Russell Martin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Russell Martin (football) et Martin.
Pix.gif Russell Martin Baseball pictogram.svg
Russell Martin on May 3, 2013.jpg
Blue Jays de Toronto
Receveur
Frappeur droitier  Lanceur droitier
Premier match
5 mai 2006
Statistiques de joueur (2006)
Moyenne au bâton ,259
Circuits 119
Points produits 540
Équipes

Russell Nathan Jeanson Coltrane Martin Jr. (né le 15 février 1983 à East York, Ontario, Canada) est un receveur des Blue Jays de Toronto de la Ligue majeure de baseball.

Trois fois invité au match des étoiles, Martin a remporté un Gant doré et un Bâton d'argent.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Né en Ontario, il passe son enfance à Chelsea, Québec, Canada, ainsi qu'à Paris, France, où il vit alors qu'il est âgé de 8 à 10 ans. À Montréal, Québec, il joue au baseball dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce, et fréquente dans le quartier Mercier la polyvalente Édouard-Montpetit en programme sports-études, le même établissement scolaire que fréquente son ancien coéquipier des Dodgers, Éric Gagné[1]. Puis, Martin rejoint le Chipola Junior College, à Marianna en Floride, où il évolue au troisième but[2].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Dodgers de Los Angeles[modifier | modifier le code]

Russell Martin est sélectionné par les Dodgers de Los Angeles au 17e tour du repêchage du baseball majeur en 2002 (511e choix global). Il évolue au poste de troisième but lors de sa première saison dans les ligues mineures, puis passe au poste de receveur la saison suivante.

Saison 2006[modifier | modifier le code]

Russell Martin au bâton pour les Dodgers en 2006.

Il poursuit sa progression dans les équipes mineures de l'organisation des Dodgers pour atteindre le niveau AA en 2005 avec les Suns de Jacksonville, puis est invité au camp d'entraînement des Dodgers avant le début de la saison 2006 où il se trouve en concurrence avec un autre receveur, Dioner Navarro. Russell Martin débute la saison dans l'équipe des 51s de Las Vegas (niveau AAA), tandis que Navarro obtient le poste dans les majeures. Mais lorsque Navarro se blesse et doit être tenu à l'écart du jeu, Martin est rappelé des mineures. Il intègre l'effectif des Dodgers le 5 mai 2006.

L'échange qui envoie Navarro à Tampa Bay le 26 juin 2006 permet à Martin de gagner sa place au poste de receveur. Le 6 juin 2006, il devient, en compagnie du lanceur de relève Éric Gagné, le premier tandem lanceur-receveur Canadien-français à évoluer pour une équipe des ligues majeures lors d'un match de saison régulière.

Il participe aux séries éliminatoires avec les Dodgers, frappant 4 coups sûrs en 12 lors de la série de trois rencontres entre Los Angeles et les Mets de New York.

Saison 2007[modifier | modifier le code]

En 2007, Russell Martin s'impose comme l'un des meilleurs receveurs de la Ligue nationale. Avant la pause du match des étoiles, il a frappé 9 circuits, produit 53 points avec une moyenne au bâton de 0,297. Il a aussi dépassé un record de la franchise datant de 45 ans en volant 15 buts au poste de receveur, éclipsant l'ancienne marque d'équipe de 12 établie par John Roseboro en 1962. Il est choisi par les supporters comme receveur partant de l'équipe de la Ligue nationale pour le match des étoiles 2007 avec plus de deux millions de votes, devant l'ancien receveur des Dodgers Paul Lo Duca[3]. Il est le premier receveur d'origine canadienne à participer au match des étoiles[4].

À la fin de la saison, Martin reçoit le Gant doré et le Bâton d'argent de la Ligue nationale à la position de receveur. Il termine l'année avec une moyenne au bâton de,293, une moyenne de puissance de,469, 158 coups sûrs, 19 coups de circuit, 87 points produits et 21 buts volés.

Saison 2008[modifier | modifier le code]

Le receveur Russell Martin avec les Dodgers en 2008.

En 2008, Martin est de nouveau invité au match des étoiles.

