Rue du Fossé aux Loups

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La rue du Fossé aux Loups (en Néerlandais Wolvengracht) relie la Place de Brouckère à la rue Montagne aux Herbes Potagères à Bruxelles. Elle est perpendiculaire au boulevard Anspach et la rue Neuve et suit l'ancien trajet de la première enceinte de la ville.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom français actuel résulte d'une traduction littérale du néerlandais Wolvengracht. De loups point de traces en cet endroit : au Moyen Âge, on employait le nom Wolfgracht, à cause de la proximité de terrains appartenant à un certain Wolf.

Historique[modifier | modifier le code]

la rue du Fossé aux Loups était jadis beaucoup plus longue. Avant le voûtement de la Senne, sa partie rectiligne se prolongeait au-delà de l'actuelle place de Brouckère, puis faisait un angle droit vers la rue de l'Évêque jusqu'à l'ancien pont des Vanniers, qui se trouvait à l'entrée de l'actuel parking 58. Le percement des boulevards centraux en 1867-1871 sectionna la rue. La partie rectiligne de la rue du Fossé aux Loups située au-delà de la place de Brouckère, prolongée jusqu'à la rue de Laeken, fut rebaptisée rue des Augustins. Ce nom rappelle le couvent des Augustins. Quant à la partie coudée, elle fut rebaptisée rue des Vanniers, en souvenir du pont du même nom. Cette dernière rue disparut complètement en 1966, engloutie par le mastodonte de la Tour Philps.

Sites particuliers[modifier | modifier le code]

La rue du Fossé aux Loups est marquée par les bâtiments suivants:

  • n° 10-12 : L'ancien cinéma Caméo, bâti en style Art déco (1925-1926);
  • n° 18-18A : L'ancien théâtre La Gaîté en style Beaux-Arts (1910-1911), dont la cave abrita longtemps un cabaret réputé, Chez Paul au Gaity, classé par Time Magazine premier night-club d'Europe;
  • n° 32 : l'ancien siège du Crédit du Nord Belge, un hôtel de maître de la moitié du XVIIIe siècle transformé en 1920 pour une banque dont l'ancienne salle des guichets en style Beaux-Arts est désormais occupée par un restaurant;
  • n° 34 : L'ancienne Librairie Castaigne, où des générations d'écoliers sont venues se fournir en manuels scolaires est occupée par la librairie de voyage L'Anticyclone des Açores;
  • n° 46-46B, 48 : l'ancien siège de la Caisse Générale d'Épargne et de Retraite, vendu en 2011 par BNP Paribas Fortis;
  • n° 39-41 : les Ateliers de la Monnaie;
  • n° 47 : l'hôtel Radisson. Des restes de la première enceinte peuvent être vus dans l'atrium de ce bâtiment. Lors de l'aménagement du parking des anciens Établissements Vanderborght en 1973, on avait découvert un tronçon de courtine de 34 m de long, qui fut classé en 1984. Lors de la construction du complexe hôtelier en 1987, ces vestiges s'écroulèrent ou furent délibérément abattus. Suite aux injonctions de la Commission royale des Monuments et des sites, le mur fut grossièrement remonté[1] dans l'atrium;

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Atlas du sous-sol archéologique de la région de Bruxelles, volume 10.2, Bruxelles pentagone, Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale, 1997, p. 107