Rudolf von Bünau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bünau.

Le titre de cet article comprend le caractère ü. Quand celui-ci n'est pas disponible ou n'est pas désiré, le nom de l'article peut être représenté comme Rudolf von Buenau.

Rudolf von Bünau
Naissance 19 août 1890
Stuttgart
Décès 14 janvier 1962 (à 71 ans)
Kirchheim unter Teck
Origine Allemand
Allégeance Flag of the German Empire.svg Empire allemand
Flag of Germany.svg République de Weimar
Flag of German Reich (1935–1945).svg Troisième Reich
Arme War Ensign of Germany 1903-1918.svg Deutsches Reichsheer
Flag of Weimar Republic (war).svg Reichswehr
Balkenkreuz.svg Wehrmacht, Heer
Grade General der Infanterie
Années de service 19091945
Conflits Première Guerre mondiale,
Seconde Guerre mondiale
Commandement 177e division d’infanterie
73e division d’infanterie
XXXXVII Panzerkorps
LII Armeekorps
XI. Armeekorps
Faits d'armes Seconde Guerre mondiale
Distinctions Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne
Famille Rudolf von Bünau (fils)

Rudolf von Bünau (19 août 1890 à Stuttgart – 14 janvier 1962 à Kirchheim unter Teck) est un General der Infanterie allemand qui a servi dans la Heer au sein de la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre mondiale.

Il a été récipiendaire de la croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne. La croix de chevalier de la Croix de fer et son grade supérieur, les feuilles de chêne, sont attribués pour récompenser un acte d'une extrême bravoure sur le champ de bataille ou un commandement militaire avec succès.

Biographie[modifier | modifier le code]

Rudolf von Bünau est capturé par les forces américaines en mai 1945, et reste en captivité jusqu'en avril 1947.

Son fils, aussi nommé Rudolf von Bünau, est décoré de la croix de chevalier de la Croix de fer le 8 août 1943 en tant que Hauptmann et commandant du Panzer-Aufklärungs-Abteilung 9 (9e compagnie de reconnaissance de Panzer). Il est tué au combat juste une semaine après, le 15 août 1943 au sud de Roslavl et promu à titre posthume Major. Son autre fils, l'Oberleutnant Günther von Bünau, décoré de la croix allemande en Or, est lui aussi tué au combat en 1943.

Décorations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Citations
  1. Fellgiebel 2000, p. 126.
  2. Fellgiebel 2000, p. 82.
Source
Bibliographie
  • (de) Fellgiebel, Walther-Peer (2000). Die Träger des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939-1945. Friedburg, Allemagne : Podzun-Pallas. ISBN 3-7909-0284-5.
  • (de) Scherzer, Veit (2007). Ritterkreuzträger 1939–1945 Die Inhaber des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939 von Heer, Luftwaffe, Kriegsmarine, Waffen-SS, Volkssturm sowie mit Deutschland verbündeter Streitkräfte nach den Unterlagen des Bundesarchives. Iéna, Allemagne : Scherzers Miltaer-Verlag. ISBN 978-3-938845-17-2.
Liens externes