Sèvres - Lecourbe (métro de Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sèvres - Lecourbe
La station, vue de la rue.
La station, vue de la rue.
Localisation
Pays France
Ville Paris
Arrondissement 15e
Coordonnées
géographiques
48° 50′ 44″ N 2° 18′ 34″ E / 48.845633759859, 2.30947583913848° 50′ 44″ Nord 2° 18′ 34″ Est / 48.845633759859, 2.309475839138  

Géolocalisation sur la carte : [[https://fr.wikipedia.org/wiki/Mod%C3%A8le:G%C3%A9olocalisation/15e_arrondissement_de_Paris 15e arrondissement de Paris]]

[[Fichier:https://fr.wikipedia.org/wiki/Mod%C3%A8le:G%C3%A9olocalisation/15e_arrondissement_de_Paris

15e Arrondissement, Paris, France - Open Street Map.png|280px|(Voir situation sur carte : [[https://fr.wikipedia.org/wiki/Mod%C3%A8le:G%C3%A9olocalisation/15e_arrondissement_de_Paris 15e arrondissement de Paris]])]]

Sèvres - Lecourbe

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Sèvres - Lecourbe
Caractéristiques
Zone 1
Transit annuel 2 408 327 (2013)
Historique
Mise en service 24 avril 1906 ⇒ 2 sud
14 octobre 1907 2 Sud (5)
6 octobre 1942(5)(6)
Nom inaugural Suffren
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code de la station 02-03
Ligne(s) (6)
Correspondances
Bus (BUS) RATP 39 70 89
Noctilien (N) N12 N13 N61 N62 N121
(6)
Précédent Cambronne Pasteur Suivant

Sèvres - Lecourbe est une station du métro de Paris sur la ligne 6, dans le 15e arrondissement de Paris.

La station[modifier | modifier le code]

La station est ouverte le 24 avril 1906. Jusqu’au 15 octobre 1907, elle s’appelait Suffren, du nom de l'avenue de Suffren. Pierre André de Suffren (1726-1788), bailli et commandeur de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, s’illustra comme chef d’escadre, aux Indes et en Amérique, contre les Anglais.

La station est en viaduc (station aérienne) dans l'axe du boulevard Garibaldi, à l'ouest de la place Henri Queuille (carrefour avec les rues de Sèvres et Lecourbe, l'avenue de Breteuil et le boulevard Pasteur).

Elle est située à l’emplacement de l’ancienne barrière de Sèvres du mur des Fermiers généraux, du nom de la commune à laquelle elle conduisait. Cette entrée, appelée clôture de Sèvres avant 1784, conduisait par la rue de Sèvres à un quartier de Paris où abondaient les institutions hospitalières à tel point que cette rue s’appela un temps la Maladrerie.

Le général Claude Jacques Lecourbe (Ruffey, Jura, 1758 ­ Belfort, 1815) combattit sous la Révolution à Fleurus (1794), à Zurich (1799). Destitué en 1801, il devint comte chez les Bourbons (1814), mais se rallia à Napoléon de retour de l’île d’Elbe. La rue Lecourbe suit le tracé d’une voie romaine qui reliait Lutèce à Savara (Sèvres).

La station dispose d'un accès sur le terre-plein au droit du no 94 du boulevard Garibaldi.

En 2011, 2 416 242 voyageurs sont entrés à cette station[1]. Elle a vu entrer 2 408 327 voyageurs en 2013 ce qui la place à la 224e position des stations de métro pour sa fréquentation sur 302[2],[3].

Correspondances[modifier | modifier le code]

La station est desservie par les lignes 39, 70 et 89 du réseau de bus RATP et, la nuit, par les lignes N12, N13, N61, N62 et N121 du réseau Noctilien.

Films tournés à la station[modifier | modifier le code]

À proximité[modifier | modifier le code]

Galerie photographique[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Entrants annuels provenant de l'extérieur de la station (voie publique, correspondances bus, réseau SNCF, etc.), sur le site data.ratp.fr. Consulté le 5 novembre 2012.
  2. Trafic annuel entrant par station (2013), sur le site data.ratp.fr, consulté le 31 août 2014.
  3. Le nombre de 302 stations n'inclut pas la station fictive Funiculaire de Montmartre. Cette dernière est en effet considérée comme une station de métro (et deux points d'arrêts) par la RATP et rattachée statistiquement à la ligne 2, ce qui explique pourquoi la RATP annonce 303 stations et non 302 en 2013.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]