Sæberht d'Essex

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait imaginaire de Sæberht par John Speed (1611).

Sæberht, Saberht ou Sæbert est un roi d'Essex du début du VIIe siècle. Il est le premier souverain de ce royaume converti au christianisme.

Origines[modifier | modifier le code]

Bède le Vénérable et la Chronique anglo-saxonne indiquent qu'il est le fils de la princesse Ricula, sœur du roi Æthelberht de Kent. Ces deux sources ne mentionnent pas le nom de son père, mais plusieurs tables généalogiques le nomment Sledd ou Sledda.

Conversion[modifier | modifier le code]

Sæberht était roi en 604 quand Augustin, archevêque de Cantorbéry nomma Mellitus évêque de Londres. C'est lui qui convertit Sæberht au christianisme. La tradition attribue au roi la fondation de l'église Saint-Paul à Londres et du monastère Saint-Pierre, future abbaye de Westminster, sur l'île de Thorney, "l'île aux épines".

Mort[modifier | modifier le code]

Bède indique qu'à la mort de Sæberht, ses trois fils, restés païens, rétablirent le culte des idoles et chassèrent Mellitus du royaume. Selon Guillaume de Malmesbury, à Sæberht succèdent ses deux fils Sæweard et Sexred. Bède situe son décès la même année que son oncle, Æthelbert de Kent, en 616, alors qu'Henri de Huntingdon le situe l'année de l'avènement de Penda de Mercie, en 626.

Sæberht et la reine Æthelgoda auraient été inhumés dans l'église du monastère Saint-Pierre qu'ils avaient fondé; mais aucune preuve authentique n'étaye cette tradition. À la fin du Moyen Âge, le roi Henri III d'Angleterre leur fit élever un tombeau à l'intérieur de l'abbaye de Westminster.

La sépulture princière de Prittlewell, découverte en 2003 près de Southend-on-Sea, pourrait être celle de Sæberht.

Références[modifier | modifier le code]