Sándor Végh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dans le nom hongrois Végh Sándor, le nom de famille précède le prénom, mais cet article utilise l’ordre habituel en français Sándor Végh où le prénom précède le nom.

Sándor Végh (né le à Kolozsvár, Hongrie, aujourd'hui Cluj Napoca, Roumanie - mort le à Salzbourg, Autriche) est un violoniste et chef d'orchestre hongrois naturalisé français[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfant il travaille le piano puis fait ses études musicales au conservatoire de Budapest avec Leó Weiner. Dès 1926 il est l'élève de Jenő Hubay pour le violon et Zoltán Kodály pour la composition à l'Académie de musique Franz-Liszt de Budapest. De 1931 à 1933 il est membre du trio hongrois avec Ilonka Kraus et Lázlo Vincze et en 1934 fonde le Quatuor Hongrois qui crée en 1936 le 5e quatuor de Béla Bartók. En 1940 il crée son propre quatuor le Quatuor Végh.

Il enseigne de 1941 à 1946 à Budapest puis s'installe en France. Il rencontre Pablo Casals et participe avec lui au festival de Prades (1953-1969). Il donne des cours aux conservatoires de Bâle, Fribourg, Düsseldorf et Salzbourg, dirige l'orchestre de chambre Sandor Végh (1968-1971), l'orchestre du festival de Marlboro (1974-1977) et la Camerata academica du Mozarteum de Salzbourg.. il fut très proche de Béla Bartók, dont il fit connaître les quatuors à la tête de son Quatuor Végh, une formation de réputation mondiale. C'était également un grand quatuoriste beethovénien. Sandor Végh joue sur un violon Stradivarius nommé Paganini de 1724.

Source[modifier | modifier le code]

  • Alain Pâris Dictionnaire des interprètes Bouquins/Laffont 1989 pp.858-59

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. encyclopédie des violonistes, christophe boulier