Royaume d'Israël

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Israël (homonymie).
Article général Pour un article plus général, voir Israël antique.

Introduction[modifier | modifier le code]

Selon les données archéologiques, les proto-israélites se constituent progressivement en communauté culturellement différenciée à la fin de l'âge du bronze récent et au début du Fer I, soit à partir des populations cananéennes locales, soit à partir de la sédentarisation de sémites nomades (selon Israël Finkelstein). Cette période formative est contemporaine des « siècles obscurs » correspondant approximativement à l'effondrement politique et économique du système cananéen et à l'arrivée des « Peuples de la mer » (comme les Philistins).

Au tournant du premier millénaire, ces communautés se structureront pour donner le royaume du Nord (Israël), vaste et prospère (en particulier sous la dynastie des Omrides), et un petit royaume, ou plutôt une chefferie locale, du sud (Juda). Le royaume de Juda n'émergera vraiment qu'à partir de la chute de son homologue nordique sous les coups des Assyriens (722 av. J.-C.) avant de succomber lui même aux prises avec les Néo-babyloniens (Nabuchodonosor, 582 av. J.-C.).

Le royaume d'Israël selon la Bible[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Rois d'Israël.

À partir des livres de la Bible hébraïque, il est possible d'écrire l'histoire que les rédacteurs de la Bible ont voulu donner du royaume d'Israël. Les livres le concernant sont principalement ceux de l'histoire deutéronomiste :

Les règnes successifs des 2 dynasties sont évoqués à partir de la fin du premier livre des Rois jusqu'à la fin du deuxième livre des Rois. Des sources périphériques peuvent être trouvées dans le Livre des Chroniques, dans le Nouveau Testament et dans le Coran, où sont évoquées certaines figures historiques.

Bien que ces documents aient une nature essentiellement religieuse, ils fournissent à la recherche un matériau historique à partir de leur date de rédaction, bien que pour la période antérieure à la pratique de l'écriture, ils n'aient de rapport direct avec la réalité historique.

La partie concernant l'histoire du royaume du nord au VIIIe siècle avant notre ère, et en particulier sa destruction de 722 av. J.-C. est par contre étayée par des sources indépendantes.

Règne de Saül[modifier | modifier le code]

Le Royaume d'Israël est le royaume proclamé par les Israélites vers 1050 av. J.-C.. Il fait suite à l'époque des Juges d'Israël. Selon la Bible, le peuple souhaite avoir un roi « comme les autres peuples » et Dieu (par l'intermédiaire du prophète Samuel) accepte le principe de roi choisi par lui. (Premier livre de Samuel, chap. 8).

De 1020 à 1010 av. J.-C., Saül, issu de la tribu de Benjamin, est désigné "roi d'Israël" par Dieu lui-même qui mandate le prophète Samuel à cet effet. Saül réunifie les 12 tribus et règne sur le peuple d'Israël. Son action est essentiellement militaire. Il lutte contre les Philistins. Ayant reçu ordre de la bouche du prophète Samuel de détruire le peuple d'Amalek, il épargne leur roi et sera destitué pour cette énorme faute d'avoir désobéi aux ordres de Dieu. Il entre en conflit avec David qui a été secrètement oint par Samuel sur l'ordre de Dieu. David ne lui succède officiellement qu'à sa mort.

Règne de David[modifier | modifier le code]

De 1010 à 970 av. J.-C., David est roi des 12 tribus d'Israël après le décès de Saül. Il est lui-même issu de la tribu de Juda. Son long règne permet, au prix de nombreuses guerres, d'agrandir le royaume, de le pacifier et de conquérir la ville dont il fait sa capitale: Jérusalem (plus exactement la "cité de David"). L'arche d'alliance y est transportée, mais il n'est pas autorisé à construire le Temple de Jérusalem qu'il souhaite dédier à Dieu.

Règne de Salomon[modifier | modifier le code]

De 970 à 931 av. J.-C., Salomon, fils de David, est roi d'Israël après une période de luttes entre les nombreux descendants de David. La cérémonie d'investiture de Salomon est préparée par son père qui l'a choisi parmi ses fils.

Salomon amène le royaume à son apogée dans tous les domaines. Le pays s'enrichit par les échanges régionaux. Sur le plan religieux, Salomon construit le premier Temple juif de Jérusalem (dit Temple de Salomon): sa construction dure sept ans, sous la forme rectangulaire de 50 m sur 30 m environ. Hiram Ier, Roi de Tyr (dans l'actuel Liban) et ami de Salomon, fournit les ouvriers[1] et le cèdre.

Vers la fin de son règne, le peuple reproche à Salomon de percevoir des impôts trop lourds.

Schisme de 931 av. J.-C.[modifier | modifier le code]

À la mort de Salomon, Jéroboam rassemble les mécontents et exige de Roboam, fils de Salomon, des impôts allégés. Le refus du nouveau roi entraine l'instauration d'un royaume d'Israël (également appelé royaume du Nord ou royaume de Samarie), dirigé par Jéroboam, indépendant et rassemblant 10 tribus, face à Roboam, successeur légitime de la dynastie du roi David mais qui ne règne plus que sur les 2 tribus de Juda et de Benjamin au sud et sur les prêtres du temple de Jérusalem.

En 933 av. J.-C., la séparation est totale entre les deux royaumes hébreux frères: le Royaume d'Israël et Royaume de Juda.

Royaume du Nord après le schisme[modifier | modifier le code]

Le Royaume d'Israël reste le nom du royaume du nord, issu du schisme. Ce royaume existe de 931 à 722 av. J.-C.. Il est dirigé par une nouvelle dynastie de rois descendant de Jéroboam. Sa capitale fut tout d'abord Sichem, avant que Jéroboam n'opte pour Tirça. Plus tard, Omri, roi d'Israël, fonda la ville de Samarie qui fut dès lors capitale du royaume jusqu'à sa chute. Selon la Bible, sa population s'est éloignée de l'enseignement de Moïse en tombant dans l'idolâtrie.

Après une courte période de prospérité au VIIIe siècle av. J.-C., le pays est envahi par l'Assyrie en 722 av. J.-C., et sa population est partiellement déportée vers d'autres régions de l'empire assyrien. Ce seraient les Dix tribus perdues d'Israël.

La Bible affirme que des populations étrangères sont déplacées pour les remplacer sur leur territoire. Ils se seraient mélangés aux populations locales, auraient créé une religion mélangeant influences israélite et païennes et auraient donné naissance aux Samaritains. Cependant, la religion des Samaritains, telle que nous la connaissons, ne présente pas de trace de paganisme.

La destruction du royaume d'Israël marque dans le récit biblique la disparition des 10 tribus d'Israël.

Le deuxième royaume lui survit sous le nom de royaume de Juda.

Données historiques[modifier | modifier le code]

Le « royaume » de David et Salomon[modifier | modifier le code]

Les Omrides[modifier | modifier le code]

D'après les données archéologiques, le premier royaume centralisé attesté par l'archéologie est celui que fonde Omri.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Description

Article connexe[modifier | modifier le code]