Sébastien Norblin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Norblin.

Sébastien Louis Guillaume Norblin de la Gourdaine, dit Sobeck, né le 24 février 1796 à Varsovie (Pologne) et décédé le 18 août 1884 à Paris, était un peintre français. Né du second mariage de Jean-Pierre Norblin de La Gourdaine, il était également le demi-frère du musicien Louis Norblin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Destruction d'Herculanum par le Vésuve, 1856

Né en Pologne, il arrive en France à l'âge de 8 ans. Après les Beaux-Arts sous la direction de François-André Vincent, de Merry-Joseph Blondel et de Jean-Baptiste Regnault, il est Grand prix de Rome en 1825 avec Antigone donnant la sépulture à Polynice. Il demeure à la Villa Médicis de 1826 à 1830 et reste encore deux ans en Italie.

Il enseigne aux Beaux-Arts et a pour élève Alexandre Antigna en 1837.

Proche de la diaspora polonaise à Paris, il participa vers 1856 à la restauration de l'Hôtel Lambert du Prince Czartoryski, en réalisant notamment plusieurs séries de peintures (Les signes du Zodiaque, Divinités symbolisant les astres).

En 1859, il est décoré de la Légion d'honneur.

De 1827 à 1876, il est très régulièrement exposé au Salon.

Œuvre[modifier | modifier le code]

(liste non exhaustive)

La Vierge au pied de la Croix, 1848

Son œuvre est constituée à la fois de paysages, à l'ambiance parfois fantastique, de reconstitutions historiques, et de sujets religieux, qui servirent notamment à la décoration de nombreuses églises :

Salons[modifier | modifier le code]

Expositions, galeries[modifier | modifier le code]

Prix, récompenses[modifier | modifier le code]


Décorations[modifier | modifier le code]

Musées, monuments[modifier | modifier le code]

Élèves[modifier | modifier le code]

(liste non exhaustive)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Iconographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]