Rue du Landy (Seine-Saint-Denis)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rue du Landy.
Rue du Landy
Image illustrative de l'article Rue du Landy (Seine-Saint-Denis)
La rue du Landy à Saint-Denis
Situation
Coordonnées 48° 54′ 55″ N 2° 21′ 14″ E / 48.915322, 2.353939 ()48° 54′ 55″ Nord 2° 21′ 14″ Est / 48.915322, 2.353939 ()  
Pays France
Région Île-de-France
Ville Aubervilliers
Saint-Denis
Saint-Ouen
Quartier La Plaine Saint-Denis (Saint-Denis)
Vieux Saint-Ouen (Saint-Ouen)
Tenant Rue Heurtault (Auberviliers)
Aboutissant Quai de Seine (Saint-Ouen)
Morphologie
Type Rue
Longueur Environ 4 km m
Histoire
Création Antiquité

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Rue du Landy

La rue du Landy est une voie publique de La Plaine Saint-Denis, traversant les communes d'Aubervilliers, Saint-Denis et Saint-Ouen, dans le département de la Seine-Saint-Denis, en France. Elle a aussi été appelée chemin du Landy, route du Landy, rue du Landit.

Description[modifier | modifier le code]

La rue du Landy est une voie publique de la proche banlieue parisienne nord, traversant respectivement, sur environ quatre kilomètres, les villes d'Aubervilliers, de Saint-Denis et Saint-Ouen, dans le département de la Seine-Saint-Denis[1]. Orientée d'est en ouest et parallèle au boulevard des Maréchaux, elle traverse les grands axes routiers qui partent de Paris en direction du nord, comme l'autoroute A1 ou la route nationale 1[1]. On peut considérer qu'elle commence à l'hôtel de ville d'Aubervilliers, même si administrativement, sur quelques centaines de mètres, elle prend le nom de rue du Moutier[2]. Elle démarre sous le nom de rue du Landy à hauteur du numéro 52 de la rue Heurtault, et rejoint le quai de Seine à l'ouest, au niveau de la place d'Armes de Saint-Ouen[2] et de l'église Saint-Ouen-le-Vieux, dans l'axe du pont de Saint-Ouen.

Elle se prolonge vers la rue du Landy, parallèle à la Seine, à Clichy, puis vers l'ancien hameau de Courcelles[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Plan du terroir de St-Denis en France et des paroisses de La Chapelle d'Aubervilliers, de la Cour Neuve, de Stains, de Pierrefitte, de Villetaneuse, d'Epinay et St-Ouen, Inselin

La voie désignée aujourd'hui par la rue du Landy existerait depuis l'Antiquité[1].

Sa situation particulière en fait depuis le Moyen Âge, un axe transversal est ouest qui commence à l'église Notre-Dame-des-Vertus, traverse l'Estrée, le prolongement de la rue des Poissonniers et termine à Saint-Ouen, au bord de la Seine.

Au Moyen Âge s'y tenait la foire du Lendit[1].

Elle fait ensuite partie du chemin de grande communication n° 20 (Aujourd'hui la départementale 20), de Gennevilliers à Vincennes, portant les noms de rue du Landy, du Moutier, de Pantin et avenue de la République[4].

Puis au XIXe et au début XXe siècle siècles, elle sera au cœur de l'histoire industrielle de Paris. Elle souffrira par la suite de son repli. Depuis peu, des architectes s'interessent à sa renaissance[5].

La rue du Landy à Saint-Denis, dans les toutes premières années du XXe siècle

Lieux remarquables[modifier | modifier le code]

  • C'est au premier étage du café-hôtel du 10 rue du Landy, le 18 octobre 1959, en pleine guerre d'Algérie, que Boughéra El Ouafi, champion olympique du marathon aux Jeux olympiques d'été de 1928 à Amsterdam, est abattu. Une autre personne trouve la mort.
  • Vers le numéro 23, au croisement avec la rue de la Procession à Saint-Denis, est édifiée en 2012 la Maison d’Église Saint Paul de la Plaine[6].
  • Au numéro 41, l'église protestante évangélique Béthesda.
  • Au 58, la trace de Fourches patibulaires[7], figurant sur la carte de Jean Delagrive (1740) le long de la route de Saint-Ouen à Aubervilliers ou route du Landy, à la limite de Saint-Denis et d'Aubervilliers.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Douzenel, Saint-Denis aux coins des rues, Éditions PSD,‎ 1999, 253 p. (ISBN 2911187253)
  • Nichan Margossian, « La Rue du Landy », dans Entreprises et sécurité du travail, Éditions Publibook (lire en ligne), p. 80