Royal Newfoundland Constabulary

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La province de Terre-Neuve-et-Labrador est une des 3 provinces canadiennes qui possède son propre corps policier provincial : la Royal Newfoundland Constabulary (Gendarmerie royale de Terre-Neuve). Son quartier général est à Labrador City.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondée en 1729, la RNC a porté les noms de Newfoundland Constabulary Mounted Force (1873-1894), New Fire Brigade Mounted Force (1895-1922) et de Newfoundland Constabulary (1922-1951).

Ayant été réorganisée en 1844 sur le modèle de la Royal Irish Constabulary, plusieurs de ses chefs furent recrutés parmi d'anciens officiers de police irlandais. Elle a entretenu ainsi des relations avec la Police royale nord-irlandaise. Ses liens se maintiennent avec le Service de police d'Irlande du Nord. Enfin, elle coopère régulièrement avec la Garda Síochána depuis 2005.

En 1979, la Reine d'Angleterre Elisabeth II lui accorda le privilège de devenir royale.

Effectif et juridiction[modifier | modifier le code]

Avec seulement 400 constables, répartis entre 7 postes de police, la Royal Newfoundland Constabulary ne peut opérer que dans les grandes zones urbaines que sont :

Ainsi, la province a conclu une entente avec la Gendarmerie royale du Canada (GRC) pour que cette dernière patrouille dans le reste de la province.

Moyens[modifier | modifier le code]

À l'instar de la GRC, la RNC comporte une unité montée formée de 4 officiers et autant de percherons. Néanmoins l'essentiel de ses policiers patrouillent au volant de  :

Mais aussi de :

Armement[modifier | modifier le code]

Les armes de service de la RNC sont les pistolets Sig-Sauer P226 et le fusil à coulisse Remington 870 (présent à bord de chaque patrouilleuse).

Liens externes[modifier | modifier le code]