Rubidgea

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Rubidgea

Description de cette image, également commentée ci-après

Crâne de Rubidgea

Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Synapsida
Ordre Therapsida
Sous-ordre Gorgonopsia
Famille Gorgonopsidae

Genre

Rubidgea
Broom, 1938

Espèces de rang inférieur

  • R. atrox (type) Broom, 1948
  • R. quinquemolaris Gebauer, 2007
  • R. pricei Gebauer, 2007
Reconstitution de R. quinquemolaris, anciennement Dinogorgon.

Rubidgea était un genre de reptile thérapside carnivore qui vivait au Permien Supérieur, sur le super-continent nommé Pangée, en actuelle Afrique du Sud. Les fossiles de Rubidgea mais aussi ceux d'autres gorgonopsiens ont été découverts dans le Désert du Karoo.

Description[modifier | modifier le code]

Rubidgea fait partie de la famille des reptiles therapsides, anciennement appelés « reptiles mammaliens ». Son crâne mesurait aux alentours de 45 cm de long et son corps atteignait la longueur de 3,4 m[1]. Cette espèce a poussé les adaptations dentaires des gorgonopsiens à leur paroxysme, Rubidgea possédant des canines plus grandes que des dents de Tyrannosaurus[2] et comparables à celles des félins à dents de sabre tel Smilodon[3].

Paléobiologie[modifier | modifier le code]

Rubidgea avait un mode de vie semblable aux autres gorgonopsides, (comme Inostrancevia) et était au sommet de la chaîne alimentaire de l'époque. Comme les grands prédateurs actuels, il devait chasser la matinée et l’après-midi et se reposait à l'ombre durant les heures chaudes[3], l'Afrique du Sud du Permien supérieur étant recouvert de déserts aux conditions très rudes. Il pouvait chasser tous les dinosaures terrestres et les poursuivait avec sa vision et son odorat excellents[3], ses proies étant majoritairement des Diictodons et des Labyrinthodontes. Aucun indice ne nous montre qu'il chassait en meute mais nul doute qu'il devait s'associer avec ses congénères pour chasser de plus gros reptiles[3], ou attendait que ceux-ci soit esseulés et affaiblis pour les attaquer seul.

Espèces[modifier | modifier le code]

Plusieurs espèces de Rubidgea ont été décrites depuis sa découverte mais furent réunies sous un nouveau genre, Broomicephalus. La seule espèce de Rubidgea est donc R. atrox qui est l'espèce type. Cependant, dans une étude de 2007, la paléontologue Eva Gebauer remarqua que les genres Dinogorgon et Tigrisaurus, d'autres gorgonopsides découverts par Broom, présentaient tellement de similitudes avec Rubidgea qu'elle transféra ces deux genres à Rubidgea, formant deux nouvelles espèces, respectivement, R. quinquemolaris et R. pricei[1].

Annexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Rubidgea, sur palaeocritti.com. Consulté le « 4 juin 2012 ».
  2. (en) Blaire van Valkenburgh et Ian Jenkins, Evolutionary patterns in the history of Permo-Triassic and Cenozoic synapsid predators, vol. 8,‎ 2002 (lire en ligne), p. 267-289
  3. a, b, c et d Tim Haines et Paul Chambers, Préhistoire: des dinosaures aux premiers hommes, Fleurus,‎ 2006, 216 p. (ISBN 978-221505395-8), p. 44-45