Sándor Képíró

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sandor Kepiro.jpg

Sándor Képíró (né le à Sarkad – mort le à Budapest[1]) est un ancien capitaine de gendarmerie hongrois. Il a été accusé de complicité d'actes de crimes de guerre.

En 1944, il avait été condamné à 10 ans de prison par un tribunal militaire hongrois, peine ensuite annulée par les autorités de l'époque, puis condamné une deuxième fois par contumace à 14 ans par un tribunal de régime communiste[2], mais il n'a jamais purgé cette peine, fuyant en Argentine avant de revenir en Hongrie en 1996. Le centre Simon Wiesenthal l'avait placé en tête des criminels nazis les plus recherchés.

Il est arrêté le par la police hongroise[3] et accusé de complicité d'actes de crimes de guerre sur des civils lors d'une rafle entre les 21 et à Novi Sad, au cours de laquelle 1 200 civils juifs et serbes furent tués, lors de la Seconde Guerre mondiale.

Sándor Képíró, qui a toujours clamé son innocence, est accusé directement du meurtre de 36 personnes dont il aurait ordonné l'exécution. Le , il est acquitté par le tribunal de Budapest[4],[5] et décède quelques semaines plus tard le 3 septembre 2011.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ladepeche.fr
  2. Hongrie: verdict attendu dans le procès Kepiro sur le site de l'AFP.
  3. The Last Nazis sur le site de la BBC.
  4. Sandor Kepiro acquitté sur le site du Point, le 18 juillet 2011.
  5. Le Figaro.fr

Liens externes[modifier | modifier le code]