Place du marché principal de Cracovie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Rynek Główny)
Aller à : navigation, rechercher
Place du marché principal de Cracovie
Image illustrative de l'article Place du marché principal de Cracovie
La Grand-Place vue de l'une des tours de la basilique Sainte-Marie
Situation
Image illustrative de l'article Place du marché principal de Cracovie
La Grand-Place (en rouge) dans le centre de Cracovie
Coordonnées 50° 03′ 42″ N 19° 56′ 14″ E / 50.061667, 19.93722250° 03′ 42″ Nord 19° 56′ 14″ Est / 50.061667, 19.937222  
Pays Drapeau de la Pologne Pologne
Région Petite-Pologne
Ville Cracovie
Quartier(s) Centre historique
Morphologie
Type Place de marché
Histoire
Anciens noms Adolf-Hitler-Platz (1939-1945)

Géolocalisation sur la carte : Pologne

(Voir situation sur carte : Pologne)
Place du marché principal de Cracovie

Géolocalisation sur la carte : Cracovie

(Voir situation sur carte : Cracovie)
Place du marché principal de Cracovie

La place du marché principal de Cracovie (en polonais : Rynek Główny w Krakowie), parfois aussi appelée Grand-Place[1], est la place centrale de la ville polonaise de Cracovie, réputée être la plus grande place médiévale d'Europe[2],[3].

Elle est entourée de grandes maisons de ville mitoyennes à trois ou quatre étages appelées kamienice (kamienica (pl) au singulier), de palais et d'églises. Au centre se dressent la Halle aux Draps (Sukiennice), la Tour de l'hôtel de ville (Wieża ratuszowa) et l'église Saint-Adalbert (pl) (kościół św. Wojciecha) datant du Xe siècle, ainsi que le monument d'Adam Mickiewicz datant de 1898. La place borde également la basilique Sainte-Marie et ses deux tours gothiques.

Elle ne doit pas être confondue avec la Place du petit marché (en polonais : Mały Rynek), située à l'est de la Place du marché principal.

En décembre 2005, le Project for Public Spaces a choisi la Grand-Place comme meilleure place du monde[4].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation géographique[modifier | modifier le code]

Le restaurant d'Antoni Hawełka, le Pod Palmą

Le Rynek Główny est situé sur la voie Royale (pl) autrefois empruntée pendant les couronnements royaux à la cathédrale du Wawel, entre la Barbacane et le château du Wawel au sud. Depuis sa création, on a considéré la place comme le centre de la ville.

La Grand-Place est entouré par de vieilles constructions de brique (kamienica) et des palais, presque tous datant de plusieurs siècles. La plupart des constructions ont acquis un aspect néoclassique au fil du temps. Beaucoup de restaurants et cafés s'alignent le long de la place. Un des plus renommés, le Pod Palmą, au Palais Krzysztofory, a été ouvert en 1876 par Antoni Hawełka, un fournisseur de la cour impériale et royale de Vienne. La place est l'emplacement du Musée historique de Cracovie. Parmi les nombreux lieux fréquentés par les touristes il y a aussi le Centre International de Culture.

Parmi les points principaux de la place figurent la Sukiennice (Halle aux Draps), la Basilique Notre-Dame, une église gothique construite au XIVe siècle sur les ruines d'une église détruite par les raids des Tartares en 1241. Il y a également sur la place l'Église Saint-Adalbert (pl), la Tour de l'Hôtel de Ville et le Monument d'Adam Mickiewicz.

Depuis sa création, le niveau de la Grand-Place a augmenté à certains endroits jusqu'à 5 mètres. Au-dessous il y a de grands souterrains. Beaucoup de caves sont maintenant transformées en pubs et restaurants ; d'autres contiennent le Théâtre Maszkaron et le petit musée archéologique au sous-sol de l'Église Saint-Adalbert (pl). Il y a des passages liant certains sous-sols, comme une jonction entre la Tour de Mairie avec le Sukiennice. Le Sukiennice lui-même a un hall souterrain de 100 mètres de largeur et 5 mètres de haut.

