Sèche-cheveux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sèche-cheveux en 1900
Sèche-cheveux moderne
Sèche-cheveux Moulinex.jpg

Le sèche-cheveux, plus connu sous le nom de séchoir au Québec, est un appareil électromécanique conçu pour sécher les cheveux au moyen d'air chaud ou froid.

Un sèche-cheveux comprend principalement un moteur actionnant un mécanisme de soufflerie, et une résistance électrique, afin que l'air s'engouffrant d'un côté ressorte de l'autre avec une température supérieure.

En Suisse et en Alsace, foehn est le synonyme de sèche-cheveux, en français comme en allemand ou en alsacien (voir français de Suisse).

En nouvelle orthographe, on écrit sèche-cheveu au singulier, et sèche-cheveux au pluriel.

Histoire[modifier | modifier le code]

Inventé en 1886, il est tout d'abord manuel ou à la vapeur, le sèche-cheveux est d'abord utilisé dans les salons de coiffure. En 1886, le coiffeur français Alexandre Godefroy met au point une sorte de bonnet relié à un tuyau flexible qui projette sur les cheveux l'air chaud provenant d'une cuisinière à gaz.

Le modèle manuel est inventé en 1926 par un ingénieur de Calor : Léo Trouilhet. Il s'appelle alors la « douche électrique à air chaud et froid ». Dans les années 1950 et 1960, un ingénieur de Moulinex, Jean Mantelet, décide de changer la forme du sèche-cheveux en s'inspirant de celle d'une perceuse électrique. Le premier sèche cheveux électrique est inventé par l'ingénieur principal des moteur Bertrand dans les années 50, il s'adresse alors qu'aux professionnels de la coiffure.

Constitution et fonctionnement[modifier | modifier le code]

Le mécanisme se compose d'une hélice aspirant l'air d'un côté et la propulsant de l'autre à travers de fins fils électriques jouant le rôle de résistances chauffantes par effet Joule. L'air passant à proximité de ces sources incandescentes se réchauffe et ressort du sèche-cheveux, éventuellement accéléré par un changement de diamètre de l'embout.

Certains sèche-cheveux disposent d'un commutateur à plusieurs positions ou d'un curseur potentiomètre permettant de faire varier la vitesse de rotation de l'hélice et ainsi d'augmenter ou de diminuer le flux d'air propulsé.

Le flux d'air qui s'échappe du sèche-cheveux permet l'évaporation plus rapide des particules d'eau présentes dans la chevelure.

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Le sèche-cheveux est une machine électromécanique, et leur puissance excède rarement 2000 Watts.

Principaux usages[modifier | modifier le code]

Le sèche-cheveux est utilisé à la fois à domicile par les particuliers et par les coiffeurs professionnels dans les salons de coiffure. Il permet également de donner du volume et une forme au cheveux s'il est utilisé en complément d'un peigne ou d'une brosse.

Dangers d'utilisation[modifier | modifier le code]

Le bâti est généralement en plastique, mais on en trouve également avec une carrosserie en métal. La norme française NF C 15-100 exclut l'usage de sèche-cheveux, comme de tous appareils électriques, dans les zones « 0 » et « 1 » des salles de bain[1]. Les recommandations d'usage stipulent de ne jamais utiliser l'appareil les pieds dans l'eau. De plus, l'obstruction de l'entrée ou de la sortie d'air peut causer un échauffement dangereux des composants. Il ne faut jamais utiliser un sèche-cheveux quand il y a de l'orage.[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Extrait de la norme NF C 15-100.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]