Séchage du bois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le séchage du bois est le processus par lequel on amène du bois frais au taux d'humidité souhaité pour son utilisation.

Le bois subit des variations dimensionnelles et des déformations quand son taux d'humidité varie. En conséquence, si l'on met en œuvre une pièce de bois (dans un meuble par exemple) et que son humidité varie ensuite, elle n'aura plus les mêmes dimensions, voire plus la même forme. Les pièces peuvent alors se disjoindre ou se fendre sous l'action des assemblages.

Le bois d'œuvre est séché après son premier débit (en scierie). En effet, si l'on sèche un grume entière, elle se fend sous l'effet des retraits dans les différentes directions, lesquels ont la plupart du temps des valeurs différentes.

On sèche aussi le bois énergie, pour un autre motif : son pouvoir calorifique augmente quand son taux d'humidité baisse (il y a alors moins d'eau à évaporer pendant la combustion).

Séchage naturel[modifier | modifier le code]

Jusqu'à l'arrivée des séchoirs industriels[Quand ?], le seul moyen de séchage disponible était de laisser le bois à l'abri des intempéries (sous un toit) pendant plusieurs mois, voire plusieurs années.

Ce type de séchage est utilisé marginalement dans les pays occidentaux, en ce qui concerne le bois d'œuvre.[réf. nécessaire] Pour le bois énergie (bois bûche ou plaquettes), c'est le seul séchage rentable ; il n'est cependant pas réalisé systématiquement pour les plaquettes.

Séchage artificiel[modifier | modifier le code]

Le principe d'un séchoir consiste à accélérer l'évaporation de l'eau par chauffage du bois. Le taux d'humidité et la température sont soigneusement choisis au cours du séchage pour assurer un séchage efficace sans créer de dommage au bois.

Le séchage artificiel présente des risques s'il est mal conduit. En effet, s'il est trop brutal, les parties externes du bois sèchent notablement plus vite que ses parties centrales. Le retrait, qui n'est alors pas identique partout, peut alors créer des contraintes qui causent des ruptures.