Histoire[modifier | modifier le code]

Peinture d'une scène sur le Rynek Główny, par Franciszek Smuglewicz

La fonction principale de la Grand-Place de Cracovie était le commerce. Après la destruction de la ville par l'invasion mongole en 1241, la place fut reconstruite en 1257 et son rôle commercial s'étendit avec l'instauration du Droit de Magdebourg par le prince de Cracovie, Boleslas V le Pudique. Dans son état actuel, la Grand-Place a des côtés rectilignes se coupant à angle droit. Les rues qui y aboutissent respectent la même règle à l'exception de la Rue Grodzka, plus ancienne, qui relie la place au Château du Wawel. À l'origine, la place était remplie de stands de marché bas et des constructions(bâtiments) administratives et avait un périphérique autour d'elle. C'est le Roi Casimir III qui fit construire la Sukiennice (Halle aux draps) et l'Hôtel de Ville (dont la tours est encore visible de nos jours), qui prenait environ un quart de la place. En tant que capitale du Royaume de Pologne et membre de la Hanse et Cracovie s'affirma comme une métropole européenne importante.

Le nom de Rynek apparaît pour la première fois vers le début du XIVe siècle, mais la place ne s'appellera Rynek Główny qu'à partir de 1942[5]. En plus de ses fonctions marchandes, la Grand-Place a été témoin de beaucoup d'événements historiques et était le lieu d'exécution des prisonniers détenus dans l'Hôtel de Ville. C'était un endroit de cérémonies majestueuses qui défilaient sur la Voie Royale (pl) (Droga Królewska), fréquentée par des diplomates et des nobles voyageant au Château du Wawel. En 1364, le roi Casimir III a tenu le Congrès de Cracovie sur la Grand-Place. Le 10 avril 1525, Albert de Brandebourg a prononcé l'Hommage prussien envers Sigismond Ier (tableau ci-contre de Jan Matejko). En 1514, le duc Constantin Ostrogski a tenu une parade de la victoire dans la Grande-principauté de Moscou. En 1531, le noble Jan Tarnowski a célébré sur la place une autre victoire dans les guerres russo-lituaniennes. Jean III Sobieski, roi de Pologne et grand-duc de Lituanie, a célébré là sa victoire sur l'Empire ottoman en 1683.

En 1596, le roi Sigismond III a transféré la capitale de la République des Deux Nations de Cracovie à Varsovie. Cracovie est resté le lieu des couronnements et des obsèques royales. Le 24 mars 1794, sur la Grand-Place, Tadeusz Kościuszko a proclamé l'insurrection générale et a assumé le rôle de commandant en chef des forces polonaises, débutant ainsi l'insurrection de Kościuszko.

En 1848, au Printemps des peuples, les civils se sont heurtés avec l'armée autrichienne.

Pendant l'occupation de la Pologne par l'Allemagne nazie, la place a été rebaptisée Adolf Hitler Platz (la « place Adolf-Hitler ») et le Monument d'Adam Mickiewicz a été détruit, ainsi que des plaques commémoratives historiques prises sur les bâtiments de la place. Après la guerre le monument a été reconstruit.

En 1978, l'UNESCO a inscrit le centre historique de Cracovie sur la liste du patrimoine mondial des sites.

Évènements[modifier | modifier le code]

Hommage prussien, peinture de Jan Matejko exposée au Musée de la Sukiennice
Célébration du Lajkonik devant la Basilique Notre-Dame

La Grand-Place de Cracovie est le point de rencontre de beaucoup de personnes ; beaucoup de festivités et d’événements publics, comme le Szopka, le Lajkonik, le Festival des Orchestres militaires, le Juwenalia ou encore le Gala de l'Orchestre de Charité de Noël y sont organisés. Sur la place, se déroule également le plus grand réveillon de la Saint-Sylvestre en Pologne. À chaque veille de Noël (qui est aussi le jour de la fête de Mickiewicz en Pologne), le Monument d'Adam Mickiewicz est décoré par les fleuristes de la ville.

La culture de Cracovie est profondément ancrée dans les traditions avec la Grand-Place, place restant la plus animée et la plus fréquentée de toute la ville.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Trois jours à Cracovie », sur Kraków Travel (consulté le 04/01/2014)
  2. (en)Brian Walters, Fallen: My travels in Ireland and eastern Europe, p.199 (1er juillet 2004)
  3. (en)Le Rynek et ses environs
  4. (en)Les meilleures places du monde, sur le site du Project for Public Spaces
  5. La Place du Marché, sur cracovie.travel.guide.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]