Rustichello de Pise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Rustichello de Pise ou Rusticien de Pise[1] (en italien Rustichello da Pisa) est un écrivain italien de langue française de la fin du XIIIe siècle : il est l’auteur d’un roman arthurien en prose, le Roman du roi Artus et il a transcrit les mémoires de Marco Polo et contribué ainsi à leur diffusion..

Biographie[modifier | modifier le code]

Il compose en français le Roman du roi Artus entre 1272 et 1298 : c’est une compilation qui s’inspire de deux autres romans arthuriens en prose, Guiron le Courtois et le Tristan en prose, ainsi que du cycle du Lancelot-Graal. Rustichello de Pise déclare dans le prologue du roman qu’il l’a traduit d’un livre que lui a donné le roi Édouard Ier d'Angleterre à l’époque de la croisade de 1270[2]. La transmission manuscrite de cette œuvre est très complexe : le manuscrit français 1463 de la Bibliothèque nationale de France, copié à Gênes à la fin du XIIIe siècle, est considéré comme le plus proche du roman original ; les manuscrits ultérieurs présentent des interpolations du texte de Guiron le Courtois.

Rustichello est fait prisonnier par les Génois, probablement à la suite de la bataille de la Meloria en 1284 ; il est compagnon de cellule de Marco Polo, qui a été fait prisonnier en 1296 ou en 1298[3]. Marco Polo lui dicte le récit de ses voyages en Chine que Rustichello de Pise transcrit en un mélange de langue d’oil et de pisan. Il est ainsi le premier éditeur de Marco Polo : le manuscrit sort de la prison de Gênes en 1298, sous le titre Le Livre de Marco Polo ; il prendra ensuite le titre Devisement du monde ou Livre des Merveilles; il est très vite transcrit dans tous les dialectes italiens et en latin.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) G. Del Guerra, Rustichello da Pisa, Nistri-Lischi, Pise, 1955.
  • (fr) Christine Ruby, « Rusticien de Pise », dans Dictionnaire des lettres françaises : le Moyen Âge, éd. Geneviève Hasenohr et Michel Zink, Fayard, Paris, 1992, p. 1323-1324.
  • (de) Carl Theodor Gossen, « Marco Polo und Rustichello da Pisa », dans Philologica Romanica Erhard Lommatzsch gewidmet, éd. M. Bambeck et H. Christmann, Winter, Munich, 1975, p. 133-143
  • (fr) André Joris, « Autour du Devisement du monde. Rusticien de Pise et l'empereur Henri VII de Luxembourg (1310-1313) », dans Le Moyen Âge, 100, 3-4, 1994, p. 353-368.

Editions du Roman du roi Artus[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il est désigné sous le nom Rusticiaus de Pise dans un manuscrit du Devisement du monde (Manuscrit français 1116, Bibliothèque nationale de France)
  2. «… cestui romainz fu treslaités dou livre monseingneur Odoard, li roi d'Engleterre, a celui tenz qu'il passé houtre la mer en servise nostre Sire Damedeu pour conquister le saint Sepoucre… » ; voir « Rusticiano da Pisa », dans Norris, J. Lacy, The New Arthurian Encyclopedia, Garland, New York, 1991, p. 392. ISBN 0-8240-4377-4
  3. soit en 1296, au large de la Turquie, entre Adana et le golfe d'Alexandrette, soit en septembre 1298, lors de la bataille de Curzola.