Royaume d'Israël

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Israël (homonymie).
Article général Pour un article plus général, voir Israël antique.

Royaume d'Israël
מַמְלֶכֶת יִשְׂרָאֵל (he)

930 av. J.-C. – 720 av. J.-C.

Description de cette image, également commentée ci-après

Carte du royaume d'Israël (bleu) au 9e siècle av. J.-C.

Informations générales
Statut Monarchie
Capitale Sichem (-930)
Penuel (-930 à –909)
Tirzah (-909 à -880)
Samarie (-880 à -720)
Langue Hébreu
Religion Culte de YHWH
Culte de Baal
Histoire et événements
930 av. J.-C. Division de la Monarchie unifiée d'Israël et Juda
720 av. J.-C. Destruction par les Assyriens

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le royaume d'Israël (hébreu : מַמְלֶכֶת יִשְׂרָאֵל, hébreu moderne : Mamlekhet Yisra'el) est, d'après la Bible hébraïque, un des royaumes qui succèdent au Royaume uni d'Israël et de Juda. Il est créé vers -930 et conquis vers -720 par l'Empire assyrien.

Les historiens le nomment souvent Royaume de Samarie ou Royaume du Nord pour le différencier du Royaume de Juda, au sud.

Schisme de 931 av. J.-C.[modifier | modifier le code]

À la mort de Salomon, Jéroboam rassemble les mécontents et exige de Roboam, fils de Salomon, des impôts allégés. Le refus du nouveau roi entraine l'instauration d'un royaume d'Israël (également appelé royaume du Nord ou royaume de Samarie), dirigé par Jéroboam, indépendant et rassemblant 10 tribus, face à Roboam, successeur légitime de la dynastie du roi David mais qui ne règne plus que sur les 2 tribus de Juda et de Benjamin au sud et sur les prêtres du temple de Jérusalem.

En 933 av. J.-C., la séparation est totale entre les deux royaumes hébreux frères: le Royaume d'Israël et Royaume de Juda.

Royaume du Nord après le schisme[modifier | modifier le code]

Le Royaume d'Israël reste le nom du royaume du nord, issu du schisme. Ce royaume existe de 931 à 722 av. J.-C.. Il est dirigé par plusieurs dynasties successives. Sa capitale fut tout d'abord Sichem, avant que Jéroboam n'opte pour Tirça. Plus tard, Omri, roi d'Israël, fonda la ville de Samarie qui fut dès lors capitale du royaume jusqu'à sa chute. Selon la Bible, sa population s'est éloignée de l'enseignement de Moïse en tombant dans l'idolâtrie.

Après une courte période de prospérité au VIIIe siècle av. J.-C., le pays est envahi par l'Assyrie en 722 av. J.-C., et sa population est partiellement déportée vers d'autres régions de l'empire assyrien. Ce seraient les Dix tribus perdues d'Israël.

La Bible affirme que des populations étrangères sont déplacées pour les remplacer sur leur territoire. Ils se seraient mélangés aux populations locales, auraient créé une religion mélangeant influences israélite et païennes et auraient donné naissance aux Samaritains. Cependant, la religion des Samaritains, telle que nous la connaissons, ne présente pas de trace de paganisme.

La destruction du royaume d'Israël marque dans le récit biblique la disparition des 10 tribus d'Israël.

Le deuxième royaume lui survit sous le nom de royaume de Juda.

Données historiques sur les Omrides[modifier | modifier le code]

D'après les données archéologiques, le premier royaume centralisé attesté par l'archéologie est celui que fonde Omri.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]


Article connexe[modifier | modifier le code]