Royaume de Champassak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le royaume de Champassak est l'un des trois petits états qui se sont constitués lors du démembrement du royaume de Lan Xang au début du XVIIIe siècle.

Historique[modifier | modifier le code]

Le prince royal Soi Si Samout Phoutong Koun est le fils de la princesse princesse Sumagala Kumari elle-même fille du roi Surinyavongsa et de son second époux Saentip. Alors que son frère Ong Nong, fait allégeance à leur cousin le prince King Kitsarath qui s'était proclamé roi à Luang Prabang en 1707 il se proclame lui aussi roi de Champassak en 1713.

Le royaume de Champassak que dirige ses descendants doit subir lui aussi les interventions du Siam qui le réduit à l'état de vassal (1778) et l'annexe même provisoirement mais il perdure bien que théoriquement aboli en 1904 sous le Protectorat français du Laos jusqu'en 1946 époque où il sera inclus dans le nouveau royaume du Laos.

Liste des rois[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) & (de) Peter Truhart, Regents of Nations, K.G Saur Münich, 1984-1988 (ISBN 359810491X), Art. « Laos », Period of Tripartition/ Periode der Dreiteilung Champassak p.  1739-1740.
  • Pierre Lintingre, « Permanence d'une structure monarchique en Asie : le royaume de Champassak », dans: Revue française d'histoire d'outre-mer, tome 59, n°216, 3e trimestre 1972. p. 411-431.