Rusii-Munți

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rușii-Munți
Blason de Rușii-Munți
Héraldique
Administration
Pays Roumanie Roumanie
Région Transylvanie
Département Mureș
Maire
Mandat
Ilie Chiș Bălan PSD
2008
Code postal 547 545
Indicatif téléphonique international +(40)
Démographie
Population 2 287 hab. (2007)
Densité 52 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 55′ N 24° 51′ E / 46.92, 24.85 ()46° 55′ Nord 24° 51′ Est / 46.92, 24.85 ()  
Altitude 432 m (max. : 1 312 m)
Superficie 4 386 ha = 43,86 km2
Divers
Cours d'eau Mureș
Fondation 1319
Localisation
Localisation de Rușii-Munți dans le județ de Mures
Localisation de Rușii-Munți dans le județ de Mures

Géolocalisation sur la carte : Roumanie (administrative)

Voir la carte administrative de Roumanie
City locator 14.svg
Rușii-Munți

Géolocalisation sur la carte : Roumanie (relief)

Voir la carte topographique de Roumanie
City locator 14.svg
Rușii-Munți

Rușii-Munți (Marosoroszfalu en hongrois) est une commune roumaine du județ de Mureș, dans la région historique de Transylvanie et dans la région de développement du Centre.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Rușii-Munți est située dans le nord-est du județ, sur le cours supérieur du Mureș, au pied des Monts Gurghiu. Le point culminant de la commune est le Mont Selesele (1 312 m d'altitude). Rușii-Munți se trouve à 19 km au nord de Reghin et à 53 km de Târgu Mureș, le chef-lieu du județ.

La municipalité est composée des quatre villages suivants (population en 2002)[1] :

  • Maiorești (247) ;
  • morăreni (436) ;
  • Rușii-Munți (1 393), siège de la municipalité ;
  • Sebeș (176).

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention écrite du village date de 1319.

La commune de Rușii-Munți a appartenu au Royaume de Hongrie, puis à l'Empire d'Autriche et à l'Empire austro-hongrois.

En 1876, lors de la réorganisation administrative de la Transylvanie, elle a été rattachée au comitat de Maros-Torda.

La commune de Rușii-Munți a rejoint la Roumanie en 1920, au Traité de Trianon, lors de la désagrégation de l'Autriche-Hongrie. Après le Deuxième arbitrage de Vienne, elle a été occupée par la Hongrie de 1940 à 1944, période durant laquelle sa communauté juive fut exterminée par les Nazis. Elle est redevenue roumaine en 1945.

Politique[modifier | modifier le code]

Le Conseil Municipal de Rușii-Munți compte 11 sièges de conseillers municipaux. À l'issue des élections municipales de juin 2008, Ilie Chiș Bălan (PSD) a été élu maire de la commune[2].

Élections municipales de 2008[3]
Parti Nombre de conseillers
Parti social-démocrate (PSD) 4
Parti démocrate-libéral (PD-L) 3
Parti national libéral (PNL) 1
Parti conservateur 1
Parti pour une Roumanie européenne 1
Candidat indépendant 1

Religions[modifier | modifier le code]

En 2002, la composition religieuse de la commune était la suivante[4] :

Démographie[modifier | modifier le code]

En 1910, la commune comptait 2 401 Roumains (94,71 %), 43 Hongrois (1,70 %) et 69 Allemands (2,72 %)[5].

En 1930, on recensait 2 462 Roumains (95,64 %), 16 Hongrois (0,62 %), 40 Juifs (1,55 %) et 14 Tsiganes (0,54 %).

En 2002, 2 134 Roumains (94,76 %) côtoient 12 Hongrois (0,53 %) et 104 Tsiganes (4,61 %)[4]. On comptait à cette date 850 ménages et 820 logements[6].

Évolution démographique
1850 1880 1900 1910 1930 1956 1977 1992 2002
1 411 1 837 2 234 2 535 2 577 2 744 2 599 2 296 2 252
2007 - - - - - - - -
2 287[7] - - - - - - - -


Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de la commune repose sur l'agriculture, l'élevage, l'exploitation des forêts et le tourisme.

Communications[modifier | modifier le code]

Routes[modifier | modifier le code]

Rușii-Munți se trouve sur la route nationale DN15 qui relie Târgu Mureș et Reghin avec le județ de Harghita et Piatra Neamț.

Voies ferrées[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par la ligne de chemin de fer Războieni-Deda qui dessert également Târgu Mureș et Reghin.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Carte du județ de Mureș

Notes et références[modifier | modifier le code]