Séisme de 2009 à L'Aquila

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Séisme à L'Aquila.
Séisme de 2009
Image illustrative de l'article Séisme de 2009 à L'Aquila
Carte des intensités du tremblement de terre de 2009 à L'Aquila.

Date 6 avril 2009
Magnitude 6,3[1]
Épicentre 42° 25′ 23″ N 13° 23′ 42″ E / 42.423, 13.395 ()42° 25′ 23″ Nord 13° 23′ 42″ Est / 42.423, 13.395 ()  
Profondeur 10 km
Régions affectées Centre de l'Italie et particulièrement L'Aquila
Victimes 308 morts[2],[3],[4] + 30 000 sans-abri (bilan provisoire)

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Séisme de 2009

Le tremblement de terre de 2009 à L'Aquila est un séisme survenu le 6 avril 2009 à h 32 min 42 s heure locale dans le centre de l'Italie[1]. La ville la plus touchée est L'Aquila dont de très nombreux bâtiments ont été détruits ou fortement endommagés. Le bilan définitif fait état de 308 morts. La secousse principale, dont la magnitude se situe entre 5,8 et 6,7 (6,3)[2],[3],[4], a été ressentie dans tout le centre de l'Italie, notamment jusqu'à Rome, distante de 110 km au sud-ouest. C'est le tremblement de terre en Italie le plus grave depuis celui de l'Irpinia en 1980.

Secousses précédentes[modifier | modifier le code]

À partir du 22 février 2009, des secousses sont ressenties dans la région de L'Aquila, augmentant progressivement en magnitude. La plus puissante a lieu le 6 avril à 3 heures 32 (heure locale). Liste des principales secousses enregistrées depuis le 30 mars 2009  :

Date (AAAA-MM-JJ)
et heure (UTC)
Heure
(locale)
Latitude Longitude Profondeur Magnitude
2009-03-30 13:38:39.3 15:38:39.3 42.33° N 13.35° E 2 km 4.4 (Mw)
2009-04-05 20:48:56.4 22:48:56.4 42.36° N 13.37° E 2 km 4.0 (ML)
2009-04-06 01:32:41.4 03:32:41.4 42.38° N 13.32° E 2 km 6.3 (Mw)
2009-04-06 02:27:48.2 04:27:48.2 42.37° N 13.23° E 2 km 4.3 (mb)
2009-04-06 02:37:05.3 04:37:05.3 42.41° N 13.32° E 2 km 5.1 (Mw)
2009-04-06 03:56:48.1 05:56:48.1 42.38° N 13.34° E 10 km 4.5 (mb)
2009-04-06 07:17:16.1 09:17:16.1 42.47° N 13.40° E 30 km 4.4 (mb)
2009-04-06 16:38:10.7 18:38:10.7 42.38° N 13.32° E 2 km 4.4 (Mw)
2009-04-06 23:15:37.7 01:15:37.7 42.48° N 13.41° E 2 km 5.1 (Mw)
2009-04-07 09:26:30.7 11:26:30.7 42.31° N 13.35° E 10 km 5.0 (Mw)
2009-04-07 17:47:38.3 19:47:38.3 42.30° N 13.40° E 13 km 5.6 (Mw)
2009-04-07 21:34:30.9 23:34:30.9 42.34° N 13.37° E 2 km 4.5 (mb)
2009-04-08 04:27:42.5 06:27:42.5 42.30° N 13.43° E 2 km 4.0 (ML)
2009-04-08 22:56:51.0 00:56:51.0 42.55° N 13.34° E 2 km 4.1 (Mw)
2009-04-09 00:53:00.6 02:53:00.6 42.53° N 13.39° E 2 km 5.4 (Mw)
2009-04-09 03:14:52.7 05:14:52.7 42.35° N 13.46° E 2 km 4.3 (mb)
2009-04-09 04:32:46.0 06:32:46.0 42.45° N 13.39° E 2 km 4.3 (mb)
2009-04-09 04:43:12.3 06:43:12.3 42.52° N 13.34° E 10 km 4.0 (ML)
2009-04-09 13:19:35.8 15:19:35.8 42.33° N 13.23° E 40 km 4.0 (ML)
2009-04-09 19:38:17.4 21:38:17.4 42.52° N 13.35° E 2 km 5.2 (Mw)
2009-04-10 03:22:23.6 05:22:23.6 42.49° N 13.42° E 2 km 4.0 (mb)
2009-04-13 21:14:23.9 23:14:23.9 42.55° N 13.42° E 7,5 km 4.9 (ML)
2009-04-14 20:17:28.0 22:17:28 42.55° N 13.23° E 10 km 4.0 (ML)
2009-04-15 22:53:08.0 00:53:08 42.54° N 13.28° E 2 km 4.0 (ML)