Il complète la saison avec une moyenne au bâton de,280 et ajoute 11 centièmes de point à sa moyenne de présence sur les buts qui, à 385, est la 10e meilleure de la Nationale. Il totalise 13 circuits, 69 points produits et 18 buts volés.

En Série de division où les Dodgers balaient en trois matchs les Cubs de Chicago, le receveur frappe dans une moyenne de,308 avec 4 coups sûrs : 3 doubles et un circuit. Il produit 5 points.

Saison 2009[modifier | modifier le code]

En mars, Martin s'aligne avec l'équipe du Canada à la Classique mondiale de baseball 2009.

Il remplace le nom « Martin » par « J. Martin » au dos de son uniforme[5], en référence au nom de famille de sa mère, Suzanne Jeanson[6].

Chez les Dodgers, il connaît des difficultés en offensive : sa moyenne au bâton chute à ,253 et il termine l'année avec seulement 7 coups de circuit et 53 points produits. Il ne frappe que pour,200 en deux rondes éliminatoires avec Los Angeles.

Saison 2010[modifier | modifier le code]

Russell Martin subit une élongation musculaire à l'aine durant l'entraînement de printemps des Dodgers, en mars 2010. Malgré les risques de rater le début de la saison[7], il est au poste de receveur des Dodgers dès le match d'ouverture de l'équipe à Pittsburgh.

Une blessure à la hanche en août met cependant un terme à sa saison 2010[8]. En 97 parties jouées dans cette dernière année à Los Angeles, il affiche une moyenne au bâton de,248 avec 82 coups sûrs, dont cinq circuits, 26 points produits et 45 points marqués.

Yankees de New York[modifier | modifier le code]

Russell Martin en 2011 avec les Yankees.

Saison 2011[modifier | modifier le code]

Devenu agent libre, Martin signe le 15 décembre 2010 un contrat d'une saison à quatre millions de dollars avec les Yankees de New York[9]. Convoité par Boston et Toronto, il choisit finalement l'offre des Yankees, qui avaient tenté de faire son acquisition des Dodgers à quelques reprises au cours des trois années précédentes[10].

Les Yankees utilisent immédiatement Martin comme leur principal receveur, déplaçant le vétéran Jorge Posada, receveur régulier du club depuis plusieurs années, au poste de frappeur désigné. Russell Martin amorce bien la saison 2011 en offensive pour New York : il connaît des matchs de deux coups de circuit et quatre points produits le 9 avril contre les Red Sox de Boston[11] puis le 23 avril face aux Orioles de Baltimore[12].

Martin termine sa première saison à New York avec 18 circuits (son plus haut total depuis 2007) et 65 points produits en 125 matchs. Il est invité à la mi-saison au match des étoiles pour la troisième fois de sa carrière.

Saison 2012[modifier | modifier le code]

Il frappe pour ,211 en 133 parties avec les Yankees en 2012 mais frappe un nouveau record personnel de 21 circuits et produit 53 points. Il frappe un circuit pour aider les Yankees à gagner 7-2 le premier match de la Série de division de la Ligue américaine contre les Orioles de Baltimore.

Pirates de Pittsburgh[modifier | modifier le code]

Le 30 novembre 2012, Martin signe un contrat de deux saisons avec les Pirates de Pittsburgh[13].

Saison 2013[modifier | modifier le code]

Martin voit sa moyenne au bâton remonter légèrement à ,226 en 2013, sa première année à Pittsburgh. Il claque 15 circuits et produit 55 points en 127 matchs. Ses aptitudes défensives sont toutefois les plus remarquées au cours d'une saison où les Pirates se qualifient pour les séries éliminatoires pour la première fois depuis 1992[14],[15]. Il connaît l'une des meilleures saisons de la dernière décennie en défensive pour un receveur en retirant 4 coureurs adverses sur 10 en tentative de vol[16]. Pittsburgh dispute son premier match éliminatoire en près de 21 ans le 1er octobre 2013 et Martin claque deux circuits dans une victoire de 6-2 sur les Reds de Cincinnati dans le match de meilleur deuxième de la Ligue nationale. Il est le second joueur de l'histoire des Pirates à réaliser une telle performance, après Bob Robertson dans la Série de championnat 1971[17].

