Rue de France (Nice)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rue de France.

43° 41′ 43.25″ N 7° 15′ 24.85″ E / 43.6953472, 7.2569028 ()

La rue de France, partie piétonne

La rue de France est une rue de Nice qui appartient au quartier des Musiciens et au quartier des Baumettes ; son code postal est 06000.

Au-delà de Magnan, elle change de nom en continuant vers l'Ouest pour s'appeler avenue de la Californie (le quartier porte ce nom).

Histoire[modifier | modifier le code]

La rue de France fut un ancien chemin puis une route menant à la frontière avec la France jusqu'en 1860 (plus précisément la route menait au poste frontière de Saint-Laurent-du-Var situé du côté français).

Bâtiments situés rue de France[modifier | modifier le code]

  1. n°20 : Palais Marie-Christine : sur la façade 2 macarons avec sur chacun les lettres M et C entrelacées et surmontées d'une couronne. C'est cette couronne qui fait penser que ce palais porte le nom de la reine Marie-Christine qui visita sa bonne ville de Nice avec son époux le roi Charles-Félix de Sardaigne.
    Palais Marie-Christine. 20 Rue de France. Direction NE.
  2. n°21 (au coin de la rue du Congrès) : Palais du Congrès
  3. n°22 : emplacement galerie d’art « Romanin » (du nom d’un château dans les Alpilles [1]) ouverte par Jean Moulin durant l’Occupation. Début 2012 l’appartement (un simple studio en fait) en étage habité par Jean Moulin a été mis en vente et certains demandent qu’il soit transformé en musée [2].
  4. n°24 : Palais de la Buffa : la rue de la Buffa est parallèle à la rue de France. Images : Détail de décoration nominatif et
    Vue générale
  5. n°27 : La Croix de Marbre, mais la plaque a été reprise et le début xxLAxx a pu remplacer le mot PALAIS
  6. n°35 : Palais Royal
  7. n°37 : Palais Reine-Marie
  8. n°43 : Palais Royal
  9. n°50-52 : Palais Alphonse XIII. Images : Détail de la façade en angle, plaque nominative (détail) et
    Vue générale
  10. n°65 : Palais Massena : en fait il s'agit de la Villa Massena (comme indiqué de part et d'autre du portail) léguée par la famille du Maréchal Massena pour accueillir le Musée Massena mais l'appellation n'a pas manqué de se transformer en Palais Massena dans l'usage comme l'atteste le Parking Palais Massena voisin. Due à l'architecte Aaron Messiah, la villa a été achevée en 1905 (?). La parcelle donne sur la rue de France, la rue de Rivoli et la promenade des Anglais. Le Musée Masséna est en fin de réaménagement, la date de réouverture est prévue pour le début de l'année 2008.
  11. n°75 : Palais Belgica
  12. n°95 : Palais J.-B. Arnulf : MCMIX = 1909. Images : Partie supérieure et Entrée de l'immeuble et
    Vue générale
  13. n°98 : Palais Éridan : astronyme. Images : Vue générale et Entrée de l'immeuble (avec nom de l'immeuble lisible).
  14. n°100 : Palais Regulus : astronyme. Images : Vue générale.
  15. n°102 : Palais Alcyone : astronyme. Images : Vue générale.
  16. n°109 : Palais de France : le nom du palais est celui de la rue. Images : Vue générale et Entrée de l'immeuble (avec plaque nominative).
  17. n°111 : Palais Acquaviva. Images : Vue générale, Détail en partie haute et Porte d'entrée.
  18. n°113 : Palais Nicole : R. Guillaume architecte 1923. Images : Porte d'entrée.
  19. n°121 rue de France : Villa Furtado-Heine. Actuellement propriété des Armées pour résidences ; encore appelée « Villa des Officiers ».
  20. n°125 rue de France : Gloria Mansions, 1934. Photos : Vue générale, Portail d'entrée, Portail Vue en sortant, Cour intérieure, Cour en sortant, Entrée intérieure principale et Vue intérieure. Ce bâtiment est classé aux Monuments historiques nationaux.
  21. n°144 : copropriété « Le Palais des Arts » : proximité avec le Musée des Beaux-Arts Jules Chéret. Images : Vue générale des deux blocs et bloc Est.
  22. n°163 : entrée de service du Palais Rosa Bonheur dont l'entrée principale est au 4 rue Poincaré

Références[modifier | modifier le code]

  1. Philippe Fiammetti, « L’appartement niçois de Jean Moulin est à vendre : Situé au 22, rue de France, il a servi de cache pour la Résistance », page 9 in Nice-Matin (supporte papier) du samedi 7 janvier 2012.
  2. Francis Lumineau, « Maison de Jean Moulin : pétition pour un musée. Le 9 janvier 2013, une plaque fut dressée à son honneur à cette adresse», page 12 in Nice-Matin (support papier) du mercredi 18 janvier 2012.

Sur les autres projets Wikimedia :

Sur les autres projets Wikimedia :