Royal Cliff Hotels Group

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

12° 55′ 24″ N 100° 51′ 35″ E / 12.92341, 100.85979 ()

Royal Cliff Hotels Group

Création 1973
Siège social Drapeau de Thaïlande Pattaya (Thaïlande)
Activité Hôtellerie et Congrès
Site web http://www.royalcliff.com

Le Royal Cliff Hotels Group complexe hôtelier de Thaïlande regroupant 4 hôtels et un centre des congrès polyvalent, entre Jomtien et Pattaya sur les rives Est de la baie de Bangkok dans le golfe de Thaïlande, à 147 km au sud-est de la capitale Bangkok. Ce complexe hôtelier, situé 26 hectares de parc avec vue sur la mer, a reçu nombreuses reconnaissances prestigieuses : c'est en particulier le seul complexe hôtelier d'Asie à avoir été cité au TTG Travel Hall of fame[1].

Historique[modifier | modifier le code]

En 1973, le Royal Cliff Beach Terrace fut ouvert avec 106 chambres et, un an plus tard, le Royal Cliff Beach Hotel[2]. Pendant les douze ans suivants, les 2 hôtels s'imposèrent comme un logement de première classe à Pattaya. En 1986, le Royal Wing Suites & Spa fut inauguré en présence de S.A.R le Prince Héréditaire Maha Vajiralongkorn, et depuis lors il est le porte-drapeau du Resort. Ensuite, en 1992, le Resort fut complété par le Royal Cliff Grand Hotel. TripAdvisor a déjà classé le Royal Wing Suites & Spa et le Royal Cliff Grand Hotel parmi les meilleurs logements de Pattaya[3].

Vers la fin de 1999, a été construit une structure polyvalente pour congrès, le Pattaya Exhibition and Convention Hall[4], pouvant accueillir jusqu'à 8 000 délégués.

Le Royal Cliff Hotels Group a été le siège de quelques-uns des plus importants congrès dans la région[5] et des conférences de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) ont été tenus ici au cours des ans[5]. En 1991, le Resort a accueilli les pourparlers de paix pour le Cambodge et, en 1997, l'hôtel devint le siège où fut rédigé le projet pour la nouvelle Constitution Thaïlandaise ; et en 2003, il a hébergé le Tourism Working Group du forum pour la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique, en présence de hauts responsables du tourisme de 21 pays membres[6].

En avril 2009, une conférence de l'ASEAN a dû être annulée de façon inattendue, tandis que les dirigeants asiatiques ont été évacués, quelques-uns par hélicoptère, après que centaines de contestataires avaient envahi la structure[7]. La protestation a eu lieu le dernier jour de la conférence du ASEAN +3, organisée par le Ministère des Affaires Étrangères de la Thaïlande, la ramenant à une fin abrupte, mais pas avant que les délégués eussent conclu, avec succès, différentes et importantes réunions pendant les premier deux jours de la rencontre. Les leaders des délégations furent escortés au dehors de la propriété et les contestataires ont été dispersés. Aucun délégué, hôte de l'hôtel, touriste ou employé de l'hôtel n’a été blessé pendant la protestation[8].

Équipement et service[modifier | modifier le code]

Royal Wing Suites & Spa

Au total, le Royal Cliff Hotels Group consiste de 4 hôtels à 5 étoiles reliés par des allées, offrant un total de 1 090 chambres et suites, 11 restaurants, 11 bars, 6 piscines, 2 spas, une école d'art culinaire thaïlandais, un complexe ultramoderne de structures pour le fitness, 7 courts de tennis éclairés, 2 courts de squash, un parcours de golf à 4-trous Pitch and Putt, 2 plages privées, un centre de congrès de réputation mondiale, 3 salles de bal, 53 salles réunions et un catamaran privé à louer[9].

Personnages célèbres[modifier | modifier le code]

Du Roi de Suède à l'ancien Président américain Jimmy Carter et aux acteurs Roger Moore, William Hurt et Britt Ekland, de nombreux VIP, Artistes et Chefs d'État ont séjourné Royal Cliff Beach Resort pendant les derniers 30 ans. Plusieurs champions de tennis dont Nikolay Davydenko, Mikhail Youzhny, Nicolas Kiefer et Paradorn Srichaphan ont régulièrement été hôtes du Royal Cliff et ils ont joué sur les courts de tennis du Resort.

Autres souverains et chefs d'État qui ont séjourné au Resort : le Roi Albert II de Belgique, le Sultan du Brunei Azrinaz Mazhar Hakim, le Roi du Swaziland, le Roi Norodom Sihanouk et la Reine Norodom Monineath Sihanouk du Cambodge, le Prince et la Princesse Akishino du Japon, les Premier Ministres de Singapour Lee Kuan Yew et Lee Hsien Loong, le Président des Philippines Gloria Macapagal-Arroyo, le Président de Corée du Sud Lee Myung-bak, le Premier ministre du Cambodge Hun Sen et le Premier ministre thaïlandais Abhisit Vejjajiva.

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (en) « TTG Asia Travel Awards », TTG Asia Media (consulté le 2009-03-06)
  2. Bangkok Post
  3. [1]Friend of the Cliff
  4. « Tourism Authority of Thailand » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-04-13
  5. a et b [2]eTravelblackboard
  6. [3]Pattaya Mail
  7. "Amid Protests, Asian Summit Is Canceled" by Thomas Fuller. Janesara Fugal contributed reporting. The New York Times, April 11, 2009. Retrieved 4/11/09.
  8. [4]Bangkok Post
  9. [5]Tourism Authority of Thailand