Saison 2014[modifier | modifier le code]

Martin est en 2014 l'un des meilleurs joueurs des Pirates[18], qui retournent en séries éliminatoires. Durant la saison régulière, il maintient une moyenne au bâton de ,290 qui est sa plus élevée depuis la saison 2007. En 111 matchs joués, il claque 11 circuits et récolte 67 points produits. Sa moyenne de présence sur les buts de ,402 est la 2e meilleure des Pirates après le ,410 d'Andrew McCutchen[19]. Avec 2,6 victoires au-dessus du remplacement, il est le receveur le plus utile en défensive dans les majeures[20].

Il devient agent libre en novembre 2014[21].

Blue Jays de Toronto[modifier | modifier le code]

Le 18 novembre 2014, Russell Martin signe un contrat de 82 millions de dollars pour 5 saisons avec les Blue Jays de Toronto[22].

Performances et récompenses[modifier | modifier le code]

Russell Martin joue cinq saisons pour les Dodgers de Los Angeles avant de se joindre aux Yankees.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Russell Martin fréquente depuis 2008 Marykim Hervieux, une top modèle et actrice[24] originaire du Québec qui est la belle-sœur de l'ancien joueur des Dodgers Éric Gagné[25].

Martin supporte financièrement la Fondation One Drop[25], créée par Guy Laliberté du Cirque du Soleil.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Programme de baseball de l'école secondaire Edouard-Montpetit
  2. (en) CBS Sportsline.com, Martin's ascent in All-Star voting sweet music to Dodgers' ears, Scott Miller, 12 juin 2007
  3. (en) MLB.com, Résultats des votes par poste, Barry M. Bloom, 1er juillet 2007
  4. (en) MLB.com, Martin leads Dodgers trio to San Fran, Ken Gurnick, 1er juillet 2007
  5. (en) All-Star honoring mother, working on new ways of preparation, Ken Gurnick / MLB.com, 29 janvier 2009.
  6. (en) Russell Martin orders up a 'J' in honor of his mother, 'Duk, Yahoo! Sports, 4 février 2009.
  7. Martin au repos, Radio-Canada, 7 mars 2010.
  8. Saison terminée pour Russell Martin?, Associated Press, 5 août 2010.
  9. Quatre millions... et une opération pour Martin, Radio-Canada, 16 décembre 2010.
  10. (en) Cashman says Martin is "Munson-like", Andrew Marchand, ESPN, 20 avril 2011.
  11. (en) Russell Martin 2011 Batting Gamelogs, baseball-reference.com.
  12. (en) Yankees bash Orioles with five home runs in 15-3 win, Marc Craig, The Star-Ledger, 23 avril 2011.
  13. (en) Pirates sign free agent catcher Russell Martin, site des Pirates de Pittsburgh, 30 novembre 2012.
  14. (en) Russell Martin paying dividends for Pirates, Paul Swydan, Fangraphs, 2 juillet 2013.
  15. (en) Russell Martin’s defence behind the plate has been a key to Pirates’ success, Israel Fehr, Yahoo!, 6 octobre 2013.
  16. (en) How the Pirates built a playoff team, Dave Cameron, Fangraphs, 24 septembre 2013.
  17. (en) Buctober begins: Pirates advance to NLDS, Tom Singer / MLB.com, 2 octobre 2013.
  18. (en) Russell Martin, Pirates MVP, Bob Smizik, Pittsburgh Post-Gazette, 20 septembre 2014.
  19. (en) 2014 Pittsburgh Pirates, baseball-reference.com.
  20. (en) 2014 Major League Baseball Batting Leaders, baseball-reference.com.
  21. (en) WAR, what is it good for? Ranking free agents, Paul Casella & Andrew Simon / MLB.com, 5 novembre 2014.
  22. (en) Blue Jays land free-agent catcher Martin, Gregor Chisholm / MLB.com, 18 novembre 2014.
  23. Ken Gurnick, « Martin gets second straight All-Star nod », sur MLB.com,‎ 6 juillet 2008
  24. (en) Marikym Hervieux, Internet Movie Database. Consulté le 29 avril 2011.
  25. a et b Russell Martin donne 600 000$ à la Fondation ONE DROP, Guy Madore, Rue Frontenac, 27 juin 2009.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :