Royaume d'Awsân

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La guerre de Saba sous Karib'il Watar I. (vers 685 avant J.-C.) contre Awsân (en orange)
Awsân comme partie du Qataban au Ier siècle après J.-C.

L'ancien royaume de Awsân en Arabie du Sud, le Yémen moderne, a été un petit royaume important de l'Arabie du sud, aux VIIIe et VIIe siècles avant notre ère.

Hagar Yahirr[modifier | modifier le code]

Sa capitale Hagar Yahirr, dans le nord du Wadi Markha, au sud du Wadi Bayhan, est aujourd'hui marquée presque uniquement par un monticule artificiel, localement nommé Agar Asfal. Elle semble avoir été détruite au VIIe siècle avant notre ère par le roi et mukarrib de Saba Karib'il Watar, selon un texte sabéen dans des termes qui témoignent de son importance pour les Sabéens.

Hagar Yahirr a été le centre d'une agglomération exceptionnellement importante pour l'Arabie du Sud, influencée par la culture hellénistique[1], avec des temples et une structure de palais entourée par des habitations en briques crues, avec un site probable pour un souk ou marché, et un caravansérail pour dromadaires.

Un de ses rois à cette époque aurait été le seul dirigeant yéménite à recevoir des honneurs quasi divins. Une statuette présente son portrait, habillé à la mode grecque, au contraire de ses prédécesseurs habillés dans un style arabe, avec kilt et châle. Le tout est accompagné d'inscriptions en langue Awsan, en écriture qatabanie.

L'implantation d'Hagar Yahirr est conforme à d'autres capitales de petits royaumes, en Arabie du sud, à l'embouchure d'oueds importants : Ma`in dans le wadi Jawf, Marib dans le wadi Dana, Timna dans le wadi Bayhan, Hagar Yahirr dans le wadi Markha and Shabwa dans le wadi Irma.

Archéologie[modifier | modifier le code]

Au milieu des années 1990, des fouilles ont été menées, sur le site intact, par M. Saad Ayoub.

On note une seconde activité, de la fin du IIe siècle avant notre ère au début du Ier siècle après.

Les données épigraphiques extérieures attestent l'existence du seul roi déifié d'Arabie du Sud, à Awsan.

Environ 160 000 m2 ont été protégés par des murs, et les fondations des habitations construites en briques cuites ont été relevées.

L'agriculture dépend alors de l'irrigation par inondation annuelle au printemps et en été, lorsque des brèves crues du bas des oueds inondent temporairement les champs, abandonnant un léger limon, vite érodé par le vent. On relève les tracés anciens des champs et des fossés.

La datation au radiocarbone des sédiments d'irrigation dans les environs suggère que l'irrigation essentielle a été abandonnée dans la première moitié du Ier siècle, et que la population s'est définitivement dispersée.

Liste des rois de Awsân[modifier | modifier le code]

  • 'Amkarib, VIIIe siècle, père de Ḏkrʾl Lḥyn,
  • Dkrʾl Lḥyn, vers 700, Mukarrib, père d'un Muratta,
  • Muratta, ou Martaw, VIIe siècle avant J.-C., vaincu par Karib'il Watar,
  • Ma'ad'il, vers la naissance du Christ,
  • Yasuduq'il Far'a, Ier siècle après J.-C.,
  • Ma'ad'il Salhan, Ier siècle après J.-C.,
  • Yasuduq'il Far'a Scharah'at, Ier siècle après J.-C.,
  • Ammyitha 'Ghaylaan Gaschmu...


Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Télédetection archéologique dans la Wadi Markha
  • Caravan Kingdoms: Yemen and the Ancient Incense Trade Freer Gallery, Washington, 2005. Exhibition of archeological objects from Yemen, setting Awsan in context. Catalogue.
  • Robert Hoyland, Arabia and the Arabs: From the Bronze Age to the Coming of Islam (series Ancient Peoples)
  • Freya Stark and Jane Geniesse The Southern Gates of Arabia: A Journey in the Hadhramaut
  • Kenneth A. Kitchen: Le Monde de l'Arabie antique série. Documentation pour l'ancienne Arabie. Cadre chronologique Partie I. et les sources historiques. Liverpool, 1994
  • Andrey Korotayev. Pré-islamique au Yémen. Wiesbaden: Harrassowitz Verlag, 1996. ISBN 3-447-03679-6.
  • Walter W. Müller: croquis de la Altsüdarabiens histoire. Dans: Werner Daum (dir.), Yémen. Penguin Press, Innsbruck, 1987, (ISBN 3-7016-2251-6[à vérifier : ISBN invalide]) (ISBN formellement incorrecte), pp 50-56, brève présentation d'ensemble avec une bibliographie en annexe...

Références[modifier | modifier le code]

  1. Pirenne Jacqueline. Notes d'archéologie sud-arabe. In: Syria. Tome 38 fascicule 3-4, 1961. pp. 284-310.