Secousse principale[modifier | modifier le code]

Dégâts

La secousse principale est survenue à 3 heures 32 minutes et 42 secondes heure locale[1]. Le foyer se situe à 10 km de profondeur, juste au nord de L'Aquila[1]. Cette secousse principale fait partie d'une séquence de séismes (sismicité en essaim), dont font aussi partie les nombreuses autres secousses de forte magnitude qui se sont produites depuis. De telles séquences durent en général beaucoup plus longtemps et sont beaucoup plus énergétiques que les classiques séquences « séisme principal + répliques ».

Cause[modifier | modifier le code]

Carte de la région montrant les principales failles normales
Représentation schématique d'une faille normale.

Comme la majorité des séismes dans cette région centrale de l'Italie, ces secousses sont dues à des forces d'extension, qui activent des failles dites « normales »[5]. Celles-ci sont nombreuses dans la région.

Cette extension de la croûte terrestre et de la lithosphère a débuté au Pliocène entre le bloc Corse-Sardaigne et l'Italie et contribue à l'« ouverture » de la mer Tyrrhénienne[6].

Bilan[modifier | modifier le code]

Le bilan définitif est de 308 morts, principalement à L'Aquila. On compte onze décès dans les villages environnants et 1 179 blessés dans toute la région[2],[3],[4]. 10 000 bâtiments ont été endommagés voire détruits, si bien que 25 000 personnes se retrouvent sans abri et quittent la région dès le lendemain[2]. Les lignes téléphoniques ont été coupées.

Nationalité Morts Blessés Disparus
Drapeau de l'Italie Italiens 291 1 174 11
Drapeau : Roumanie Roumains 6[7]  ?  ?
Drapeau de la Macédoine Macédoniens 5[8]  ?  ?
Drapeau de la République tchèque Tchèques 2[9]  ?  ?
Drapeau de la Palestine Palestiniens 2[10]  ?  ?
Drapeau de la Grèce Grecs 1[11] 5  ?
Drapeau de la France Français 1[12]  ?  ?
Drapeau de l'Ukraine Ukrainiens 1[13]  ?  ?
Drapeau d’Israël Israéliens 1[14]
Drapeau de l’Argentine Argentins 1[15]
Total 308[16] 1 179 11
Commune Province Région Dégâts Victimes
Avezzano L'Aquila Abruzzes Aucune maison abîmée. -
Brittoli Pescara Abruzzes Aucune maison abîmée ou détruite. -
Civitella Casanova Pescara Abruzzes -
Castelvecchio Calvisio L'Aquila Abruzzes Destruction d'édifices. -
Fossa L'Aquila Abruzzes Dégâts dans les édifices et destruction. 5
Goriano Sicoli L'Aquila Abruzzes -
L'Aquila L'Aquila Abruzzes 272
Ocre L'Aquila Abruzzes Destruction d'édifices. -
Onna L'Aquila Abruzzes Village détruit à 70 %, ainsi que le pont sur l'Aterno-Pescara. 38[17]
Paganica L'Aquila Abruzzes Destruction d'édifices et d'une partie du couvent de Santa Chiara. 6
Poggio Picenze L'Aquila Abruzzes Destruction d'édifices dans le centre historique. 5
Rome Rome Latium Légers dommages sur les Thermes de Caracalla. -
Rocca di Cambio L'Aquila Abruzzes -
San Demetrio L'Aquila Abruzzes Édifices détruits ou abîmés. -
San Gregorio L'Aquila Abruzzes Destruction d'édifices et d'une maison familiale. 9
San Pio delle Camere L'Aquila Abruzzes 5
Santo Stefano di Sessanio L'Aquila Abruzzes La tour s'est effondrée ainsi que l'église du lac -
Sulmona L'Aquila Abruzzes -
Totani L'Aquila Abruzzes - 1
Tornimparte L'Aquila Abruzzes - 1
Villa Sant'Angelo L'Aquila Abruzzes Destruction à 90 % des édifices. 8

