Ryszard Kapuściński

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ryszard Kapuscinski)
Aller à : navigation, rechercher

Ryszard Kapuściński

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Ryszard Kapuściński le 17 mai 1997 à Varsovie

Activités écrivain, journaliste
Naissance 4 mars 1932
Pinsk (Flag of Poland.svg Pologne)
Décès 23 janvier 2007 (à 74 ans)
Varsovie (Drapeau de la Pologne Pologne)
Langue d'écriture polonais
Genres reportage, biographie
Distinctions

Œuvres principales

  • La Guerre du foot et autres guerres et aventures, 1978 (réédité sous le titre Il n'y aura pas de paradis) ;
  • Le Négus, 1978 ;
  • Le Shah, 1982 ;
  • Ébène, 1998.

Ryszard Kapuściński[1] est un écrivain et journaliste polonais né le 4 mars 1932 à Pinsk, en Pologne (actuellement en Biélorussie), mort le 23 janvier 2007 à Varsovie. Cet auteur polonais, l'un des plus traduits à l'étranger, est célèbre pour ses reportages réalisés au cœur de l'Afrique et de ses populations, ses analyses du régime du Shah d'Iran et ses descriptions de l'Europe communiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ryszard Kapuściński est né dans une famille d'instituteurs ; son père a participé à la résistance polonaise contre l’occupation hitlérienne pendant la Seconde Guerre mondiale, puis contre l'occupation soviétique. Le jeune Ryszard fait ses débuts littéraires à l’âge de dix-sept ans dans la revue hebdomadaire Dziś i Jutro puis, après avoir obtenu son baccalauréat au lycée Staszica de Varsovie, entre au département d'histoire de l’Université de Varsovie. Il fait son apprentissage du journalisme en écrivant pour le Sztandar Młodych.

En 1956, il reçoit son premier prix Złoty Krzyż Zasługi pour son reportage To też jest prawda o Nowej Hucie, qui décrit le travail pénible des ouvriers sur les chantiers. La même année, il effectue son premier voyage hors d'Europe, en Inde. Il quitte le journal en 1958, après le renvoi de la rédaction pour avoir soutenu l’hebdomadaire Po prostu critique à l’égard du pouvoir en place.

Kapuściński rejoint alors l’hebdomadaire Polityka. En 1961, il a rapporté de la République du Congo. Il a décrit sa fuite dans le livre La Guerre du foot. Dès 1962, il travaille pour l'Agence de presse polonaise en tant que correspondant permanent en Afrique, en Amérique latine et en Asie. Il assiste à la chute de l’empire d’Hailé Sélassié en Éthiopie et du Shah d'Iran, ainsi qu'à la guerre du football entre le Salvador et le Honduras, épisodes qui seront contés dans plusieurs de ses ouvrages. À partir de 1974, il travaille également pour l’hebdomadaire Kultura. Ami de Salvador Allende, il est de 1953 à 1981 membre du Parti ouvrier unifié polonais.

Le journaliste italien Tiziano Terzani et Ryszard Kapuściński partageaient une même vision du journalisme[2]. Le point de vue de Kapuściński sur son métier ont été publiés en 2000 dans le livre en italien Il cinico non è adatto a questo mestiere: conversazioni sul buon giornalismo (Un cynique pourrait ne pas convenir à cette profession: Conversations sur le bon journalisme) et en 2003 dans son livre Autoportret reportera (Autoportrait d'un reporter).

Prix et Honneurs[modifier | modifier le code]

Son livre Ebène a été élu Meilleur livre de l'année 2000 par la rédaction de Lire, a reçu le prix Tropiques 2002 attribué par le Sénat et le prix Prince des Asturies en 2003.

Il a reçu le titre de docteur honoris causa de l'université Jagellonne en 2004[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur Kapuściński[modifier | modifier le code]

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • D’une guerre à l’autre (Jeszcze dzień życia), 1976
  • La Guerre du foot et autres guerres et aventures (Wojna futbolowa), 1978, 2003 (Plon), rééd. Il n'y aura pas de paradis, Pocket, 2004
  • Le Négus (Cesarz), 1978
  • Le Shah (Szachinszach), 1982
  • Imperium (Imperium), 1993
  • Ryszard Kapuściński, Ébène : aventures africaines [« Heban »], Paris, Pocket,‎ 2002 (1re éd. 1988) (ISBN 9782266114585 et 2266114581)
  • Ryszard Kapuściński (trad. Véronique Patte), Mes voyages avec Hérodote [« Podróże z Herodotem »], Paris, Pocket,‎ 2008 (1re éd. 2004) (ISBN 9782266173018)
  • Ryszard Kapuściński, Autoportrait d'un reporter, Paris, Flammarion,‎ 2010 (ISBN 9782081240032 et 2081240033), publié le 4 mars 2008 à titre posthume
  • Ryszard Kapuściński (trad. Véronique Patte), Le Christ à la carabine : récit [« Chrystus z karabinem na ramieniu »], Paris, Plon,‎ 2010 (ISBN 9782259211086)
  • Ryszard Kapuściński (trad. Véronique Patte), Cet autre [« Ten Inny »], Paris, Pocket,‎ avril 2014 (ISBN 9782266200578)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]