Sécespite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

« Secespita, cultrum ferreum, oblongum, manubrio eburneo, rotundo, solido, vincto ad capulum argento auroque fixum, clavis aeneis, aere Cyprio, quo flamines, flaminicae, virgines pontificesque ad sacrificia utebantur. Dicta autem est scespita a secando. »

— Antistius Labeo

Une sécespite ou secespita est un objet cultuel de la Rome antique. Il s'agit d'un type de couteau dont les Romains se servaient pour égorger les victimes, et couper le secivum, une sorte de gâteau.

La sécespite fut utilisée dans le cadre des sacrifices par les flamines, vestales et autres prêtres et elle nous est connue par des descriptions de Servius, de Festus et de Paul Diacre. C'est avec le simpulum, l'un des attributs du grand pontife.

Certains auteurs modernes, s'appuyant sur une description non confirmée de Paul Diacre, y voient plutôt une hache ou un couperet[1].

Sources[modifier | modifier le code]

  1. A Dictionary of Greek and Roman Antiquities (en). [1]