Séisme de 1999 en Turquie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Séisme de 1999 en Turquie
Image illustrative de l'article Séisme de 1999 en Turquie
Localisation de l'épicentre du séisme

Date 17 août 1999
Magnitude 8.2
Épicentre 40° 42′ 07″ N 29° 59′ 13″ E / 40.702, 29.98740° 42′ 07″ Nord 29° 59′ 13″ Est / 40.702, 29.987  
Hauteur maximale du tsunami 3 m
Régions affectées Région de Gölcuk, Turquie
Victimes env. 17 000 morts

Le séisme de 1999 en Turquie, aussi appelé séisme d'Izmit ou tremblement de terre d'Izmit (en turc : 17 Ağustos 1999 depremi ou 1999 Gölcük Depremi ou İzmit Depremi ou Marmara Depremi), est un séisme de magnitude 8.2[1] sur l'échelle ouverte de Richter qui a frappé le 17 août 1999 à 03h02, pendant 45 secondes, le nord-ouest de la Turquie. L'épicentre, estimé à 17 km de profondeur, a été localisé à proximité d'Izmit, dans la ville de Gölcük. Ce séisme a été ressenti jusque dans les villes d'Ankara et d'Izmir.

Les secousses ont endommagé et détruit des milliers d'habitations et d'infrastructures. Le bilan officiel est de 17 480 morts et de 23 781 blessés ; environ 10 000 personnes furent portées disparues et des centaines de milliers se retrouvèrent sans abri.

Bilan officiel du séisme[modifier | modifier le code]

Plus de 16000 immeubles ont été détruits durant le séisme

Nombre de victimes[modifier | modifier le code]

Ville Nombre de victimes
Bolu 2 890
Yalova 25 904
Istanbul 9 481
Kocaeli 9 477
Sakarya 3 891
Zonguldak 4 783
Total environ 50 000 morts (23 781 blessés)et environ 10 000 disparus

Cause[modifier | modifier le code]

Le séisme a pour cause un mouvement le long de la faille nord-anatolienne.

Conséquences du séisme[modifier | modifier le code]

Le séisme a du coup mis en lumière l'étendue de la corruption en Turquie : certains bétons utilisés pour la construction des immeubles étaient mélangés avec du sable de mer, qui n'avait pas au préalable subi de traitement de désalinisation, rendant ainsi le béton friable par la corrosion précoce de l'armature en acier[2]. Aussi, certains fonctionnaires furent-ils d'une complaisance criminelle quant à l'octroi de permis liées aux normes sismiques.[non neutre]

Par ailleurs, des contrecoups inéluctables, rencontrés fréquemment suite à des tremblements de terre d'une telle magnitude, furent observés : épidémies, récession économique, émeutes sporadiques.[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. U.S. National Earthquake Information Center, Denver
  2. (tr) Mizam Doğan, « Betonarme yapılardaki deprem hasarlarına korozyonun etkisi » [PDF], Eskişehir Osmangazi Üniversitesi Mühendislik Mimarlık Fakültesi Dergisi, Université d'Eskişehir,‎ 12 janvier 2009 (consulté le 15 mai 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :