en commençant en 1912 par la Granite High School à Salt Lake City. Les étudiants qui avaient des heures de classe creuses passaient du lycée au séminaire, où ils recevaient, pendant cette période, une formation religieuse officielle, puis retournaient au lycée. Cette activité de l'étudiant était tout à fait volontaire. Le séminaire était une institution tout à fait indépendante du lycée. Certains établissements scolaires locaux libérèrent des heures de cours, et l'on construisit des bâtiments distincts des lycées. On engagea des enseignants qualifiés, et le système tout entier fut supervisé par un bureau général de l'éducation et un commissaire désigné par l'Église.

L'idée du séminaire se révéla être populaire et fut étendue à d'autres écoles. Dès 1968, le nombre d'étudiants de séminaire avait dépassé les cent mille. En 1969-70, le système des écoles de l'Église gérait 216 séminaires à plein temps et 2 688 séminaires à mi-temps dans 50 États des États-Unis et dans 17 autres pays, avec un effectif de plus de 132 000 étudiants. Le but du Bureau de l'Éducation de l'Église était de donner à tous les jeunes gens et à toutes les jeunes filles de l'Église l'occasion d'obtenir une formation religieuse en semaine.

À l'origine, tous les séminaires étaient du type séminaire hors école, où les élèves suivaient les cours dans un bâtiment de séminaire près du lycée. Mais quand les saints des derniers jours se répandirent au-delà de l'Intermountain West, ces dispositions ne furent plus possibles. C'est pourquoi l'on créa des programmes matinaux et des programmes d'étude à domicile pour répondre aux besoins des membres de l'Eglise. Des cours de séminaire matinal furent inaugurés en 1929 à Salt Lake City et à Pocatello (Idaho) ; mais le programme de Pocatello fut abandonné après un an seulement. Le besoin existait dans d'autres régions. Dès 1941, le directeur de l'institut de Californie du Sud signala que cinq lycées de la région de Los Angeles comptaient plus de cent élèves membres de l'Église et que plusieurs autres approchaient de ce nombre. Néanmoins, les restrictions de temps de guerre ne permettaient pas de mettre sur pied de nouveaux programmes à l'époque. En 1950, les onze présidents de pieu de la région de Los Angeles recommandèrent à l'unanimité la mise en route immédiate de séminaires matinaux.

Il fallut surmonter d'énormes obstacles : beaucoup de cours devaient desservir plus d'un lycée. Comme les horaires des cours des lycées différaient, cela signifiait que l'on ne pouvait tenir le séminaire qu'à sept heures du matin ou même plus tôt. Il n'y avait presque aucune église accessible à pied en sortant des lycées, et il fallut donc arranger un système de transport en voiture ou autrement. En septembre 1950, six classes pilotes furent inaugurées, et leur succès fut tel que sept autres classes furent ajoutées au cours de la même année scolaire. En dépit des difficultés, les 461 élèves de séminaire de Californie du Sud inscrits avaient une assistance moyenne de 88 % la première année.

Trois ans plus tard, il y avait 59 classes, avec une assistance moyenne de 92 %. Ceci en dit long sur le dévouement des élèves et de leurs parents, qui étaient disposés à se lever dès 5 heures du matin pour soutenir le cours de religion avant d'aller à l'école. Pendant le quart de siècle qui suivit, les classes matinales rendirent l'enseignement du séminaire accessible aux jeunes saints des derniers jours dans beaucoup de parties du monde, particulièrement dans les centres où la population de l'Église était importante aux États-Unis et au Canada à l'extérieur de l'Intermountain West.

On créa des séminaires d'étude à domicile là où il n'y avait pas suffisamment d'élèves pour qu'une classe quotidienne soit possible. On les lança pendant l'année scolaire 1966-67 en tant que projets pilotes dans le Midwest. Les jeunes étudiaient leurs leçons de séminaire chez eux pendant la semaine et se réunissaient le dimanche avec un instructeur volontaire pour passer la documentation en revue. Une fois par mois environ, tous les élèves d'un district se rassemblaient en un endroit central sous la direction d'un coordonnateur de séminaire à plein temps. Le matin, ils revoyaient les points principaux de l'étude du mois écoulé. Les programmes de séminaire d'étude à domicile mirent l'enseignement du séminaire à la disposition des saints des derniers jours de partout. Dès 1972, le nombre d'étudiants de séminaire dépassait 140 000.

Institut[modifier | modifier le code]

Comme un nombre croissant de saints des derniers jours suivaient, dans les années 1920, les cours des facultés universitaires et des universités, certains membres de l'Église commencèrent à se préoccuper de savoir comment les étudiants allaient intégrer l'instruction profane à leur religion. Le début des années 1920 fut marqué par l'accroissement de la réputation des sciences et le déclin de l'influence et du pouvoir des Églises. Une œuvre populaire de l'époque s'intitulait A History of the Warfare of Science with Theology in Christendom (Histoire de la guerre entre la science et la théologie dans le monde chrétien) et avait été écrite par Andrew Dixon White, distingué professeur d'histoire et président de l'université Cornell. Il s'attaquait vigoureusement aux doctrines chrétiennes fondamentales, qu'il qualifiait de menace à l'évolution normale de la société. Son livre fut considéré comme l'autorité susceptible d'aider les étudiants en sciences à comprendre la guerre philosophique entre la science et le christianisme.

