Ruby (linguistique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ruby (homonymie).

Les annotations ruby sont, en linguistique et en informatique, des annotations en petits caractères placés à côté ou au-dessus d'un texte de base écrit en sinogrammes, afin d'en indiquer la prononciation. Historiquement, le nom vient d'une vieille police de caractères britannique de 5,5 points qui servait à faire des annotations (autrefois appelée agate aux États-Unis).

Par exemple, ils sont utilisés avec les sinogrammes pour l'apprentissage de la prononciation. L'utilisation du sinogramme (« lune ») peut ainsi être surmontée en chinois du pinyin « yuè », ou du bopomofo « ㄩㄝˋ ». En japonais, des caractères en hiragana つき en petite taille peuvent surmonter le sinogramme pour indiquer sa prononciation tsuki.

Les annotations ruby japonaises sont traditionnellement nommées furigana et sont couramment utilisées dans cette langue (avec la transcription en kana) notamment dans le cas des lectures inhabituelles des mots, ou pour fournir une aide à la lecture pour les enfants ou les personnes qui apprennent encore la langue. À l'occasion ils sont utilisés pour expliquer des jeux de mots ou jeux sur les kanjis, mais aussi pour les noms et prénoms car la prononciation des caractères dans le cas des noms est très souvent irrégulière. Dans les autres langues à sinogrammes, elles ne sont employées qu'à titre didactique et restent assez rares dans les publications courantes.

Le W3C a publié un module de XHTML permettant de noter informatiquement ces annotations. Actuellement, tous les navigateurs ne le prennent pas en charge.

Exemples par mise en page[modifier | modifier le code]

Les exemples ci-dessous n'utilisent pas la fonctionnalité ruby XHTML. Ils pourront donc être lus par n'importe quel navigateur. Leur rédaction, cependant, est bien plus complexe puisqu'il faut insérer chaque ruby dans un tableau.

Japonais
hiragana katakana romaji
とう きょう
トウ キョウ
kyō
Chinois
bopomofo pinyin
ㄅㄟˇ ㄐㄧㄥ
běi jīng

Une telle mise en page empêche d'autre part que des caractères avec ruby soient insérés dans un paragraphe de texte normal, l'inclusion d'un tableau dans un bloc de texte rendant la chose sinon impossible, du moins très difficile

Exemple avec l'élément ruby[modifier | modifier le code]

L'utilisation de l'élément HTML « ruby » simplifie grandement la tâche. Ainsi, le code <ruby><rb>東京</rb><rt>とう きょう</rt></ruby> est simple à utiliser :

  • <ruby></ruby> encadre le texte à annoter et ses annotations ;
  • à l'intérieur, <rb></rb> encadre le texte à annoter ;
  • suivi de <rt></rt> pour l'annotation ;
  • optionnellement, on peut encadrer l'annotation par <rp>[caractère]</rp>, qui contient un caractère à afficher pour les navigateurs ne sachant pas rendre le ruby. L'exemple ci-dessus devient alors <ruby><rb>東京</rb><rp>(</rp><rt>とう きょう</rt><rp>)</rp></ruby> , où on a utilisé des parenthèses pour que de tels navigateurs affichent le tout par 東京(とう きょう). Les navigateurs prenant en charge ce code rendront le texte annoté comme souhaité et ignoreront les caractères entre <rp></rp>. Avec le navigateur affichant cette page en ce moment même, cela donne 東京(とう きょう).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]