Ryerson Johnson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Johnson.

Ryerson Johnson

Nom de naissance Ryerson Walter Johnson
Autres noms Matthew Blood, Brett Halliday,
Kenneth Robeson, Robert Wallace
Activités Romancier
Naissance 19 octobre 1901
Divernon (en), Illinois, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès 24 mai 1995 (à 93 ans)
Floride, Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue d'écriture Anglais américain
Genres Roman policier

Ryerson (Walter) Johnson, né le 19 octobre 1901 à Divernon, Illinois (en) et mort le 24 mai 1995 en Floride, est un écrivain américain de roman policier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il écrit tout d’abord dans des pulps comme Dime Mystery magazine, Argosy, Western story… des récits policiers et des récits pour la jeunesse dans le genre western. Puis il écrit des romans historiques, des textes publicitaires et des articles pour Encyclopædia Britannica.

Il a servi de nègre pour des aventures du Saint et de Doc Savage. Ces derniers sont écrits sous le pseudonyme collectif de Kenneth Robeson. Il fait le même travail pour la série Mike Shayne de Brett Halliday, pseudonyme de Davis Dresser, pour laquelle il signe deux romans.. Avec Davis Dresser, il écrit deux romans signés Matthew Blood. Il écrit également sous un pseudonyme maison, Robert Wallace.

Un seul de ses romans signé de son nom, Naked In the Streets, est traduit en français.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Sous son nom[modifier | modifier le code]

  • Naked In the Streets (1952)
  • Lady in Dread (1955)

Série Doc Savage, signée Kenneth Robeson[modifier | modifier le code]

  • Land of Always-Night (1935)
  • The Fantastic Island (1935)
  • The Motion Menace

Signée Matthew Blood[modifier | modifier le code]

  • The Avenger (1952)
  • Death Is a Lovely Dame, 1954)

Signée Brett Halliday[modifier | modifier le code]

  • Dolls Are Deadly (1960)
  • The Killers from the Keys (1961)

Bibliographie française[modifier | modifier le code]

  • Au pifomètre, (Naked In the Streets), Série noire no 181, 1953

Références[modifier | modifier le code]