Cité de la céramique - Sèvres et Limoges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cité de la céramique – Sèvres et Limoges
Bâtiment du musée de Sèvres (1876).
Bâtiment du musée de Sèvres (1876).
Informations géographiques
Pays Drapeau de la France France
Ville Sèvres
Adresse Place de la Manufacture
92310 Sèvres
Coordonnées 48° 49′ 43″ N 2° 13′ 23″ E / 48.82861, 2.22306 ()48° 49′ 43″ Nord 2° 13′ 23″ Est / 48.82861, 2.22306 ()  
Informations générales
Date d’inauguration 1824
Collections Céramique
Nombre d’œuvres 50 000
Informations visiteurs
Site web www.sevresciteceramique.fr

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-Seine

(Voir situation sur carte : Hauts-de-Seine)
Cité de la céramique – Sèvres et Limoges

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Cité de la céramique – Sèvres et Limoges

La Cité de la céramique – Sèvres et Limoges est un établissement public créé en janvier 2010[1] qui réunit la Manufacture nationale de Sèvres, le Musée national de Céramique, également à Sèvres, et le Musée national de la porcelaine Adrien-Dubouché à Limoges.

À sa création, en 2010, l'établissement public ne regroupe que la manufacture nationale et le Musée national de Céramique de Sèvres, sous le nom de Sèvres - Cité de la céramique. Le rattachement du Musée national Adrien-Dubouché n'intervient qu'au 1er mai 2012, en vertu du décret no 2012-462 du 6 avril 2012 relatif à l'établissement public Cité de la céramique – Sèvres et Limoges[2].

S'appuyant sur une stratégie de développement et de recherche, la Cité de la céramique – Sèvres et Limoges réédite des modèles anciens et réalise des œuvres contemporaines en travaillant avec de nombreux artistes (Ettore Sottsass, Zao Wou-ki, Johan Creten, Claude Champy, Pierre Charpin, Barthélémy Toguo, Andrea Branzi, Christian Biecher, ...)

En 2011, elle complète ses lieux d'expositions en ouvrant un espace réservé à la création contemporaine[3].

La Cité de la céramique – Sèvres et Limoges est membre du Comité Colbert.

Expositions[modifier | modifier le code]

2010[modifier | modifier le code]

  • Terre complice, Claude Champy
  • Circuits céramiques, La scène française contemporaine (avec les Arts Décoratifs)
  • Exposition des membres de l'Académie internationale de la céramique / AIC

2011[modifier | modifier le code]

  • Mise en œuvre, le quotidien et l'exceptionnel sous l'œil du design. Une exposition proposée par les Sismo designers, qui en ont assuré le commissariat général, avec la complicité des conservateurs et des céramistes de Sèvres-Cité de la céramique. À partir d’une sélection de termes techniques, souvent imagés comme tourner, mouler, modeler, peindre… les visiteurs étaient invités à retrouver en parallèle une sélection de formes du registre du design et des œuvres des collections nationales, anciennes ou contemporaines. Rendre accessible, à travers des rapprochements entre pièces exceptionnelles conservées par la Cité et objets du quotidien, la richesse des savoir-faire, la compréhension des techniques de la céramique et plus largement des arts du feu constituait l’enjeu principal de cette exposition inaugurale d’un autre genre.

Le choix des œuvres des collections, établi par l’ensemble de l’équipe scientifique, est guidé par la technique qui les « met en œuvre », de la signature de l’artiste aux gestes mobilisés pour la fabrication et la décoration, tant dans le répertoire classique, que dans les créations contemporaines. Les Sismo se sont chargés quant à eux d’identifier les objets du quotidien qui porteront le mieux en eux, les références à leur fabrication qu’ils soient ou non en céramique et de créer les conditions d’un dialogue entre des univers très différents qui emploient pourtant des vocabulaires communs. Pour exemple… À partir du verbe tourner qui consiste à donner forme à une pièce en rotation à l’aide d’un outil – définition qui a été donnée et illustrée au visiteur dans le nouvel espace contemporain comme une notice de départ -, la scénographie des Sismo invitait ensuite les visiteurs à comparer des pièces exceptionnelles ou d’usage quotidien tournées puis à découvrir, dans les espaces du Musée, des exemples particulièrement probants de cette technique de façonnage, toujours à l’œuvre dans les ateliers de production. Les références qui illustrent « tourner » : Moulin à poivre IKEA PS / Vase Play-Pause de Robert Stadler / Tabouret Ray, Radi designers / Vase d'Ettore Sottsass et son gabarit en plâtre / plat rond de Martine Damas.

Créer de la « complicité d’intelligence » comme le définissent les Sismo, entre les publics, les techniques singulières de céramique conservées à la Cité de la céramique et dans ses ateliers de production et les innovations techniques et formelles de nos objets quotidiens « designés », afin de mettre en lumière « ce qui concourt à l’histoire et à la perfection des arts céramiques » Projet ordonnance du Roi, 1826. Cette exposition est ainsi l’occasion de rapprocher les deux principales fonctions du nouvel établissement, la production et la conservation, en créant un lien évident entre les savoir-faire immatériels et les chefs-d’œuvre des collections nationales. Elle promeut ainsi une vision transversale de la céramique et révèle, de manière argumentée et pensée, la diversité et la richesse de la nouvelle Cité de la céramique à travers l’ensemble de ses compétences. Il s’agit d’une exposition didactique qui a pu servir de supports à de nombreuses pistes de médiations en direction du jeune public et des scolaires et a contribuer à rendre lisible l’exceptionnel, par une entrée quotidienne, pour toucher de nouveaux publics.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Décret n° 2009-1643 du 24 décembre 2009 portant création de l'Etablissement public Sèvres - Cité de la céramique.
  2. Décret du 6 avril 2012 relatif à l'établissement public Cité de la céramique – Sèvres et Limoges.
  3. http://www.culture.fr/fr/sections/une/articles/cite-ceramique-ouvre culture.fr

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]