Rue de la République (Marseille)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rue de la République.
Rue de la République
{{#if:
Image illustrative de l'article Rue de la République (Marseille)
Situation
Coordonnées 43° 18′ 05″ N 5° 22′ 12″ E / 43.301389, 5.37 ()43° 18′ 05″ Nord 5° 22′ 12″ Est / 43.301389, 5.37 ()  
Arrondissement 1er et 2e
Quartier Les Grands Carmes, La Joliette
Tenant Place de la Joliette
Aboutissant Quai des Belges
Morphologie
Type Rue
Longueur 1 100 m
Transport
Métro Ligne 1 du métro de Marseille Ligne 2 du métro de Marseille 
Tramway Ligne 2 du tramway de Marseille 
Histoire
Création 1864 : Inauguration
Anciens noms Rue Impériale

La rue de la République est une voie marseillaise située dans les 1er et 2e arrondissements. Elle va du quai des Belges en direction de la Joliette. Elle relie l'ancien et le nouveau port.

Historique[modifier | modifier le code]

La ville manquant de fonds, elle accepte une avance de la Société des ports de Marseille appartenant à Jules Mirès. Le percement de la rue à la fin du XIXe siècle dans le bâti ancien et dans l’épaisseur de la colline nécessite la destruction de 935 maisons et la disparition partielle ou totale de 61 rues. Elle fut inaugurée en 1864.

Elle est aménagée avec des habitations de style haussmannien afin de faire revenir la bourgeoisie marseillaise près du centre ville. Cependant, peut-être celle-ci n'appréciait-elle pas la proximité du port et les activités portuaires incessantes de cette époque qui vont avec, toujours est-il qu'elle ne s'y installa pas.

Cette rue a fait parler d'elle début 2005; en effet des fonds de pension américains (Veuves des Pompiers de Dallas et Caisse de Dépôt du Québec) ainsi que la Société Générale (à 25 %) et la Caisse d'Epargne (à 25 %) ont acheté tour à tour les logements limitrophes afin de les rénover. Ce qui suscite joie chez certains et anxiété chez d'autres. En effet, suite à la réalisation d'un projet de rénovation de grande ampleur, les populations les plus défavorisées ont laissé la place à des populations plus aisées. De nombreuses boutiques de marque font aujourd'hui de cette rue l'une des plus commerçantes du centre-ville.

Des fouilles archéologiques ont été effectuées entre 2004 et 2006, lors du creusement d’un parking au nord et d’un bassin de stockage avec sa « surverse » vers le Vieux-Port, au sud. Les fouilles ont été réalisées aux deux extrémités car lors du percement de la rue Impériale au XIXe siècle, à travers une colline, les travaux avaient détruit la plus grande partie des vestiges. Au nord, on a découvert le caractère agricole du site à l’époque grecque archaïque et au sud avant que la ville n’atteigne ce secteur à l’époque. Le réseau de rues qui se met alors en place, par la suite reste inchangé jusqu’à l’époque moderne. À l’époque augustéenne, une domus occupe la quasi-totalité d’une insula[1]. Au sud des quais de l’époque romaine, et une fouille a révélé les différentes lignes de rivage jusqu’à l’époque moderne[2].

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. L'insula est dans l’Antiquité un quartier quadrangulaire bordé par des rues se coupant à angle droit.
  2. rapport d'activité 2006 de l’Inrap page 95