Au cours de cette période d'effervescence et de contestation, un groupe de saints des derniers jours, à l'université d'Idaho, demanda l'aide de la Première Présidence de l’Église à cause du grand nombre d'étudiants mormons qu'il y avait là-bas et qui n'avaient pas accès à une instruction donnée par l'Église pour compléter leur formation profane. La Première Présidence répondit à leur appel et envoya J. Wyley Sessions, récemment relevé comme président de la mission d'Afrique du Sud, et sa femme, Madgeline, à Moscow (Idaho), avec l'autorité d'organiser un programme pour ces étudiants membres de l'Église. En collaboration avec les autorités universitaires, Sessions mit rapidement sur pied une organisation sociale et donna, dans un cadre religieux, des cours sur les Écritures et la morale, pour lesquels les étudiants recevaient une unité de valeur de l'université. Les premiers cours eurent lieu pendant l'automne de 1926 avec cinquante-sept étudiants inscrits. On construisit un grand bâtiment près de l'université. Des instituts furent bientôt organisés et des bâtiments furent construits à côté du Utah State Agricultural College à Logan, de l'Idaho State University à Pocatello et de l'université d'Utah à Salt Lake City.

À partir de 1926 furent établis des instituts de religion adjacents aux établissements d'enseignement supérieur et des universités où l'on trouvait des étudiants membres de l'Église. Dès l'année scolaire 1969-70 des instituts de religion avec un personnel à plein temps étaient en activité dans 303 collèges et universités. Parmi ceux-ci on comptait presque toutes les grandes écoles d'enseignement supérieur de 39 États des États-Unis et de 6 autres pays. L'enrôlement à ces instituts dépassait 44 000. Des bâtiments académiques modernes avaient été construits près de chacun des établissements publics et privés de ces États. En 1970 le programme des instituts s'étendit à l'Europe, au Mexique, à l'Amérique centrale, à l'Amérique du Sud, à la Nouvelle-Zélande, à l'Australie, au Japon et la Corée. En 1972, un cours d'étude à domicile d'institut fut inauguré pour les étudiants d'université. Cette année-là, le programme des instituts s'était étendu à tous les États-Unis et au Canada. Pendant l'année scolaire 1971-72, il y avait 53 395 étudiants, autres que ceux fréquentant les établissements d'enseignement supérieur de l'Église, qui suivaient des cours de religion aux instituts de l'Église situés près de 350 établissements et universités.

Effectifs[modifier | modifier le code]

Les chiffres suivants n’englobent pas les effectifs des collèges et universités privés de l’Église, comme la Brigham Young University.

  • En 1972, le total d'étudiants des séminaires et instituts s'élevait à 257 388. Il y avait un total de 4 251 instructeurs à plein temps et à temps partiel rémunérés, plus 1774 instructeurs de séminaire d'étude à domicile travaillant bénévolement.
  • En 1985, il y avait 225 709 inscrits au Séminaire et 127 470 à l’Institut.
  • En 2000, il y avait 36 000 enseignants, tous bénévoles, dans 150 pays parmi ceux où est implantée l'Église.

Cursus[modifier | modifier le code]

Le cursus du Séminaire concerne les jeunes de 14 à 17 ans inclus. Il s'étend sur quatre années scolaires. Chaque année est consacrée à l'étude d'un des ouvrages suivants :

Le cursus de l'Institut concerne les étudiants de 18 ans et plus. Chaque cours, prévu pour une année scolaire, fait l'objet d'un manuel de l'étudiant. Les manuels utilisés le plus fréquemment sont les suivants :

  • Ancien Testament, première partie - Genèse à 2 Samuel - (grand format, 357 pages)
  • Ancien Testament, deuxième partie - 1 Rois à Malachie - (grand format, 444 pages)
  • Vie et enseignements de Jésus (Nouveau Testament, de Matthieu à Jean) (grand format, 310 pages)
  • Vous serez mes témoins (Nouveau Testament, des Actes à l'Apocalypse) (grand format, 459 pages)
  • Livre de Mormon (grand format, 581 pages)
  • Doctrine et Alliances (grand format, 511 pages)
  • Perle de Grand Prix (grand format, 98 pages)
  • Enseignements de l'Évangile (grand format, 131 pages)
  • Histoire de l'Église dans la plénitude des temps (grand format, 646 pages)
  • Les présidents de l'Église (grand format, 406 pages)
  • Le mariage éternel (grand format, 385 pages)
  • Préparation missionnaire (grand format, 140 pages)
  • Les religions du monde (grand format, 257 pages)
  • L'Évangile et la vie productive (grand format, 112 pages)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]