Royal Thames Yacht Club

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Royal Thames Yacht Club
RTYC
Vue extérieure du siège social du club.
Vue extérieure du siège social du club.
Guidon du club
Guidon du club

Activité(s) Régate
Création 1775 (Cumberland Fleet), 1823 (Thames Yacht Club), 1830 (Royal Thames Yacht Club)
Plan d'eau la Tamise, puis la Manche
Affiliation Royal Yachting Association
Pays Royaume-Uni
Localisation Londres
Coordonnées 51° 30′ 08″ N 0° 09′ 33″ O / 51.5023, -0.1591 ()51° 30′ 08″ N 0° 09′ 33″ O / 51.5023, -0.1591 ()  

Le Royal Thames Yacht Club ou Cumberland Fleet, est le plus ancien club nautique du Royaume-Uni. Bien que fondé en 1775, son nom actuel « Royal Thames Yacht Club » date de 1830.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1775, le prince Henry Frederick, duc de Cumberland et Strathearn, frère de George III, met en jeu une coupe en argent, la Cumberland Cup, pour une régate sur la Tamise et crée la Cumberland Fleet.

La Cumberland Fleet devient le Thames Yacht Club en 1823. Le 7 octobre 1830 le Thames Yacht Club devient le Royal Thames Yacht Club, titre accordé par William IV[1].

Jauges de course du Royal Thames Yacht Club[modifier | modifier le code]

La Cumberland Fleet utilise la jauge antérieure au Builder's Measurement dès 1775, adopte le Builder's Old Measurement en 1792, avant de créer sa propre jauge de course en 1855 : le Thames Measurement[2],[3].

Littérature[modifier | modifier le code]

« Le 26 juillet 1864, par une forte brise du nord-est, un magnifique yacht évoluait à toute vapeur sur les flots du canal du nord. Le pavillon d’Angleterre battait à sa corne d’artimon ; à l’extrémité du grand mât, un guidon bleu portait les initiales E. G., brodées en or et surmontées d’une couronne ducale. Ce yacht se nommait le Duncan ; il appartenait à lord Glenarvan, l’un des seize pairs écossais qui siègent à la chambre haute, et le membre le plus distingué du « royal-thames-yacht-club », si célèbre dans tout le Royaume-Uni. »
— Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1868


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Royal Thames History », sur http://www.royalthames.com/,‎ 2012 (consulté en 23 décembre 2012)
  2. Daniel Charles, Corine Renié, Conservatoire international de la plaisance, Yachts et Yachtsmen - Les Chasseurs de futurs - 1870-1914, Ed. Maritimes et d'Outre-mer, 1991 (ISBN 2737305772), p. 33, p. 211
  3. Jean Sans, Histoire des jauges depuis 1835, UNCL, Arradon, 2006, (ISBN 2-916688-00-5), p. 40

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :