Rudolf Criegee

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Rudolf Criegee

Naissance 23 mai 1902
Düsseldorf (Allemagne)
Décès 7 novembre 1975 (à 73 ans)
Karlsruhe (Allemagne)
Nationalité Drapeau d'Allemagne Allemand
Champs chimie organique
Institutions Institut de technologie de Karlsruhe
Renommé pour mécanisme réactionnel de l'ozonolyse
Distinctions Médaille Emil-Fischer

Rudolf Criegee[1] (né le 23 mai 1902 à Düsseldorf, mort le 7 novembre 1975 à Karlsruhe) est un chimiste organicien allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Rudolf Criegee étudie la chimie à partir de 1920 à l'Université de Tübingen, puis à celle de Greifswald et enfin à celle de Würzburg et obtient son doctorat en 1925 sous la direction d'Otto Dimroth. En 1930, il obtient son habilitation avec un travail sur l'« oxydation d'hydrocarbures insaturés avec du sels de plomb(IV) ».

En 1937, il obtient une chaire à l'Institut de technologie de Karlsruhe et est nommé professeur titulaire en 1942.

Parmi ses principales réalisations, on peut compter la résolution du mécanisme réactionnel de l'ozonolyse. Indépendamment de Robert B. Woodward et Roald Hoffmann (Règles de Woodward-Hoffmann), il travaille sur les réactions des cycles et sur les mécanismes de réarrangement des cycles et arrive aux même conclusion qu'eux, mais ne parviendra pas à publier ses résultats à temps.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Sociétés savantes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Forschen – eine Fahrt ins Blaue », sur Site de l'Université de Karlsruhe