Ryū (école)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ryū

Ryū (-, -ryū?) est la prononciation chinoise, en japonais (On'yomi) du caractère chinois liú (chinois :  ; pinyin : liú ; littéralement : « fluide ou courant ») ne signifiant plus que courant en japonais et utilisé principalement comme suffixe pour signifier style, type, forme, manière, système, école. C'est une abréviation de ryūha provenant du chinois liúpài (流派, liúpài, « école, courant ») pour décrire une école ou un courant, indépendamment de la discipline.

Ce mot est fréquemment utilisé pour désigné tout type d'école, par exemple Nihon-koryū et Sōgetsu-ryū (en) en ikebana, Kantei-ryū en calligraphie japonaise, mais il est d'avantage connu en occident dans la désignation des écoles d'arts martiaux japonais.

Ryū dans les arts martiaux[modifier | modifier le code]

Les arts martiaux japonais sont souvent classés et codifiés entre écoles (ryūha). Généralement, un style aura son propre système d'apprentissage, de rang et de licence. Ils peuvent être une évolution d'un ancien style ou une combinaison de différents autres styles.

Le nom d'un style a un sens particulier ou désigne simplement la localisation de son école. Par exemple, le style Toyama-ryū (en) est nommé d'après l'académie militaire de Toyama. Au contraire, le style Gōjū-ryū signifie « force/souplesse » ce qui indique les deux caractéristiques des techniques et des éléments thématiques qui forment la signature de ce style. Le nom fusionne ou se confond souvent avec celui de son dojo (comme c'est le cas pour le Shōtōkan-ryū).

Les pratiquants à haut-niveau d'un style établi peuvent former leur propre style dérivé basé sur leur propre expérience ou sur leur interprétation. Cela est souvent encouragé par le style parent ou cela représente parfois un schisme idéologique entre les membres d'un style. Parfois, cela est fait pour des raisons commerciales ou pour adapter le système à la société moderne.

Il n'y pas de licence universelle ou de système de rang global pour toutes les ryūha. Un pratiquants à haut-niveau, ou ceinture noire, dans un style, ne correspond pas forcèment au haut-niveau d'un autre style ou d'un autre groupe de styles. Il y a beaucoup de ryūha au Japon qui existent depuis des siècles et beaucoup qui ont été fondées récemment. L'idée de créer un système codifié ne vient pas du Japon, ni même d'Asie, et beaucoup de styles étrangers ou internationaux peuvent adopter la nomenclature et l'organisation des ryūha afin d'ajouter un semblant de mystique ou de légitimité à leur système, ou simplement pour montrer leur respect pour leur racines.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]