Réactions internationales[modifier | modifier le code]

Les États-Unis ont débloqué une aide d'urgence de 50 000 $[18]. De nombreux autres États européens, dont la France, ont proposé leur aide à l'Italie mais le président du conseil des ministres italien, Silvio Berlusconi, a déclaré que son pays s'en sortirait très bien tout seul. Plus de 30 pays dans le monde avaient offert leur aide dans les heures qui ont suivi la première secousse, mais le gouvernement italien avait estimé que l'arrivée d'une multitude d'équipes de secours aurait causé davantage de problèmes d'organisation sans être particulièrement utile. Les secouristes de la protection civile italienne ont extrait près de 150 personnes vivantes dans les premières 48 heures après le séisme.

Toutefois Berlusconi s'est dit prêt à accepter toute aide internationale pour la reconstruction des nombreux monuments historiques de la ville de L'Aquila, cité médiévale, qui possède un riche patrimoine artistique.

Toujours à l'initiative de Silvio Berlusconi, le 35e sommet du G8, qui devait se tenir du 8 au 10 juillet 2009 à La Maddalena en Sardaigne, a finalement eu lieu à L'Aquila, dans le but de sensibiliser les grandes puissances au sort de la ville et de ses habitants.

Suites judiciaires[modifier | modifier le code]

Le 22 octobre 2012, les sept scientifiques membres de la commission italienne « Grands risques » au moment du séisme sont condamnés, par le tribunal de la ville, à six ans de prison pour « homicide par imprudence »[19].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) « USGS - Italie centrale magnitude 6,3 » (consulté le 6 avril 2009)
  2. a, b, c et d (fr) « RTL Info - Séisme meurtrier en Italie : le bilan s'alourdit » (consulté le 6 avril 2009)
  3. a, b et c (fr) « Le Soir - Le bilan ne cesse de s’alourdir en Italie » (consulté le 6 avril 2009)
  4. a, b et c (fr) « La Libre - Séisme en Italie : le bilan s'alourdit » (consulté le 6 avril 2009)
  5. IPGP
  6. Site de l'Académie de Montpellier
  7. (ro) « Patru români, printre victimele cutremurului din Italia », Realitatea TV,‎ 7 avril 2009 (lire en ligne)
  8. (it) « Terremoto/Castelnuovo: 5 Vittime, Fra Cui 2 Macedoni. Chiesa Distrutta », Yahoo notizie (fonte: Athens News Agency),‎ 7 avril 2009 (lire en ligne)
  9. (en) « Quake: Over 100 dead, 1,500 injured », ANSA,‎ 6 avril 2009 (lire en ligne)
  10. La Repubblica 10/04/2009
  11. (en) « Trapped Greek student found dead in L’Aquila », ANA,‎ 7 avril 2009 (lire en ligne)
  12. « Une française tuée », Le Figaro,‎ 7 avril 2009 (lire en ligne)
  13. (en) « Eight-year-old Ukrainian girl killed in earthquake in Italy », UNIAN,‎ 8 avril 2009 (lire en ligne)
  14. (en) « Body of Israeli missing since Italy quake found », Ynet,‎ 8 avril 2009 (lire en ligne)
  15. (es) « Murió una argentina en el sismo de Italia », Gues,‎ 7 avril 2009 (lire en ligne)
  16. Séisme/L'Aquila: une 295e victime Dépêche AFP du 17 avril 2009
  17. Le bilan du séisme en Italie porté à 260 morts, dont une Française, RTL.fr, 8 avril 2009
  18. Séisme/Italie : 50.000$ des États-Unis, Le Figaro, 6 avril 2009
  19. « Séisme de L'Aquila : les scientifiques condamnés à six ans de prison », sur Le Monde.fr,‎ 22 octobre 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]