Royal Albert Bridge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Royal Albert Bridge
Le Royal Albert Bridge, vu de la rive gauche
Le Royal Albert Bridge, vu de la rive gauche
Géographie
Pays Royaume-Uni
Nation Cornouailles
Localité Plymouth / Saltash
Coordonnées géographiques 50° 24′ 27″ N 4° 12′ 12″ O / 50.4075, -4.203333 ()50° 24′ 27″ N 4° 12′ 12″ O / 50.4075, -4.203333 ()  
Fonction
Franchit Tamar
Fonction pont ferroviaire
Caractéristiques techniques
Type pont lenticulaire
Longueur 2 × 139 m
Hauteur 30 m
Matériau(x) acier
Construction
Construction 1855-1859
Architecte(s) Isambard Kingdom Brunel

Géolocalisation sur la carte : Cornouailles

(Voir situation sur carte : Cornouailles)
Royal Albert Bridge

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

(Voir situation sur carte : Royaume-Uni)
Royal Albert Bridge

Le Royal Albert Bridge (parfois appelé Pont de Saltash ou Pont de Brunel) franchit l'estuaire du fleuve Tamar, en Angleterre, entre Plymouth, sur la côte du Devon et Saltash, sur la côte de Cornouailles. Il porte la ligne de chemin de fer du Great Western Railway.

Il est doublé au nord par un pont suspendu moderne, le Tamar Bridge, qui porte la route A38, une des deux routes principales qui relient le comté de Cornouailles au Devon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le pont a été conçu en 1855 par Isambard Kingdom Brunel pour la Compagnie des chemins de fer de Cornouailles, après que le parlement du Royaume-Uni eut rejeté son projet original pour un ferry traversant le "Hamoaze" (mot cornique désignant un estuaire).

Il fut inauguré par le prince Albert de Saxe-Cobourg-Gotha, le 2 mai 1859, quelques mois avant la mort du grand ingénieur. Ce pont a rompu l'isolement des Cornouailles, restées jusqu'alors très à l'écart du reste de l'Angleterre.

Cet ouvrage est le troisième d'une série de trois grands ponts en fer forgé construits durant la même période. Il a été influencé par les deux ponts précédents, tous deux de Robert Stephenson.

Technique[modifier | modifier le code]

Le Royal Albert Bridge en construction
Détail de la structure

Le dessin des deux sections centrales du pont est dérivé de celui du pont High Level Bridge qui franchit le fleuve Tyne à Newcastle-upon-Tyne, mais la méthode de construction fut assez semblable à celle du pont tubulaire Britannia, qui franchit le détroit de Menai, dans le nord du Pays de Galles : les travées ont été construites à terre, puis amenées par flottage et enfin levées.

Le pont est composé de deux travées principales de 455 pieds (139 m), à 100 pieds (30 m) au-dessus des hautes eaux, et de dix-sept travées d'approche beaucoup plus courtes.

Le Royal Albert Bridge a une structure complexe. C'est un pont métallique à poutres en treillis de dessin lenticulaire, sous arc en tube de fer forgé, avec une suspension auxiliaire à chaînes.

Chaque travée principale comprend un énorme arc tubulaire de section ovale, travaillant en compression, et deux chaînes de suspension travaillant en tension pour contenir les forces dans les contreforts. Entre ces deux armatures se trouve un système de treillis secondaire en croix, qui supporte le tablier.

La difficulté de la construction place ce pont parmi les grands exploits ferroviaires de Brunel.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • John Binding, Brunel's Royal Albert Bridge : A Study of the Design and Construction of his Gateway to Cornwall at Saltash. Truro: Twelveheads Press, 1997 (ISBN 0-906294-39-8).
  • Charles Matthew Norrie, Bridging the Years - a short history of British Civil Engineering, Edward Arnold Ltd, 1956.

Liens externes[modifier | modifier le code]