Rue de Caumartin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
9e arrt
Rue de Caumartin
Avec l'hôtel Marin-Delahaye sur la gauche et l'hôtel d'Aumont sur la droite.
Avec l'hôtel Marin-Delahaye sur la gauche et l'hôtel d'Aumont sur la droite.
Situation
Arrondissement 9e
Quartier Chaussée-d'Antin
Début 2 boulevard de la Madeleine et 30 boulevard des Capucines
Fin 97 rue Saint-Lazare
Morphologie
Longueur 624 m
Largeur 10 m
Historique
Création 1780
Géocodification
Ville de Paris 1609
DGI 1617

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue de Caumartin
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

48° 52′ 24″ N 2° 19′ 42″ E / 48.873239, 2.328286 ()

La rue de Caumartin est une voie située dans le quartier de la Chaussée-d'Antin du 9e arrondissement de Paris.

Au sud du boulevard Haussmann, la circulation des véhicules s'y effectue en sens unique du sud vers le nord. La partie située au nord du boulevard Haussmann est une aire piétonne.

Historique[modifier | modifier le code]

Elle porte le nom d'Antoine-Louis Lefebvre de Caumartin, marquis de Saint-Ange, comte de Moret (1725-1803), qui était prévôt des marchands (1778-1784) et donna l'autorisation d'ouvrir la rue le 3 juillet 1779. Ouverte en 1780, elle s'étendait de la rue Basse-du-Rempart située au pied du rempart à l'emplacement actuel du boulevard des Capucines jusqu'à la rue Neuve-des-Mathurins au travers de terrains acquis auprès des religieux mathurins par Charles Marin-Delahaye, fermier-général. Plus au nord, se situait la petite rue Thiroux ouverte en 1773 par le président Louis Lazare Thiroux d'Arconville. La petite rue Sainte-Croix fut ouverte encore plus au nord en 1780 au travers de marais et de champs. La rue de Caumartin les absorba le 5 mai 1849[1],[2].

L'architecte Aubert éleva 28 hôtels particuliers dans le quartier, et notamment les no 1 et no 2 de part et d'autre du débouché de la rue sur le boulevard des Capucines. Ils étaient décorés de figures en demi-relief, de petits amours, de médaillons et d'ornements divers. Ils comportent tous les deux une rotonde extérieure sur la rue[1].

Sites particuliers[modifier | modifier le code]

  • no 1 : Hôtel Marin-Delahaye. Son toit supportait un jardin suspendu avec arbustes, pièce d'eau, rochers, cascade et statues, ainsi que des colonnes et pyramides pour dissimuler les cheminées. Mirabeau y a vécu en 1789[1].
  • no 2 : Hôtel d'Aumont, habité à compter de 1785 par le maréchal d'Aumont, duc et pair de France, qui rallia la révolution et en fut récompensé par le commandement de la garde nationale.
Bas-reliefs de la façade du n°2bis (M.H.)

Évènements liés à la rue[modifier | modifier le code]

  • Le 28 septembre 1921, incendie des magasins du Printemps compris entre les rues de Caumartin, de Provence et le boulevard Haussmann[14].

Accès[modifier | modifier le code]

(M) Ce site est desservi par les stations de métro MadeleineOpéraHavre - Caumartin et Saint-Lazare.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :