Rudolf Berthold

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berthold.

Rudolf Berthold (né le 24 mars 1891 et mort le 15 mars 1920 à Hambourg) est un As de l'aviation allemand de la Première Guerre mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il s'engage dans l'infanterie en 1910 et apprend à piloter à la fin de 1913. Deux ans et demi plus tard il est pilote de chasse et décroche d'emblée 5 victoires sur Pfalz E.IV.

Souvent blessé pendant la guerre, Berthold avait pris l'habitude de reprendre le chemin du front avant même d'être totalement rétabli. Au mois d'août 1916, il dirige la Jasta 14 avant de céder le relais à Hans Buddecke, un poulain de Manfred von Richthofen. Berthold se voyant confier pour sa part le commandement du Jasta 18, fonction qu'il occupera jusqu'au 14 mai 1917. À cette date, son Pfalz D.III est abattu et il s'en tire avec un nez cassé, une fracture du crâne, une autre du bassin et encore une blessure à la cuisse.

Berthold, désormais baptisé "le chevalier de fer" reprend du service au mois d'août avec la Jasta 18. Le 10 octobre, son bras droit est perforé par une balle lors d'un combat aérien, et il est à nouveau contrait au repos forcé.

Au mois de janvier 1918, il obtient ses galons de capitaine et surtout se voit confier le Jagdgeschwader 2. Le 10 août, il élimine un D.H.4, sa 44e victime, mais son Fokker D.VII peint en bleu est aussi touché dans l'aventure et s'écrase après une collision avec une autre machine ennemie. Grièvement blessé, il quitte définitivement les combats.

Après la guerre, il fonde et dirige un corps franc nationaliste pour mater la rébellion des travailleurs démocrates et communistes qui étaient parti en grève contre le gouvernement tenu pour responsable des milliers de morts de la Grande Guerre ainsi que des problèmes socio-économiques qui minaient à l'époque le pays. Le 15 mars 1920 à Hambourg, à l'issue d'une bataille rangée entre ses hommes et des spartakistes, Rudolph Berthold est assassiné par un émeutier. Il aurait été étranglé avec le ruban de sa médaille "Pour le mérite".

Il est enterré au cimetière des Invalides de Berlin.