Rue de Babylone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
7e arrt
Rue de Babylone
Paris rue de babylone.jpg
Situation
Arrondissement 7e
Quartier Invalides, École militaire, Saint-Thomas d'Aquin
Début 46 boulevard Raspail
Fin 35 boulevard des Invalides
Morphologie
Longueur 860 m
Largeur 15 m
Historique
Création Arr. du 26 août 1868 et Lettres patentes du 18 février 1720
Dénomination Arr. du 3 septembre 1869
Ancien(s) nom(s) Rue de La Fresnaye, rue de Grenelle, chemin de la Maladerie
Géocodification
Ville de Paris 0603
DGI 0618

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue de Babylone
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

48° 51′ 06″ N 2° 19′ 17″ E / 48.85175, 2.32128

La rue de Babylone est une rue du 7e arrondissement de Paris.

(M) Ce site est desservi par les stations de métro Sèvres - Babylone et Saint-François-Xavier.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Bernard de Sainte-Thérèse, évêque de Babylone, y possédait plusieurs maisons.

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle s'appelait d'abord la rue de la Fresnaye, puis rue de Grenelle ou de la Maladrerie jusqu'en 1669. En 1714, on n'y comptait que deux maisons ; le reste était le Cours de la ville, puis la barrière et la plaine de Grenelle. Des lettres patentes du 18 février 1720 ordonnèrent qu'elle soit continuée jusqu'au nouveau rempart ; quarante-cinq ans plus tard, ses constructions étaient bornées par la rue du Bac, d'un côté, et par la rue Vaneau, de l'autre. Le comte de Provence acquit un terrain à la suite, et la caserne Babylone y fut bâtie, vers l'année 1780, pour les gardes-françaises. La rue de Babylone, en 1810, figurait parmi celles dont les numéros étaient rouges, et Saint-Victor venait d'y rapporter, dans son Tableau de Paris, les hôtels de Damas, de Châtillon, de Barbançon et de la Queueille.

Sites remarquables[modifier | modifier le code]

Rue de Babylone de nuit à proximité du Bon Marché

Les monuments suivants sont protégés au titre des monuments historiques :

Théâtre[modifier | modifier le code]

Rue de Babylone est également une pièce de théâtre de Jean-Marie Besset qui décrit un discours philosophique sur la vie entre un bourgeois parisien, G., et un sans-abri, dans un hall d'immeuble le soir de Noël. À plusieurs reprises, G. essaye de se débarrasser du sans-abri, qui en retour le menace de dire à sa femme qu'il a une maîtresse, Gaby. Durée 1h35.