Rugby à XV en URSS

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le rugby à XV en URSS est un sport modérément développé et populaire. Il est le plus populaire dans la République socialiste soviétique de Géorgie, dans quelques parties de la République socialiste fédérative soviétique de Russie comme Moscou ou à Krasnoïarsk en Sibérie et à Almaty en République socialiste soviétique kazakhe.

Par exemple dans le championnat d'URSS de rugby à XV disputé en 1938, les trois premières places sont occupées par des équipes de Moscou, respectivement le Dynamo, le Spartak et Burevestnik.

L'équipe d'URSS n'a jamais percé au plus haut niveau.

L'écrivain roumain de rugby, Chris Thau, écrit à la fin des années 1980 à propos de cet échec:

« Les opinions sur le rugby soviétique varient considérablement. Une école de pensée soutient que, en dépit du potentiel athlétique supérieur du joueur moyen soviétique, la structure de leur système scolaire et éducatif ne permet pas le développement de la créativité associée normalement à la pratique du rugby[1] ».

Climat[modifier | modifier le code]

Krasnoïarsk

Le climat était un souci majeur pour la pratique du rugby à XV en URSS. En 1978, un match disputé dans la RSFSR a établi le record d'un des matchs disputés par les températures les plus glaciales. Krasnoïarsk se déplace pour rencontrer Polyechika Alma et joue le match par -23' C. En effet Krasnoïarsk a parcouru 2000 kilomètres pour être présent, les autorités ne veulent pas annuler la rencontre. Aussi, les joueurs s'habillent de cagoules, de gants, et de plusieurs couches de survêtements pour combattre le froid[2]. Les températures extrêmes des climats de l'ancienne URSS compliquent les choses dans de nombreuses régions, avec une saison hivernale, où est pratiquée une variante, le rugby neige (en).

Une majeure partie du territoire soviétique reste une partie de l'année sous un manteau de neige[3]. Dans les zones nordiques de l'URSS, le sol découvert est souvent du pergélisol, entraînant d'autres soucis avec les terrains, eparticulièrement pour la mise en place des poteaux de but. D'autres régions comme l'Asie centrale soviétique ont des climats désertiques, avec des températures extrêmes, et une pénurie d'eau pour entretenir les terrains.

« Dans le nord de l'Union Soviétique, la neige recouvre la plupart des régions à compter de novembre, rendant impraticables les nombreuses formes de loisir de plein air, mais stimulant la pratique des sports d'hiver et les loisirs sur glace[4]. »

Historique[modifier | modifier le code]

Le commissaire du peuple Anatoly Lunacharsky est un des premiers promoteurs du sport en URSS. Par une coïncidence, il meurt à Menton, en France, où est enterré William Webb Ellis.

Dans la première moitié du XXe siècle, les citoyens soviétiques endurent le poids de deux guerres mondiales, de deux révolutions (1905 et 1917), d'une guerre civile dévastatrice

Fédération soviétique de rugby à XV[modifier | modifier le code]

Comme presque tout le reste en URSS, le rugby est au final sous la responsabilité du gouvernement soviétique, mais à travers un certain nombre de canaux différents. Officiellement, la fédération de rugby à XV de l'URSS (RFUSSR) est l’institution dirigeante de ce sport, elle a la charge d'organiser et de développer le rugby à XV en URSS, de contrôler sa pratique. Cependant, en tant qu'organisation soviétique, elle est partie intégrante d'un réseau complexe d'administrations, de bureaucraties; elle est finalement sans pouvoir, liée au gouvernement soviétique au lieu d'être un organisme indépendant à l'image des fédérations des grandes nations rugbystiques.

La RFUSSR a été créée par le Comité sur la culture physique et le sport en URSS, elle lui rend des comptes; ce comité châpeaute l'organisation du sport en Union soviétique, et est rattaché au Conseil des Ministres de l'URSS[5].

Équipe nationale[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Équipe d'URSS de rugby à XV.

L'équipe d'URSS de rugby à XV est l'équipe qui représente l'URSS dans les compétitions majeures de rugby à XV. Elle rassemble les meilleurs joueurs d'URSS sous le patronage de la Fédération de l'Union Soviétique de rugby (1936-1992), avant le démantèlement de l'URSS.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Rugby union in the Soviet Union » (voir la liste des auteurs)

  1. Thau, Soviet Rugby, p46
  2. Cain, Nick & Growden, Greg "Chapter 21: Ten Peculiar Facts about Rugby" in Rugby Union for Dummies (2nd Edition), p295 (pub: John Wiley and Sons, Chichester, England) ISBN 978-0-470-03537-5
  3. Bath, pp 70, 71
  4. Speak, Michael Arthur & Ambler, V.H. Physical Education, Recreation and Sport in the USSR (1976, Centre for Physical Education, University of Leicester, England)
  5. Cambridge, p494

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Richard Bath, The Complete Book of Rugby (Seven Oaks Ltd, 1997 ISBN 1 86200 013 1)
  • (en) Brown, Archie; Kaser, Michael & Smith, Gerald S. The Cambridge Encyclopedia of Russia and the former Soviet Union, (2nd Ed., Cambridge University Press, Cambridge, England 1994; ISBN 0 521 355931)
  • (en) Chris Thau, Soviet Rugby Nigel Starmer-Smith & Ian Robertson The Whitbread Rugby World '89 (Lennard Books, 1988 ISBN 1-85291-0380)
  • (en) Chris Thau, Soviet Students Nigel Starmer-Smith & Ian Robertson The Whitbread Rugby World '90 (Lennard Books, 1989 ISBN )
  • (en) The Ultimate Encyclopaedia of Rugby, (Carlton Books, 1997 ISBN 1 85868 076 X)

Liens externes[modifier | modifier le code]