Rush (film, 2013)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le film de Ron Howard. Pour le film de Lili Fini Zanuck, voir Rush.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rush.

Rush

Titre original Rush
Réalisation Ron Howard
Scénario Peter Morgan
Acteurs principaux
Sociétés de production Cross Creek Pictures
Egoli Tossell Film
Exclusive Media Group
Action Concept Film- und Stuntproduktion
Imagine Entertainment
Revolution Films
Working Title Films
Merced Media Partners
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre Drame
Sortie 2013
Durée 122 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Rush est un film dramatique américano-britanno-allemand coproduit et réalisé par Ron Howard, sorti en 2013.

Le film évoque la rivalité, durant les années 1970, opposant les pilotes de course automobile James Hunt (interprété par Chris Hemsworth) et Niki Lauda (joué par Daniel Brühl), qui atteint son paroxysme, titre mondial en jeu, lors de la saison de Formule 1 de 1976.

Il est présenté au Festival international du film de Toronto 2013.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le Britannique James Hunt et l'Autrichien Niki Lauda, deux talentueux pilotes, se rencontrent au début des années 1970, alors que tous deux courent en Formule 3 et ont en point commun leur passion de la course tout en ayant des personnalités diamétralement opposées : le premier, un personnage « décalé, fêtard, trompe-la-mort », qui multiplie les conquêtes féminines et le deuxième, un pilote sérieux et très professionnel qui évalue la limite de risques à ne pas dépasser, « 20 % ». Pour ces raisons, ils affichent un grand mépris mutuel.

Leur rivalité se poursuit en Formule 1 : Lord Alexander Hesketh, qui faisait courir Hunt en Formule 3 et Formule 2, a réalisé une voiture pour lui permettre de disputer les Grand Prix à partir de la saison de 1973. Lauda a réuni un budget pour s'acheter une place sur une des deux BRM où il fait équipe avec Clay Regazzoni. Le pilote autrichien est par la suite engagé par Ferrari sur les indications de Regazzoni, et devient champion du monde en 1975 alors que Hesketh met la clé sous la porte en fin de saison, faute de budget. Hunt trouve finalement un volant chez McLaren au moment même où il vit un divorce très médiatisé avec son épouse Suzy qui l'a trompé avec l'acteur Richard Burton.

L'affrontement au sommet a lieu durant la saison de 1976. Le méthodique pilote autrichien, as de la mise au point, prend l'avantage sur le « fantasque playboy » et très rapide britannique en quête de fiabilité avec sa machine. Arrive à mi-saison le Grand-Prix d'Allemagne sur le Nürburgring, un circuit de 22,595 km considéré comme le plus dangereux de tous. En raison de la météo très défavorable, Lauda propose lors du briefing des pilotes que la course soit annulée, selon sa règle personnelle des « 20 % de risques » à ne pas dépasser. Mais emmenée par Hunt qui l'accuse de manœuvres tactiques pour conserver son avance dans le championnat, une majorité se dégage pour disputer le Grand-Prix. Le 1er août 1976 lors de la course, Lauda perd le contrôle de sa Ferrari, elle tape le rail, s'enflamme, rebondit sur la piste puis est percutée par deux autres monoplaces. Lauda est assez rapidement extrait de l'épave gravement brûlé au visage et intoxiqué par les émanations d'essence. À l'hôpital, sous les yeux de son épouse Marlene, un prêtre lui donne les derniers sacrements mais il survit. Pendant qu'il est soigné, il voit à la télévision James Hunt remporter course après course et revenir sur lui au classement du championnat. Au bout de seulement six semaines, Niki Lauda reprend le volant, le visage défiguré, lors du Grand-Prix d'Italie à Monza et parvient à se classer quatrième alors que Hunt abandonne.

Lors de la conférence de presse à Monza, un journaliste demande avec insistance à Lauda s'il pense que sa femme restera à ses côtés compte tenu de l'état de son visage. Lauda met un terme brutal à la conférence. Hunt, qui a discrètement assisté à la scène, rattrape le journaliste, le coince dans les toilettes et lui administre une sévère correction.

La course finale a lieu sur le circuit du Mont-Fuji au Japon sous une terrible averse. Hunt a trois points de retard sur Lauda. Au bout du deuxième tour, le champion du monde de 1975 décide de rentrer au stand et d'abandonner. « Trop dangereux », explique-t-il. Hunt parvient, dans le dernier tour, à prendre la 3e place de la course et s'adjuge le titre mondial avec un point d'avance sur son rival. Lauda raconte la fin de l'histoire. Alors qu'il remporte deux nouveaux titres de champion du monde en 1977 et en 1984, Hunt a atteint son but suprême et ne sera plus jamais aussi compétitif. Il continue sa vie de « playboy », quitte la course automobile deux ans plus tard, devient commentateur à la télévision et décède en 1993 à l'âge de 45 ans d'une crise cardiaque.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Drapeau : Royaume-Uni StudioCanal
Drapeau : États-Unis Universal Pictures
Drapeau : France Pathé Distribution

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : Version française (V. F.) sur RS Doublage[3] et sur AlloDoublage[4] et Version québécoise (V. Q.) sur Doublage Québec[5]

Production[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage se déroule entre le Royaume-Uni, l'Allemagne et l'Autriche. En Angleterre, des scènes automobiles ont été tournées dans le comté de Leicestershire, ainsi que sur le circuit Cadwell Park dans le comté de Lincolnshire. Les Longcross Studios, situés dans le Surrey, ont également été utilisés. Toujours dans le même comté, les scènes à l'usine McLaren sont tournées à Camberley[6].

L'équipe s'est également rendue en Allemagne à Cologne ainsi que sur le complexe automobile Nürburgring[6].

Selon Niki Lauda, consultant de Ron Howard, le film est « très fidèle » à l'histoire telle qu'elle s'est réellement passée[7].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations et sélections[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Site officiel sur Rushmovie.com
  2. Dates de sortie sur IMDb
  3. « Fiche du doublage français du film » sur RS Doublage, consulté le 21 septembre 2013, m-à-j le 5 novembre 2013
  4. « Deuxième fiche du doublage français du film » sur AlloDoublage, consulté le 21 septembre 2013
  5. « Fiche de doublage V. Q. du film » sur Doublage Québec, consultée le 13 novembre 2013
  6. a et b Lieux de tournage sur IMDb
  7. Rush: Formula 1 driver Niki Lauda Interview Youtube, visionné le 30/09/2013

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]